Concours André Navarra

Actualités de l'AFV et du site internet
Avatar du membre
ANN
Modérateur
Messages : 3303
Enregistré le : mar. juil. 06, 2004 9:34 am

Re: Concours André Navarra

Message par ANN » lun. juil. 07, 2008 11:08 am

bien sûr; mais il me semble qu'on parle ici de candidats arrivant ex aequo; de force égale.
rien n'est sûr, mais c'est une piste!

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » lun. juil. 07, 2008 4:47 pm

Rambo a écrit :non mais on se calme...au fond en général personne n'a interet à faire gagner un bras cassé à un concours, non?
Alors tu te calmes aussi, stp, et avant de répondre, tu lis :wink:
Et si tu avais bien lu, tu verrais que l'on parle de gens jouant très bien, de toutes façons. On émet juste l'hypothèse que, jouant très bien, si tu veux GAGNER des concours internationaux, ils y a des classes par lesquelles il faut passer. Les profs choisissent leurs élèves, pas l'inverse, ils prennent donc les meilleurs...
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

La Taupe
Messages : 77
Enregistré le : sam. févr. 16, 2008 1:09 pm
Localisation : Toulouse

Re: Concours André Navarra

Message par La Taupe » lun. juil. 07, 2008 9:56 pm

Bonjour,

J'ai eu l'occasion de voir la finale à la Halle aux Grains et j'aimerais bien avoir votre avis d'expert. Moi qui suis toute débutante, donc qui n'ai quasiment pas de repère, je suis restée scotchée dans mon fauteuil (avec l'envie de danser parfois, ça c'est frustrant dans le classique de devoir rester les fesses collées au siège bien sagement, mais bon, c'est pas le propos), toute ébahie et impressionnée et ravie et wahou etc., mais je saurais pas dire si c'était bien ou pas bien. Ce qui n'a pas grand intérêt en soi, de toute façon. La seule chose que je pourrais dire c'est que j'ai trouvé l'interprétation du 2ème candidat (3ème au classement), Damien, je crois, un peu plus lourde, plus empesée peut-être...

Me trompe-je?...
On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes. Woody Allen

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » lun. juil. 07, 2008 10:50 pm

Je n'ai pas écouté, la taupe. Mais ya un truc que je peux te dire : tu ne te trompes pas. Jamais. L'auditeur ne se trompe jamais, ce qu'on ressent est toujours réel, sincère. Même si ça va à l'encontre de l'avis de tous ! Il est parfois même très difficile de garder son sentiment premier en en parlant avec d'autres quand tout le monde s'accorde sur qqch de différent. D'ailleurs, souvent, ça vient d'un "meneur", et tous les autres adhèrent parce que bon, au moins ils sont sûrs d'avoir un avis qui vaut qqch. Il faut avoir le courage de garder ses impressions, sans même forcément les exprimer.
Moi par exemple, en tant que "connaisseur", j'ai parfois du mal à respecter l'avis de "néophytes" à l'issue d'un concert. Mais plus le temps passe et plus j'essaie de n'exprimer mon avis que quand on me le demande, et sous une forme suggestive, non péremptoire, qui n'écrase aucun autre avis. C'est très important je crois.
De la même manière, quand je joue et qu'à la fin je ne suis pas content de moi, quand qqn vient me voir et me dit "j'ai trouvé ça formidable", il est très difficile de ne pas dire "mais non tu as mal entendu, c'était nul" ! Pourtant, la personne a très bien entendu, et elle est peut-être meilleure juge que toi, même si c'est le 1er concert auquel elle assiste. Il faut juste dire "merci"...
C'est compliqué, l'humilité. En tous cas pour moi... Mais c'est un idéal que j'essaie d'atteindre. Les plus grands maîtres (en tous cas ceux que je respecte le plus) sont incroyablement (et surtout très sincèrement) humbles. Partir du postulat que l'autre a raison, et puis réfléchir... ouille !
Mais sincèrement, pour revenir à ta question, tous les avis, connaisseurs ou néophytes, ont la même valeur. Il y a autant de vérités sur le ressenti de ce concert qu'il y a eu d'auditeurs, et ta vérité est aussi valable que la vérité des gens plus expérimentés. Maintenant, si eux peuvent apprendre de toi, tu peux aussi apprendre d'eux, de leurs avis, afin d'affiner ton écoute pour la prochaine fois, pour ressentir peut-être d'autres choses. Alors moi, à ta place, la question que je poserais plutôt ça serait : "et vous, qu'en pensez-vous ?", tout simplement !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

La Taupe
Messages : 77
Enregistré le : sam. févr. 16, 2008 1:09 pm
Localisation : Toulouse

Re: Concours André Navarra

Message par La Taupe » mar. juil. 08, 2008 12:09 am

Merci pour ta réponse JBap. En fait c'est marrant, elle m'évoque un truc auquel j'avais pas pensé, mais je suis entièrement d'accord avec toi. Parce que moi aussi il m'arrive de monter sur scène dans un tout autre contexte que les concerts classiques, et il m'a fallu du temps pour accepter d'entendre les jugements du public quand je n'étais pas d'accord avec lui. J'ai appris à sourire, à ne pas faire la gueule après une représentation que je trouvais mauvaise et ainsi à laisser les gens apprécier (ou pas) le moment qu'ils venaient de vivre. Accepter que ce que tu viens de faire ne t'appartienne pas, en fait. La différence entre ce qu'on vit sur scène et ce que les gens reçoivent est parfois impressionnante. Mais comme quoi, sortie de mon contexte habituel, je me suis retrouvée moi aussi toute petite face à qqch qui m'impressionne et avec une espèce d'illégitimité à juger. Mais tu as raison, tout le monde est légitime.

Ceci dit, je pense qu'écouter ça s'apprend, même si pour moi c'est la chair et les os qui parlent le plus. En tout cas les 2 sont nécessaires, c'est vrai, pouvoir vibrer de manière épidermique et aussi comprendre les chemins qui ont fait que ça a pu te faire un tel effet. Disons que c'est complémentaire, et c'est qqch que j'aimerais bien apprendre depuis qq temps. A croire que j'ose pas me lancer, moi, avec mes petits doigts sur mon bout de bois, qui suis-je pour oser émettre un avis ? Enfin, tu vois?... Je pense que si je ne jouais pas du cello, finalement je ne me poserais pas cette question de légitimité. Bon, y a du boulot... mais c'est plutôt chouette.

Alors, donc : et vous, qu'en pensez-vous? :) ...
On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes. Woody Allen

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » mar. juil. 08, 2008 12:42 am

oui, c'est ça : apprendre à ne pas gâcher le plaisir que certains ont eu en leur expliquant qu'ils ont eu tort de l'avoir !!
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
Giraire
Modérateur
Messages : 1832
Enregistré le : mar. janv. 24, 2006 1:18 am
Localisation : NOUMEA

Re: Concours André Navarra

Message par Giraire » mar. juil. 08, 2008 3:08 am

JBap a écrit :Je n'ai pas écouté, la taupe. Mais ya un truc que je peux te dire : tu ne te trompes pas. Jamais. L'auditeur ne se trompe jamais, ce qu'on ressent est toujours réel, sincère. Même si ça va à l'encontre de l'avis de tous !...............
................Maintenant, si eux peuvent apprendre de toi, tu peux aussi apprendre d'eux, de leurs avis, afin d'affiner ton écoute pour la prochaine fois, pour ressentir peut-être d'autres choses. Alors moi, à ta place, la question que je poserais plutôt ça serait : "et vous, qu'en pensez-vous ?", tout simplement !
Décidément, JBap, j'aime bien ta démonstration.
La Taupe a écrit : ... Je pense que si je ne jouais pas du cello, finalement je ne me poserais pas cette question de légitimité. Bon, y a du boulot... mais c'est plutôt chouette. ...


+ 1
Etre suffisamment vivant pour pratiquer cet instrument est un privilège.

Avatar du membre
Windgassen
Messages : 2410
Enregistré le : mar. déc. 26, 2006 9:13 am
Localisation : Hennebont
Contact :

Re: Concours André Navarra

Message par Windgassen » mar. juil. 08, 2008 8:45 am

JBap a écrit :oui, c'est ça : apprendre à ne pas gâcher le plaisir que certains ont eu en leur expliquant qu'ils ont eu tort de l'avoir !!
Je comprends çà, maisles grands artistes savent "avouer" leurs faiblesses!

Comme je l'ai souvent dit, je suis surtout grand amateur d'opéra et je vais régulièrement dans les loges saluer les artistes après le spectacle. Même si l'artiste a été "moyen" on le félicite un minimum cependant.
J'ai eu récemment 2 exemples.
Y. Naef qui avait une prestation très engagée mais vocalement pas au niveau, nous a ditaprès nos félicitations: "Oh,Oui! le public a été particulirement gentil ce soir...."
F.J. Selig qui venait d'interpréter magistralementle rôle de Gurnemanz dans parsifal nous a aussi dit..."Oui, mais mon mon Fiesco au printemps, ce n'était vraiment pas bon!!"

Une preuve de lucidité... mais, évidemment dans ces cas là, on n'en rajoute pas!!
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

http://www.janicebaird.com

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » mar. juil. 08, 2008 8:56 am

Oui... ou parfois, plus simplement, leur ego recherche à se rassurer, pour qu'on leur dise "mais non enfin !" etc...
Je sais pas, pour moi, le public est la dernière personne à qui dire ce genre de choses... si on le dit, c'est plus pour nous !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
ANN
Modérateur
Messages : 3303
Enregistré le : mar. juil. 06, 2004 9:34 am

Re: Concours André Navarra

Message par ANN » mar. juil. 08, 2008 9:04 am

excellents posts La taupe et JBap. :ok:
rien n'est sûr, mais c'est une piste!

Avatar du membre
Windgassen
Messages : 2410
Enregistré le : mar. déc. 26, 2006 9:13 am
Localisation : Hennebont
Contact :

Re: Concours André Navarra

Message par Windgassen » mar. juil. 08, 2008 10:00 am

JBap a écrit :Oui... ou parfois, plus simplement, leur ego recherche à se rassurer, pour qu'on leur dise "mais non enfin !" etc...
Je sais pas, pour moi, le public est la dernière personne à qui dire ce genre de choses... si on le dit, c'est plus pour nous !
Oui, mais en l'occurence, c'est en général maximum 5 ou 6 personnes qui connaissent les "passages secrets" pour se rendre directement jusqu'aux loges..... a la sortie des artistes leur comportement est déjà plus "contrôlé".....
Et ceux ou celles qui disent çà, sont souvent d'ailleurs ceux qui sont le plus connus!
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

http://www.janicebaird.com

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » mar. juil. 08, 2008 4:56 pm

Moi je reste persuadé qu'il faut juste trouver la façon la plus sincère de dire "merci", et de ne dénigrer aucune prestation qu'on a faite !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

La Taupe
Messages : 77
Enregistré le : sam. févr. 16, 2008 1:09 pm
Localisation : Toulouse

Re: Concours André Navarra

Message par La Taupe » mar. juil. 08, 2008 5:17 pm

J'ajouterais juste un petit truc : quand on sort de scène, on est dans un état second. On vient de passer un moment sous amphétamines, adrénaline et autres choses en -ines dont j'ignore le nom et que notre corps fabrique. Enfin, ça dépend évidemment de l'implication qu'on met dans ce que l'on fait, mais en général il faut un petit moment pour redescendre.

Bref, à ce moment précis, je pense que tout ce qu'on reçoit de la part des autres est décuplé, le bon comme le mauvais, de sorte qu'on peut se prendre pour dieu ou pour une sombre bouse alors que ni l'un ni l'autre ne sont justifiés. Du coup notre propre jugement est altéré, et c'est en ça qu'il faut se méfier de nos propres réactions. Essayer de prendre du recul quand on est à 10 000, c'est pas toujours évident...

En ce qui me concerne, j'essaie de pas trop m'emballer (pas toujours évident), on discute boulot entre nous, ça c'est la cuisine interne, puis on prend ce que les gens nous donnent. Et pour les proches qui ont fait partie du public, j'ai demandé à mes potes d'attendre le lendemain pour les critiques "assassines", que je puisse émotionnellement gérer ce que je reçois. Les compliments ça va, en général je les oublie vite...

(Ah et merci pour les compliments, tiens, avant que j'oublie...)
On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes. Woody Allen

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Concours André Navarra

Message par JBap » mar. juil. 08, 2008 6:48 pm

Il ne faut pas les oublier, les compliments... surtout ceux qui sont construits, c'est aussi enrichissant qu'une bonne critique !
Une fois, aussi, à la fin d'un récital Bach (pas à St Ephrem !), une spectatrice vient me voir, genre 30-35 ans, me tend son programme, je me dis "tiens elle veut que je le signe"... et ben non, elle me dit "j'ai écrit des choses, ce qui me venait à l'esprit quand je t'écoutais, et ça me ferait très plaisir que tu conserves ça". A côté, y avait son mec qui tirait une gueule pas possible, et qui m'a pas adressé un mot, c'était trop drôle... Faut dire que ce que j'y ai lu après...!! lol
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

La Taupe
Messages : 77
Enregistré le : sam. févr. 16, 2008 1:09 pm
Localisation : Toulouse

Re: Concours André Navarra

Message par La Taupe » mar. juil. 08, 2008 7:05 pm

Ah, les femmes de 30 ans... :wink: Tiens, et comme aujourd'hui j'en ai 32, m'en vais fêter ça dignement. Sans cracher dans la soupe, ni dans le Pomerol.

Et pour rester dans le sujet, oui c'est vrai, faut pas non plus tout refouler en bloc. Prendre les compliments sur le moment, les oublier pour pas s'endormir dessus... et y retourner quand on doute, et, et... enfin rien n'est linéaire et figé, heureusement.
On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes. Woody Allen

Répondre