de l'utilité de la pastille

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Répondre
Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » ven. avr. 20, 2018 3:27 pm

Salut,

Aller, je me risque à la question du jour ...

Sur l'archet, concrètement, elle sert à quoi la pastille si en effet au niveau de la position elle n'est pas utile ? Est-ce toujours purement décoratif ??
de même la partie en "nacre" sur la hausse, je pige pas non plus, je veux dire, pourquoi de la nacre ici ??

Comme vous le constatez, j'essaye d'avoir une vision fonctionnelle des choses pour ne pas passer à coté d'un truc...

Si jamais ça parle à quelqu'un...

A+
=Kermit>
from the balcony...

Avatar du membre
Marc Genevrier
Messages : 77
Enregistré le : jeu. janv. 29, 2015 12:51 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Marc Genevrier » ven. avr. 20, 2018 10:45 pm

Il y a plein de choses sur nos instruments qui ne répondent pas à des exigences fonctionnelles. A quoi sert la volute ? Sa masse, encore, on peut éventuellement imaginer, mais sa forme ? Et les coins, la forme des f, etc. ?
Mais tout ça provient d'une époque où le fonctionnel et l'efficacité n'étaient pas la seule proccupation, sans doute, où les instruments relevaient d'un certain prestige ou luxe, peut-être, très souvent d'un certain apparaît, sûrement. Apparât, apparence... A moins que, dans les esprits de l'époque, il faille porter beau pour sonner beau. Qui sait, la relation semblait peut-être plus évidente qu'aujourd'hui...

Bref, la "pastille" ne sert à rien, il y a d'ailleurs des hausses qui en sont dépourvues. Quant à la coulisse, elle a bien une fonction, certes pas indispensable (il n'y en a pas sur les archets baroques), mais on en trouve aussi qui ne sont pas en nacre (assez rarement, il est vrai). Mais nos instruments ont une histoire, ils sont chargés de codes et de tradition !

Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » sam. avr. 21, 2018 4:48 am

Merci Marc pour ta réponse.

Pour la volute, je ne me suis (même) pas posé la question pour sa forme. Et comme vous je pense qu’elle a un impact dans la mise en résonance, puisque concrètement le manche et la tête résonent aussi. Il doit potentiellement y en avoir d’autres (stabilité ?,...).
La forme des f/esses pour moi j’avais la croyance que ça avait été étudié pour, donc même en recherchant la beauté on restait dans du fonctionnel (longueur,espacement...) mais donc non à priori.

Ce que tu nous dis par ailleurs me semble tout à fait pertinent sur ‘l’histoire’ de cet instrument.
from the balcony...

Avatar du membre
jeromeb
Messages : 67
Enregistré le : mar. avr. 17, 2007 7:39 pm
Localisation : Monte Le Son (03)

Re: de l'utilité de la pastille

Message par jeromeb » sam. avr. 21, 2018 2:49 pm

La forme des f/esses est effectivement un sujet qui passionne depuis très longtemps.
Au dela du coté fonctionnel, l'esthétique et les "canons de la beauté" sont pour beaucoup dans l'uniformisation de la forme "optmimale" des f/esses
Un jour peut être ... (!)

Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » sam. avr. 21, 2018 6:14 pm

Tout à fait cher ami.
Du coup nous pouvons dûment être étonnés aujourd’hui que depuis lors quelqu’un n’ait pas eu l’idée de parfaire la recherche esthétique avec une pastille au point, je dirai optimal, n’est-ce pas : sous les cordes G et D !

A+
=Kermit>
Modifié en dernier par Kermit le sam. avr. 21, 2018 7:32 pm, modifié 1 fois.
from the balcony...

Avatar du membre
jeromeb
Messages : 67
Enregistré le : mar. avr. 17, 2007 7:39 pm
Localisation : Monte Le Son (03)

Re: de l'utilité de la pastille

Message par jeromeb » sam. avr. 21, 2018 6:49 pm

Une pastille pile au milieu des f/essses ? Quelle idée !
Un jour peut être ... (!)

Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » dim. avr. 22, 2018 5:06 am

Voui, et en même temps, si on considère sa potentielle fonctionnalité dans la mise en résonance, tous les celli étant des individus différents, je suis pas totalement certain qu’on eut été capable de trouver un endroit identique pour généraliser.
D’aucun aurait pu trouver qu’en déplaçant ce point directement sous le G on obtiendrait une bien meilleure accroche de la résonance.
Après, au lieu de la nacre des essais en tout genre auraient pu se faire avec une matière plus ‘lourde’, difficile à manier comme le bronze(sorte de laiton), moins d’effort de recherche de placement serait nécessaire, mais des variations en forme d’oeil auraient aussi fonctionné...

Mais bon je suis sûr que le gars luthier y ayant potentiellement pensé, au hasard d’une insomnie au XVIIe s. s’est dit qu’un jour quelqu’un au XXIème siècle serait capable d’y pluguer un diamant dessus et aurait trouvé cela tellement de mauvais goût qu’il aura préféré taire son ‘invention’... je vois que cela, ou alors il se serait dit que les blagues les plus courtes sont forcément les moins longues !
from the balcony...

Orliac
Messages : 210
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Orliac » lun. avr. 23, 2018 8:40 am

Si les luthiers font à peu près la même chose depuis trois siècles, c'est qu'il y a sûrement de bonnes raisons!
La volute a son importance dans l'équilibre sonore de l'instrument.Supprimez la et le son sera différent. On peut cependant la remplacer par une tête sculptée comme on le faisait à l'époque baroque, mais là, la moindre imperfection, la moindre maladresse dans la sculpture et c'est moche! On a construit des instruments sans volute, mais le cheviller ainsi réduit à sa seule fonction n'a plus aucune élégance.
Concernant les coins, je rappelle qu'ils sont pleins à l'intérieur et que ces quatre morceaux de bois debout contribuent à la stabilité de l'instrument. Je connais cependant des instruments modernes construits sans coin, mais l'habitude de la forme traditionnelle fait qu'on a l'impression qu'il leur manque quelque chose.
On a fait des quantités de formes pour les f. Celles que l'on connait, diffèrent peu d'un luthier à l'autre. Guarnerius del Jesu a été le plus original dans ce sens pour ses derniers violons.
Beaucoup de luthiers, conscients que les f tranchent la fibre du bois et diminuent la puissance sonore de la table, ont tenté de remédier à cette question. Tolbecque a fabriqué un violoncelle que l'on peut voir au musée de Niort avec deux ouvertures variables percées au milieu des C. La table ainsi démunie était si peu expressive qu'il a dû dessiner des faux C! C'est bien la preuve que l'habitude fait nécessité.

Orliac
Messages : 210
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Orliac » lun. avr. 23, 2018 8:47 am

Pardon, avec toutes ces lettres, on finit par s'y tromper ! Je voulais dire que Tolbecque avait dû dessiner des faux F et non. pas des C sur la table de son cello!

Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » lun. avr. 23, 2018 9:30 am

Ces informations sont très intéressantes, merci de nous faire partager ton savoir également !

Dès que je pourrais je vais chercher quelques photos des instruments de Guarnerius del Jesu, pour voir ce dont tu parles...

En parlant des ouïes, le système que l'on retrouve sur quelques guitares (épiphone de mémoire?) où la rosace est remplacée par plusieurs trous de dimensions variables avec un positionnement qui semble aléatoire (?) serait-il adapté à la puissance du violoncelle d'après toi ? Après, je ne parle pas du tout du look du bestiau après modification :/ .


A+

(ps:si tu te trompes, tu peux éditer ton message plutôt que re-poster derrière)
from the balcony...

Avatar du membre
Gilead
Messages : 975
Enregistré le : dim. mai 20, 2007 2:11 pm
Localisation : Lille ou presque

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Gilead » lun. avr. 23, 2018 11:36 am

Kermit a écrit :
lun. avr. 23, 2018 9:30 am
En parlant des ouïes, le système que l'on retrouve sur quelques guitares (épiphone de mémoire?) où la rosace est remplacée par plusieurs trous de dimensions variables avec un positionnement qui semble aléatoire ...
bonjour,
j'ai eu l'occasion de voir et d'entendre tester cette guitare qui m'a beaucoup plue :
http://atelierdescordes.com/detail_jl.p ... &d=1&id=17
Le luthier était très intéressant, si vous avez l'occasion en passant par chez nous de le rencontrez, vous en apprendrez certainement beaucoup.
"c'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort qu'on a raison" Bernard Werber

Avatar du membre
Kermit
Messages : 194
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Kermit » lun. avr. 23, 2018 12:01 pm

...dans le 59 "Haut de France", malheureusement non :/

par contre, mon luthier va(devrait) m'appeler en juin pour que je voie une réparation sur un de ses violoncelles. J'aurais sans doute l'occasion de lui faire un brin de causette à ce moment là :)

Sinon, sur la photo de la guitare, je rêve ou bien elle n'a carrément plus de rosace ??
from the balcony...

Avatar du membre
Gilead
Messages : 975
Enregistré le : dim. mai 20, 2007 2:11 pm
Localisation : Lille ou presque

Re: de l'utilité de la pastille

Message par Gilead » lun. avr. 23, 2018 1:01 pm

En effet, elle n'a pas de rosace mais deux ouvertures en haut de la table de chaque côté du manche.
C'est assez surprenant, on voit beaucoup mieux les différentes pièces intérieures mais les éclisses semblent alors très fines et fragiles.
La tête aussi est très belle.
"c'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort qu'on a raison" Bernard Werber

Répondre