LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » mer. janv. 15, 2020 9:37 am

Je ne connais que très peu BH (et encore uniquement par un client) ; donc impossible pour moi d’émettre un avis, ce qui de toute façon n’est pas mon objectif.

Mais c’est surtout à Orliac que je pose la question, et de manière générale aux autres luthiers professionnels.

Exemple concret pour Indeburge. On sait d’où proviennent les bois pour la caisse, mais on ne sait rien sur les accessoires. On connaît tout de sa robe mais rien de ses autres vêtements. :D

Je suis curieux de savoir comment s’approvisionnent ces professionnels et aussi comment sont fabriqués ces « accessoires » : artisanal ou industriel.

Concernant les chevilles, si BH a réalisé une étude acoustique sur les cordiers, il n’y a pas à ma connaissance une telle étude sur les chevilles. Un sujet à explorer ?

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » jeu. janv. 16, 2020 9:01 am

Le fond et les éclisses d'Ingeburge proviennent d'un sycomore acheté en 2008 en Lorraine dans la région de Commercy. La table provient d'un vieil épicéa de la forêt des Risoux à la frontière franco suisse, à 1300 m d'altitude, là où feuillus et résineux sont en concurrence. Le manche est d'un sycomore très dur à ondes serrées acheté dans une forêt du Jura à 1200 m d'altitude dans la région de Champfromier.
La touche vient d'un tronc d'ébène du Gabon, importé dans les années soixante. J'ai acheté les chevilles et le cordier, les deux en ébène.
L'étude que publie Bois d'Harmonie montre l'importance du cordier qui vibre avec les cordes. Cela ne fait aucun doute. Je sais aussi, par expérience, que le poids du manche, de la touche, la taille de la volute, tout ceci a une influence sur la sonorité. Les chevilles y participent sûrement, mais on ne peut pas s'en passer, et d'un modèle à l'autre, la différence de poids reste faible, ce qui, à mon sens, ne modifie pas le son d'une manière sensible. .

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » jeu. janv. 16, 2020 10:18 am

Bonjour

Merci pour ces réponses mais une réponse appelle souvent une autre question, au moins pour les gens curieux dont je fais partie. :D

1- Un arbre abattu, c’est volumineux. Il faut de la place pour le stocker, surtout le temps qu’il sèche. Est-il stocké sur place dans la forêt ou bien dans une entreprise spécialisée ?

De plus il faut gérer un stock qui ne doit pas être simple pour une personne seule. Y a t-il une mutualisation ?

Toute une histoire qui me passionne.

2- Quant aux chevilles, il n’y a pas que la masse qui intervient pour l’interaction avec les cordes. Il y a aussi l’élasticité. Exemple : si une corde vibrante est accrochée à un ressort, c’est l’ensemble corde-ressort qui vibre. En fait 2 ressorts, la corde qui est en elle-même un ressort et le ressort. La masse de l’ensemble intervient également. C’est ce qu’on appelle un système couplé, comme les 2 parties de la corde sillet-chevalet et chevalet-cordier. Une cheville n’est pas un simple support rigide et amorphe mais un système élastique dont l’influence est peut-être négligeable ou peut-être pas.
En tous cas, à mon sens cela mériterait une étude ... voire une étude globale car tout est couplé sur un instrument de musique.

Je fais un parallèle avec la nourriture où un composant en quantité infime peut modifier le goût de manière sensible.

Chercheurs de tous pays unissez-vous ... et au boulot !

Avatar du membre
Sold'eau
Messages : 737
Enregistré le : lun. nov. 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Sold'eau » jeu. janv. 16, 2020 2:52 pm

cellotonic a écrit :
jeu. janv. 16, 2020 10:18 am
Bonjour

Merci pour ces réponses mais une réponse appelle souvent une autre question, au moins pour les gens curieux dont je fais partie. :D

1- Un arbre abattu, c’est volumineux. Il faut de la place pour le stocker, surtout le temps qu’il sèche. Est-il stocké sur place dans la forêt ou bien dans une entreprise spécialisée ?

De plus il faut gérer un stock qui ne doit pas être simple pour une personne seule. Y a t-il une mutualisation ?

Toute une histoire qui me passionne.

2- Quant aux chevilles, il n’y a pas que la masse qui intervient pour l’interaction avec les cordes. Il y a aussi l’élasticité. Exemple : si une corde vibrante est accrochée à un ressort, c’est l’ensemble corde-ressort qui vibre. En fait 2 ressorts, la corde qui est en elle-même un ressort et le ressort. La masse de l’ensemble intervient également. C’est ce qu’on appelle un système couplé, comme les 2 parties de la corde sillet-chevalet et chevalet-cordier. Une cheville n’est pas un simple support rigide et amorphe mais un système élastique dont l’influence est peut-être négligeable ou peut-être pas.
En tous cas, à mon sens cela mériterait une étude ... voire une étude globale car tout est couplé sur un instrument de musique.

Je fais un parallèle avec la nourriture où un composant en quantité infime peut modifier le goût de manière sensible.

Chercheurs de tous pays unissez-vous ... et au boulot !
Voila une video d'un fournisseur de bois , et histoire d'un épicéa exceptionnel j'ai vu par moi meme les tables de Violons altos et violoncelle débitées de ce géant :D . La table de mon futur violoncelle sera du 16 L :
https://www.youtube.com/watch?v=syC28QFH_jY
Souvent les gens ne veulent pas voir ou entendre la vérité, par ce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites - Nietzche

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » jeu. janv. 16, 2020 3:08 pm

.
Vidéo très intéressante.

Je comprends bien le principe de « Bois de Lutherie » qui est un fournisseur généraliste d’éléments pour la lutherie.

Mais je ne comprends comment fait Orliac s’il achète des arbres pour son usage propre. Soit il en revend ce qui me paraîtrait normal, soit il stocke un colossal volume de bois, ce qui me paraît difficile.

Avatar du membre
Sold'eau
Messages : 737
Enregistré le : lun. nov. 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Sold'eau » jeu. janv. 16, 2020 3:14 pm

cellotonic a écrit :
jeu. janv. 16, 2020 3:08 pm
.
Vidéo très intéressante.

Je comprends bien le principe de « Bois de Lutherie » qui est un fournisseur généraliste d’éléments pour la lutherie.

Mais je ne comprends comment fait Orliac s’il achète des arbres pour son usage propre. Soit il en revend ce qui me paraîtrait normal, soit il stocke un colossal volume de bois, ce qui me paraît difficile.

Orliac....
Souvent les gens ne veulent pas voir ou entendre la vérité, par ce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites - Nietzche

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » ven. janv. 17, 2020 9:15 am

Le fond et les éclisses d'Ingeburge proviennent d'un sycomore acheté en 2008 en Lorraine dans la région de Commercy.

La table provient d'un vieil épicéa de la forêt des Risoux à la frontière franco suisse, à 1300 m d'altitude, là où feuillus et résineux sont en concurrence.

Le manche est d'un sycomore très dur à ondes serrées acheté dans une forêt du Jura à 1200 m d'altitude dans la région de Champfromier.

La touche vient d'un tronc d'ébène du Gabon, importé dans les années soixante.
Tout ceci est passionnant, autant que la naissance d’Indeburge qui, si j’ai bien lu, commence dans les années 60, pour se continuer successivement en 2008, selon les dates qui sont renseignées.

Chaque arbre a donc sa propre histoire : naissance - vie - mort et renaissance.

Pourriez-vous raconter leur parcours complet de la plantation au stockage ? Car j’ai du mal à imaginer qu’ils sont en réserve dans votre maison, fût-elle grande. :D

De plus ces arbres ont dû participer à toute une lignée d’instruments frères ou sœurs d’Indeburge. En avez-vous tenu une généalogie ?

Merci d’avance pour ce futur récit qui pourrait probablement faire l’objet d’un nouveau sujet, voire d’un livre.

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » ven. janv. 17, 2020 9:48 am

Sold'eau, tu as vu mon atelier et une partie de ma réserve de bois. J'en ai beaucoup plus dans un local près de la Loire, dans la région de Sully sur Loire. Je connais cette vidéo de Bernard Michaud, un des meilleurs fournisseurs en bois de lutherie. Je procède exactement comme lui, sur des coupes décidées à l'avance et que me signalent mes copains du Jura.
J'achète un arbre repéré à l'avance, droit de fil, sans branches et qui résonne. C'est un arbre sauvage, qui ne fait pas partie d'une plantation, mais d'une futaie libre au-dessus de mille mètres où les résineux sont en concurrence avec les feuillus). Imaginez un épicéa de 80 cm de diamètre et haut de plus de trente mètres. Cela fait, en effet, beaucoup de bois.
L'arbre est coupé en automne à la bonne période de la lune. Ce sont mes amis de là bas qui en décident, car ils connaissent ces secrets de la nature. Ensuite, je choisis la partie qui me convient (le tronc sans branches). Pour faciliter le transport, je le fais trancher en quatre quartiers et en tronçons de 1,20 m. Ce qui reste de l'arbre, je ne le revends pas, je m'arrange avec le propriétaire ou celui qui exploite la coupe et souvent ce bois en trop sert à fabriquer ce qu'on appelle là-bas des travaillons.
Avec une camionnette, je transporte le bois chez moi, je le pèle pour éliminer les bestioles qui se trouvent sous l'écorce puis je le dispose de sorte que l'air circule entre les bûches. Je ne fais aucun traitement, si ce n'est une pulvérisation de Xylophène (qui reste très superficielle) et sert de répulsif aux insectes et aux fameux vers. Si je fais cela, c'est que je me suis fait "manger" des bois de grande qualité et qu'il n'existe, à mon sens, pas d'autres moyens pour s'en préserver.
Le bois reste des années à sa place jusqu'à ce que je décide de l'utiliser. A mon sens, le sycomore a besoin d'une dizaine d'années, un peu moins pour l'épicéa, bois plus tendre. Je précise qu'il y a beaucoup de perte (taches à l'intérieur assez fréquentes dans le sycomore, poches de résine dans l'épicéa, branches incarnées et invisibles tant qu'on n'a pas tranché le bois. Ma réserve est suffisante pour m'assurer du travail jusqu'à ma retraite, c'est à dire à cent ans.

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » ven. janv. 17, 2020 10:55 am

.
Je suis vraiment impressionné ...

Mon seul stock dont personne ne veut et que j’hésite à détruire, c’est un petit lot de tronçons de poiriers centenaires. Au vu de cette description, j’ai probablement fait une erreur en laissant l’écorce.

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » mar. janv. 21, 2020 9:03 am

Ingebure va bien. En ce moment, je travaille à lui donner la tête qu'elle avait quand j'allais la voir en 1203 au château d'Etampes. Je ne manquerai pas de mettre d'autres photos, mais je ne voudrais pas embarrasser l'espace de ce forum où tant de personnes ont de belles choses à dire.

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » mar. janv. 21, 2020 9:33 am

Orliac a écrit :
mar. janv. 21, 2020 9:03 am
Ingebure va bien. En ce moment, je travaille à lui donner la tête qu'elle avait quand j'allais la voir en 1203 au château d'Etampes. Je ne manquerai pas de mettre d'autres photos, mais je ne voudrais pas embarrasser l'espace de ce forum où tant de personnes ont de belles choses à dire.
A la place d’une volute, pourquoi ne pas sculpter sa tête comme pour certains instruments par exemple violes de gambe voire même violoncelles ?

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » mar. janv. 21, 2020 10:01 am

Tout simplement parce que j'en suis incapable. Les sculptures de têtes ne supportent pas la médiocrité. Ce serait faire offense à Ingeburge que de lui donner une tête maladroite et sans expression. Tenez, en ce moment, elle est en train de se parer de ses plus beaux atours pour aller voir Philippe II. Mais lui n'a qu'une idée en tête: faire dissoudre le mariage par les évêques réunis à Compiègne. Comme le coup du mariage blanc n'a pas réussi, il tente celui de la parenté entre Ingeburge et sa première femme, Isabelle de Hainaut. A cet époque l'Eglise interdisait le remariage avec la cousine d'une première épouse décédée!
Pendant ce temps, on construisait Notre Dame de Paris dont les voutes s'effondraient de temps en temps, provoquant la mort de dizaines d'ouvriers, ce qui n 'était qu'une broutille!

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » lun. janv. 27, 2020 12:39 pm

Image

La tête rd'Ingeburge. Elle est unique. Je l'ai dessinée pour qu'elle ressemble à mon héroïne. J'ai voulu lui donner une certaine naïveté mais aussi de la force. C'est bien difficile d'exprimer les traits d'un caractère avec des courbes. J'ai encore pas mal de travail à y faire.
Pendant ce temps, le roi Philippe II maintient la princesse danoise en prison et se remarie. Innocent III jette l'interdit sur le royaume de France le 14 janvier 1200. Les églises sont fermées, on ne dit plus la messe, les cloches ne sonnent plus, les morts ne peuvent plus être enterrés en terre consacrée...
La pire des catastrophes à une époque où la religion règle chaque instant de la vie...

cellotonic
Messages : 4110
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par cellotonic » lun. janv. 27, 2020 2:34 pm

Elle a une bonne tête :ok:

Mais moi ce que j’adore le plus, c’est la table, les fleurs, les fruits et tout l’environnement.

Et le cœur dans l’âtre :D

Image

Orliac
Messages : 317
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: LA NAISSANCE D'INGEBURGE

Message par Orliac » mar. janv. 28, 2020 8:01 am

Bravo pour l'observation, Cellotonic! Et merci pour avoir signalé ce symbole. Dans cette maison, le coeur a beaucoup d'importance.

Répondre