Cordier à tendeurs

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
fagnola59
Messages : 100
Enregistré le : jeu. févr. 21, 2013 12:57 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par fagnola59 » lun. juil. 01, 2019 9:13 am

Et pourquoi ne pas se passer de tendeurs? Tellement plus beau un cordier sans tendeurs. J'en ai fait monter un taillé en biais et je m'accorde avec les chevilles Witnner.

cellotonic
Messages : 4073
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Cordier à tendeurs

Message par cellotonic » lun. juil. 01, 2019 9:25 am

J’avais fait cela. Cela marchait très bien.

Il existe aussi une autre marque, Pegheds je crois, qui propose des chevilles mécaniques personnalisables, moins « grossières » que les Wittner. Par contre elles sont collées. Les Wittner entrées à force, nécessitent un réalésage car la cheville en elle-même est plus grosse qu’une cheville classique.

En savoir plus sur un ancien post : https://www.levioloncelle.com/forum/vie ... php?t=8820

fagnola59
Messages : 100
Enregistré le : jeu. févr. 21, 2013 12:57 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par fagnola59 » jeu. juil. 04, 2019 4:56 pm

Oui, il faut faire poser ce genre de chevilles par son luthier, bien que sur l'emballage on vous dise qu'on peut les poser soi même. Mais quel bonheur de s'accorder comme les violonistes, de tourner la cheville entre le majeur et le pouce jusqu'à entendre la quinte parfaitement ronde...

Avatar du membre
zaphod
Messages : 17
Enregistré le : lun. janv. 14, 2019 12:04 pm

Re: Cordier à tendeurs

Message par zaphod » ven. juil. 05, 2019 11:35 am

Oula non pas de ça :mrgreen:
Du bois, pas de plastique ;)
Sur un violon je trouve ça ignoble, alors sur un cello je ne veux pas imaginer...

J'ai pris le modèle Gotz du coup, si ça intéresse quelqu'un je pourrai faire des photos et un retour d'expérience.

Christian R
Messages : 20
Enregistré le : sam. nov. 05, 2016 2:48 pm

Re: Cordier à tendeurs

Message par Christian R » ven. juil. 05, 2019 2:29 pm

J'ai fait poser des chevilles Peghed sur mon moderne et mon
baroque, et ma vie a changé. J'ai choisi le modèle en buis clair,
bilobé. Elles ne sont pas collées. À ne pas poser soi-même. La
démultiplication se fait dans le corps de la cheville, plutôt que
dans leur tête (comme les Wittner?). Si on veut accorder très
finement, on tire un peu sur la tête, qui sort un peu, puis on appuit.

Christian

fagnola59
Messages : 100
Enregistré le : jeu. févr. 21, 2013 12:57 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par fagnola59 » sam. juil. 06, 2019 9:05 am

Les Wittner ne sont pas en plastique et je ne trouve pas que l'effet visuel soit "ignoble". Après, les goûts et les couleurs...

Avatar du membre
Marc Genevrier
Messages : 85
Enregistré le : jeu. janv. 29, 2015 12:51 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Cordier à tendeurs

Message par Marc Genevrier » sam. juil. 06, 2019 4:08 pm

Si, les Wittner sont dans un matériau synthétique.
Comme dit plus haut, on les rentre en force dans le trou de cheville, ce qui a pour effet de comprimer des petites membrures périphériques et de coincer sans dommage pour le cheviller. Par contre, je ne sais pas ce que ça donne si on souhaite les retirer pour les mettre sur un autre cello.

Il y a aussi les Pegheds (USA), effectivement, et je crois bien qu'il faut les coller, mais ce serait à vérifier.
Les Perfection Pegs de Knilling (Australie) sont filetées et se vissent dans le cheviller (sans forcer trop). Du coup, il y a deux chevilles pour le côté graves et deux pour le côté aigus avec un filetage inverse.
Pour ces deux marques, les têtes sont en bois et plusieurs variantes de forme et de matériau sont proposées. Je n'ai jamais vu les Pegheds, mais les Perfection Pegs ont vraiment un look très propre, plutôt haut de gamme. Elles ont l'air de marcher comme décrit plus haut pour les Pegheds, à savoir qu'on peut régler la sensation de fermeté en tirant légèrement sur la tête ou en l'enfonçant plus. Il me semble, mais je n'ai pas assez d'expérience, que la sensation est plus fluide qu'avec les Wittner, où on sent un léger crantage, sans doute la prise des dents des engrenages, mais ça n'a pas l'air de nuire à la précision.

Les 3 marques proposent leurs chevilles en trois diamètres différents afin de réduire l'intervention sur les trous de chevilles. Dans la plupart des cas, on n'aura pas beaucoup de bois à enlever, donc je ne crois pas qu'il faille paniquer sur ce point. A moins de jouer un Strad où le moindre demi-gramme de bois d'origine se négocie à prix d'or sur les marchés internationaux :roll: il y a beaucoup de chances pour que, sur votre violoncelle, l'intervention soit quasi indolore et sans aucun effet sur sa valeur. Après, évidemment, je conseillerais à tout le monde d'essayer le système avant de l'adopter, mais malheureusement, il n'est peut-être pas très facile de trouver un cello équipé de ces chevilles.

Par contre, on ne le dit pas assez mais je trouve que c'est une solution parfaite (Wittner notamment) pour les instruments des enfants. Combien de profs galèrent à accorder tout le monde au début de la séance d'orchestre, combien savent que telle ou telle semaine, avec le changement de climat, ils vont récupérer des instruments en vrac avec des chevilles sautées, etc. etc. Si j'étais riche, je crois bien que j'en mettrai sur tous mes cellos de location, ça me vaudrait sûrement l'affection de pas mal de profs ! :D

fagnola59
Messages : 100
Enregistré le : jeu. févr. 21, 2013 12:57 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par fagnola59 » dim. juil. 07, 2019 10:10 am

Chevilles Wittner, matériau composite High-Tech et alliage de métal léger.

Orliac
Messages : 266
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par Orliac » lun. juil. 08, 2019 10:20 am

Je monte souvent des chevilles Wittner sur mes violons et mes violoncelles. Pouvoir s'accorder facilement est un avantage indéniable. Le cordier sans les vis a un meilleur rendement sonore.
Quelque remarques, cependant. Il existe trois tailles de chevilles ce qui limite le travail sur le cheviller avec un instrument ayant été monté avec des chevilles classiques. Sur les cellos neufs, la question ne se pose pas.
Le constructeur indique qu'il ne faut pas les coller, mais seulement les coincer en force. Souvent, le petit carénage sur la tige s'écrase et la cheville peut tourner, ce qui arrive parfois sur les violoncelles. Pour y remédier, je met une petite goutte de colle réversible sur la partie étroite, ce qui ne gêne en rien le démontage.
Il est aussi indiqué de faire un noeud avec la corde pour l'empêcher de glisser sur la cheville. J'ai constaté que ce n'était pas utile. Les chevilles sont percées de deux trous excentrés par rapport à l'axe, ce qui fait qu'on peut les monter indifféremment côté droit ou côté gauche. Il faut toujours faire pénétrer la corde de sorte que la partie la plus épaisse se trouve côté corps de l'instrument. Il est alors facile de coincer la partie dépassant sous les spires afin qu'elle ne glisse plus.
On sent en effet, sur les cheville Wittner de violoncelle, de légers points durs qui nuisent à la fluidité de la rotation, mais ça ne gêne en rien l'accordage précis.
Autre remarque: si pour le violoniste, s'accorder à la cheville est naturel tout en gardant le violon sous le menton, pour le violoncelliste, c'est un peu différent. Les chevilles se trouvant à peu près à la hauteur de la joue gauche, l'habitude est prise de corriger les infimes variations de l'accord avec les vis du cordier. Remonter la main jusqu'aux chevilles (sauf pour les baroqueux) n'est plus un geste naturel et il faut un peu d'attention pour ne pas se mélanger les pinceaux et tourner la mauvaise cheville.

fagnola59
Messages : 100
Enregistré le : jeu. févr. 21, 2013 12:57 am

Re: Cordier à tendeurs

Message par fagnola59 » lun. juil. 08, 2019 2:45 pm

Dans les années 80, un luthier de Mirecourt montait ses violoncelles ( excellents au demeurant ) avec des chevilles transparentes en plexiglass. Le terme d'"ignoble" pour le coup ne me gêne pas... :mrgreen:

Répondre