Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.
Répondre
kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » lun. avr. 05, 2021 8:52 pm

Rita Strohl était appréciée par beaucoup de ses contemporains : Saint-Saëns, Duparc, Casals, D'Indy, Fauré ...
Elle est tombée injustement dans l'oubli pour plusieurs raisons, elle fuyait les mondanités, la grande majorité de ses oeuvres ne furent pas éditées...
Pour éviter la saturation du trop d'informations, je vous propose pour commencer de regarder cette vidéo avant d'alimenter régulièrement ce sujet.

La boite à pépites
https://www.youtube.com/watch?v=S9q6NZ9uZt8

deb 06
Messages : 1523
Enregistré le : mer. oct. 01, 2008 11:32 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par deb 06 » mar. avr. 06, 2021 7:11 am

Great Dramatic Sonata jouée par Edgar Moreau et David Kadouch.
Effectivement, une grande artiste, née sous une bonne étoile, dont le nom est injustement méconnu.

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » mar. avr. 06, 2021 9:53 am

deb 06 a écrit :
mar. avr. 06, 2021 7:11 am
Great Dramatic Sonata jouée par Edgar Moreau et David Kadouch.
Sans l'enregistrement d'Edgard Moreau Rita Strohl aurait été re-découverte. Edgar Moreau n'est pas le seul à l'avoir jouée. J'aime beaucoup Edgard Moreau, mais des femmes violoncellistes l'ont jouée, avec une autre sensibilité. C'est intéressant d'écouter d'autres versions. Bérénice est une femme. Une interprétation féminine va être différente.
Pour l'instant nous avons 2 enregistrements connus que je mets par ordre chronologique de parution:
1) Aude Pïvôt et Laurent Martin
2) Edgar Moreau et David Kadouch
J'ai trouvé une autre version très récente que je partagerais plus tard si vous me le permettez.

C'est grâce au travail de Sylvie Le Coz que cette sonate fut jouée.

Cela dit Rita Strohl gagne à être connu pour son l'ensemble de oeuvre.
Des descendants de Rita Strohl ont suggéré à Marie-Claire MUSSAT, professeur à l'université Rennes 2 de faire découvrir leur aïeule aux mélomanes.
Cela s’est concrétisé par la soutenance en 1991 du mémoire de D.E.A Arts de Sylvie Le COZ. Il peut être consulté à la bibliothèque Musique de Rennes 2.
A ma demande, une numération serait envisageable pour le rendre accessible à la consultation en ligne sur le site de la BU, mais il faudrait que je fasse la numération car le responsable n'a pas le temps de le faire. Il n'y a pas le matériel à la Bibliothèque Musique pour le faire. A voir après le confinement si je peux avoir accès aux machines dédiés au pdf de la BU avec la recommandation du responsable de la bibliothèque musique
Après son D.E.A Sylvie Le Coz propose à Laurent Martin, pianiste concertiste, la partition de la sonate dramatique. Il l'a joué avec 3 violoncellistes avant de l'enregistrer
https://lesamisdelamusiquefrançaise.com ... t-berenice.


Puis nous retrouvons Rita Strohl dans l’ouvrage « Les compositrices » de Florence Launay publié en 2006 chez Fayard (p 52-,53, 82, 99, 103, 112, 139, 141, 153, 195, 254, 271, 282, 287-288 (Titus et Bérénice) , 352-353 (Pièces symphoniques),369, 378, 435, 443, 459, 460

Puis grâce au travail de Florence Launay, nous retrouvons Rita Strohl dans la programmation du Festival : « Musiciennes à Ouessant » édition 2011. La musicologue Féryel Kaddour s’appuie sur les travaux de Sylvie LE COZ pour présenter Rita Strohl
http://www.musiciennesaouessant.com/201 ... trice.html
http://www.musiciennesaouessant.com/Pre ... 1-1%20.pdf

Avatar du membre
JBap
Messages : 11618
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par JBap » mar. avr. 06, 2021 10:04 am

kerry117 a écrit :
mar. avr. 06, 2021 9:53 am
Bérénice est une femme. Une interprétation féminine va être différente.
Moui... J'attends encore une étude montrant qu'une interprétation est sexuée ;) Je pense que si nous avions à classer à l'aveugle différentes interprétations d'une même œuvre selon le sexe e l'interprète, nous aurions des résultats très disparates. Mais c'est un autre sujet pardon :D
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » mar. avr. 06, 2021 11:11 am

JBap, tu soulèves un sujet intéressant. Il me semble que le vécut de l'interprète a aussi une incidence sur le résultat, à explorer effectivement dans un autre sujet.

deb 06
Messages : 1523
Enregistré le : mer. oct. 01, 2008 11:32 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par deb 06 » mar. avr. 06, 2021 12:48 pm

Une petite question inspirée par les deux posts ci-dessus. Un(e) violoncelliste professionnel peut-il reconnaître à l’aveugle des interprètes tels que, par exemple et en vrac, des noms qui me passent par la tête : Jacqueline du Pré, Truls Mork, Emmanuelle Bertrand, Edgar Moreau, Mischa Maïsky, Camille Thomas, V.J. Laferrière...etc?

Avatar du membre
JBap
Messages : 11618
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par JBap » mar. avr. 06, 2021 3:09 pm

J. Du Pré, N. Gutman, M. Maisky, M. Rostropovitch, D. Shafran, oui sûrement. Plus dur pour les autres, qui ont un jeu plus standard, plus policé. Me concernant :) (c'est marrant je ne cite quasiment que des représentant.e.s de l'école russe :D )
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » mar. avr. 06, 2021 4:07 pm

JBap et Deb 06, je vous propose de poursuivre cette discussion intéressante dans un autre sujet. Merci

Je reviens sur la vidéo du 1er message.
Pourquoi Rita Strohl a écrit une méthode de Solfège ?
P71 du mémoire de Sylvie Le COZ, on peut lire :
"Rita Strohl avait une forte personnalité et déjà, au conservatoire, son esprit critique lui avait fait rejeter " Les leçons de solfège de CHERUBINI : "Mauvaise édition, mauvaise présentation, aucun sens de la pédagogie et difficultés des exercices mal gradués. En ce qui concerne la lecture dans toutes les clés, il lui semblait que CHERUBINI confondait un peu trop souvent : cours de solfège et cours éliminatoire. C'est pour réagir contre cette mauvaise conception de l'enseignement que Rita LA VILLETTE s'est décidée à écrire un solfège dans toutes les clés. Ces leçons furent étudié par les camarades de classe avec l''autorisation des professeurs". Faits portés à la connaissance de Sylvie LE COZ par C. DESAINT, descendant de Rita STROHL.

deb 06
Messages : 1523
Enregistré le : mer. oct. 01, 2008 11:32 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par deb 06 » mar. avr. 06, 2021 6:28 pm

Un solfège écrit par une élève ça doit être rarissime. Effectivement, ça dénote une très forte et précoce personnalité!
Existe-t-il des traces de ce solfège de Marguerite Lavillette?

Avatar du membre
lamajeur
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 05, 2009 12:20 pm

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par lamajeur » mar. avr. 06, 2021 7:13 pm

deb 06 a écrit :
mar. avr. 06, 2021 6:28 pm
Un solfège écrit par une élève ça doit être rarissime. Effectivement, ça dénote une très forte et précoce personnalité!
Existe-t-il des traces de ce solfège de Marguerite Lavillette?
Je suis en effet curieux de lire, mais ça peut aussi être prétentieux de sa part.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » mar. avr. 06, 2021 7:24 pm

deb 06 a écrit :
mar. avr. 06, 2021 6:28 pm
Un solfège écrit par une élève ça doit être rarissime. Effectivement, ça dénote une très forte et précoce personnalité!
Existe-t-il des traces de ce solfège de Marguerite Lavillette?
Ses leçons de solfèges n'ont pas encore été retrouvées
Il a été possible de retrouver dans les archives du Conservatoire les appréciations aux examens. Elle réussissait très bien les dictées et La Théorie mais elle était mauvaise lectrice, faiblesse qu'elle a su combler en concevant ses leçons avec changement de clé.
On apprend également qu'elle présentait ses compositions aux examens de piano.
"Élève douée".. "compose de jolies choses"
lamajeur a écrit :
mar. avr. 06, 2021 7:13 pm
Je suis en effet curieux de lire, mais ça peut aussi être prétentieux de sa part.
Pourquoi prétentieux ?
son professeur note qu'elle avait une jolie organisation de travail. Il est possible qu'elle ait analysé les raisons de sa faiblesse de lecture et qu'elle ait conçu des exercices pour s'en sortir. Elle avait peut-être le sens de la pédagogie. C'est rare, mais n'oublions pas qu'elle est une véritable créatrice et qu'elle avait des ambitions artistiques comme le montre la composition des cycles mythiques, son projet de Théâtre à Bièvres qui n'a pas aboutit faute de financements et à cause de la 1ère guerre mondiale.

Avatar du membre
lamajeur
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 05, 2009 12:20 pm

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par lamajeur » mer. avr. 07, 2021 9:37 am

Et pourquoi Bièvre ? Surtout "the place to be" á l'époque. Un riche mécène mettait sa villa* à disposition. Il y passait tout le meilleur de la culture parisienne. Idéal pour les rencontres.
Hormis ça c'etait le trou...
*Maison des roches 91570 Bièvre.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » mer. avr. 07, 2021 2:31 pm

lamajeur a écrit :
mer. avr. 07, 2021 9:37 am
Et pourquoi Bièvre ? Surtout "the place to be" á l'époque. Un riche mécène mettait sa villa* à disposition. Il y passait tout le meilleur de la culture parisienne. Idéal pour les rencontres.
Non, Rita Strohl fuyait les mondanités.
Après le décès (1900) de son premier mari, elle quitte Paris.
P 85 du mémoire D.E.A de Sylvie LE COZ
« Peu de temps après ses débuts prometteurs, R. Strohl décida de quitter Paris pour Meudon. ...
« Elle a préféré pour son art le silence et la liberté, aux applaudissements et à l’esclavage de la célébrité. Elle aurait pu certes faire autrement. Mais se retirer du monde, en pleine gloire naissante, afin d’entreprendre une nouvelle réalisation, c’est un exemple de courage, qui vaut tout au moins, par sa rareté ».
Larronde, Carlos . L’art cosmique et l’œuvre musical de Rita Strohl p.34-36
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k930446f

En 1908 Elle épouse René Billa, pianiste, compositeur, maitre verrier et grand admirateur de Wagner.
Il a même changé de nom pour se rapprocher de Richard Wagner. René Billa a pris le nom de Richard BURGSTHAL

« Dans les années1911-1912, mon mari et moi, activions les travaux de notre théâtre. Nous l’avions appelé « La Grange », c'est-à-dire « notre grange », l’asile sûr, pensions-nous, où nous pourrions sans crainte des atteintes du dehors, conserver le meilleur de nous-mêmes loin de la foule et de ses bateleurs, nous semblait un rêve réalisable… »
Rita Strohl a dessiné elle-même les plans de La Grange, conçu pour y faire représenter ses cycles mythiques à Bièvres, à l'instar de Bayreuth.

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » dim. avr. 11, 2021 8:11 pm

Titus et Bérénice , Sonate Dramatique pour violoncelle et piano

Partition
La partition n'étant pas libre de droits jusqu'au 1er octobre 2026, la seule façon de l'obtenir est de la commander à la Bnf avec l'autorisation de l'éditeur et de la SACEM. L'éditeur m'a confirmé qu'elle ne serait pas réédité et donne facilement l'autorisation. Idem pour la SACEM
Coût du forfait pour la partition complète avec la TVA : 54€
Il est possible de la commander à la page ce qui revient beaucoup moins cher si l'on souhaite acheter qu'une partie. Pour cela je vous indique le N° des pages de chaque mouvement.

Partie violoncelle
1er mouvement - page 1
2ème mouvement - page 7
3ème mouvement –page 12
4ème mouvement – page 14 à 19 inclus

Partie piano
1er mouvement - page 1
2ème mouvement - page 27
3ème mouvement –page 41
4ème mouvement – page 49 à 77 inclus

.
Vidéos de la Sonate Titus et Bérénice
https://www.youtube.com/watch?v=0v2bx0NjDG0

https://www.youtube.com/watch?v=UWccMbBYR14 mars 2021
Emmanuelle Bertrand (violoncelle) et Pascal Amoyel (piano)
Présentation du programme
M.T. Paradies : Sicilienne
Rita Strohl : Solitude (Méditatio)
Clara Schumann : Romance pour piano
Rita Strohl : Grande sonate dramatique Titus et Bérénice
19’ 1er mouvement
32’40 - 2ème mouvement
39’10 - 3ème Mouvement
48’10 - 4ème mouvement

kerry117
Messages : 275
Enregistré le : lun. mai 21, 2012 11:03 am

Re: Rita STROHL , une compositrice à redécouvrir

Message par kerry117 » lun. avr. 12, 2021 12:03 pm

J'ai oublié de préciser que Rita Strohl a composé 3 pièces pour violoncelle et piano.
Par ordre de création.
1- "Solitude "Rêverie pour violoncelle et piano, édité chez Enoch est sa première pièce pour cette formation.
On peut l'écouter dans le CD de Laurent Martin et de Aude Pivot, et dans la vidéo concert d'Emmanuelle Bertrand.
2- Scherzo pour violoncelle et piano. manuscrit figurant dans le fonds familial
3- La Sonate "Titus et Bérénice" publiée e 1898 chez Enoch.

Répondre