Dvorák, 2nd mouvement

Les enregistrements des forumistes
pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » jeu. avr. 24, 2014 2:53 pm

Allez, je me lance:

http://youtu.be/BiGh7YQkriQ

J'attends vos critiques avec impatience. En particulier, j'ai un peu de mal à juger mon vibrato, mes changements d'archet, mes démanchés.

NB: J'anticipe la question : pourquoi uniquement le deuxième ? Question de temps ; nous préparons de nombreuses pièces de 10', avec peu de répétitions. De toute façon, le reste du Concerto est trop difficile pour l'orchestre pour que nous puissions le mettre en place en deux répétitions.
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

electropizz
Messages : 246
Enregistré le : mer. nov. 23, 2011 11:44 pm
Localisation : Bretagne

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par electropizz » lun. avr. 28, 2014 12:02 pm

Bravo et merci pour le partage, ce qui n'est pas si fréquent ici.

Le vibrato un peu rapide et nerveux par moments, mais bon, c'est le trac je suppose.

Sinon c'est tout beau, tout bon, tout juste.

Au plaisir de te réécouter.
Chez les rockers, je passe désormais pour un classiqueux maintenant que je fais du bas-rock !

pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » lun. avr. 28, 2014 1:21 pm

Merci pour ton retour !
electropizz a écrit :Le vibrato un peu rapide et nerveux par moments, mais bon, c'est le trac je suppose.
Je crains que ce ne soit aussi une mauvaise habitude (en plus du trac) ; j'ai l'impression d'avoir tendance a serrer le vibrato à mesure que l'intensité du son augmente, ce qui est idiot ; il faudrait faire l'inverse.
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

electropizz
Messages : 246
Enregistré le : mer. nov. 23, 2011 11:44 pm
Localisation : Bretagne

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par electropizz » mar. avr. 29, 2014 10:12 am

pmelet a écrit :Merci pour ton retour !
Je crains que ce ne soit aussi une mauvaise habitude (en plus du trac) ; j'ai l'impression d'avoir tendance a serrer le vibrato à mesure que l'intensité du son augmente, ce qui est idiot ; il faudrait faire l'inverse.
J'ai hélas le même défaut, qui est plus facile à corriger chez soi qu'en public où on "régresse" rapidement où on précipite un peu la mesure dans les passages rapides, etc...

Je n'ai pas ce défaut en guitare, instrument que je maitrise beaucoup mieux.

Beau travail en tous cas.
Chez les rockers, je passe désormais pour un classiqueux maintenant que je fais du bas-rock !

Avatar du membre
burns300
Messages : 225
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 7:48 pm
Localisation : Corrèze

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par burns300 » jeu. mai 01, 2014 7:14 pm

C'est beau :D merci...
Avec de l'audace tout est possible

Fred33
Messages : 13
Enregistré le : lun. juin 10, 2013 6:23 pm

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par Fred33 » lun. juin 16, 2014 5:46 pm

Bonsoir,

Sincèrement c'est extra :ok: .
J'ai entrepris (car pour moi c'est une vraie entreprise) le violoncelle, il y a 2,5 ans à cause/grâce à cette œuvre. J'aimerai, dans une dizaine d'années sans doute, pouvoir en jouer quelques parties.
En fait, je me suis aperçu que j'étais monomaniaque : j'écoute la version Rostropovitch/Guilini depuis 10 ans au moins une fois par semaine, et dans les périodes fastes, tous les jours (je fais beaucoup de voiture!).
Je n'ai rien dit à mon psychiatre, en cas..... :lol:

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11522
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par JBap » lun. juin 16, 2014 10:26 pm

Je ne fais pas souvent de critique, mais une fois n'est pas coutume, je vais y aller de mon grain de sel :D

C'est une belle performance, la base est là. C'est maintenant que tu peux mettre la barre au-dessus.
Je m'explique : quand tu joues, surtout sur les notes longues, j'entends surtout "ok alors après ca fait ca, je dois jouer ca" etc. Les notes s'enchainent, comme si ce qu'il y avait de plus important, c'est ce que tu n'avais pas encore joué. Et quand tu joues ta notes, tu te dis "ouf c'est bon je l'ai, quelle est la suivante ?"
Sans penser que l'auditeur, lui, ce qu'il entend, c'est la note que tu es est en train de jouer. Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas anticiper dans ta tête ! Mais ton chant intérieur doit être dans le moment présent. Une note, elle a un début, une vie, puis une fin. Soit elle laisse place à la suivante, soit elle s'envole vers d'autres cieux, mais elle meurt rarement. Enfin elle devrait. Maintenant que tu connais bien ce concerto, arrête de t'inquiéter de savoir si la prochaine note sera juste ou pas. Inquiète-toi de savoir si la note que tu joues, a une vie, une signification par rapport aux autres notes. Inquiète-toi de la musique que tu fais, au commencement des notes, pendant les notes, mais aussi entre les notes. C'est là que tu vas découvrir toute la complexité mais aussi l'incroyable (et effrayante) liberté que peut avoir l'interprète, tout en respectant scrupuleusement le texte!
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » lun. juin 16, 2014 11:01 pm

Fred33 a écrit :Je n'ai rien dit à mon psychiatre, en cas..... :lol:
He he, je souffre du même syndrome (sauf que moi, c'est avec la version de Karajan).
Avec des effets secondaire importants : je ne supporte AUCUNE autre version
Starker a beau être un génie, jouer Brahms comme une Dieu, Kodaly comme personne, je PERSISTE à dire qu'il joue noire double pointée deux triples au lieu de noire pointé deux doubles ...
Quant à Yo-yo Ma, qui est magnifique, il se trompe lourdement sur le même concerto : trop de manières !
Fournier ? pas assez de passion !
Schiff ? ses attaques sont trop douces !

Bon, disons qu'à la limite, je peux accepter d'autres versions de Rostropovich :)
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » mar. juin 17, 2014 4:52 pm

Ou la la, merci JBap.
JBap a écrit :j'entends surtout "ok alors après ca fait ca, je dois jouer ca" etc. Les notes s'enchainent, comme si ce qu'il y avait de plus important, c'est ce que tu n'avais pas encore joué. Et quand tu joues ta notes, tu te dis "ouf c'est bon je l'ai, quelle est la suivante ?"
Oui, tout a fait, exactement. La preuve, je presse !
C'est exactement ce que je fais dans ma tête : mesure suivante, attention au demanché ; ligne suivante, penser à vibrer plus large ; etc.
JBap a écrit :Ton chant intérieur doit être dans le moment présent. Une note, elle a un début, une vie, puis une fin.
JBap a écrit :Inquiète-toi de savoir si la note que tu joues, a une vie, une signification par rapport aux autres notes.
Compris. Je vois pas encore comment le transcrire en pratique, mais je saisis la nuance.
Et je saisis l'impact potentiel : mon interprétation est "neutre" alors qu'elle pourrait être plus variée, vivante. Avec chaque note dotée de sa valeur propre au lieu d'être simplement fidèle au texte.
JBap a écrit :Arrête de t'inquiéter de savoir si la prochaine note sera juste ou pas.
30 ans de psychose a éliminer ...
JBap a écrit :Maintenant que tu connais bien ce concerto ...
Ouais. Ben maintenant que je le connais bien, je ne le jouerai plus (1 concert = 1 programme) :cry:
Mais, les notes, ce n'est pas un problème. Je vais essayer de ce pas. Avec Adagio et Allegro de Schumann, ca me parait un bon exercice pour ce problème

Merci !!
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11522
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par JBap » mar. juin 17, 2014 10:12 pm

Oui, très bien, Adagio et allegro ! Surtout dans l'adagio : écoute-toi activement. Ecoute l'attaque de la note, comment elle évolue, et comment elle finit. RIen ne doit être mort, tout doit vouloir raconter une histoire :)
Evidemment, donner des indications en direct serait bien plus aisé !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » mar. juin 17, 2014 11:13 pm

JBap a écrit :Evidemment, donner des indications en direct serait bien plus aisé !
Ah ben ca peut sans doute se faire ... Deshaies ou Munich, j'y passe trois fois pas semaine :)
Tu fais des académies, des stages, sinon ?
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11522
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par JBap » mer. juin 18, 2014 6:20 am

J'ai failli, cet été dans le sud de la France, et puis non... Mais si un jour c'est le cas, je l'annoncerai évidemment ici !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

deb 06
Messages : 1504
Enregistré le : mer. oct. 01, 2008 11:32 am

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par deb 06 » lun. juil. 07, 2014 4:21 pm

JBap a écrit :Je ne fais pas souvent de critique, mais une fois n'est pas coutume, je vais y aller de mon grain de sel :D

C'est une belle performance, la base est là. C'est maintenant que tu peux mettre la barre au-dessus.
Je m'explique : quand tu joues, surtout sur les notes longues, j'entends surtout "ok alors après ca fait ca, je dois jouer ca" etc. Les notes s'enchainent, comme si ce qu'il y avait de plus important, c'est ce que tu n'avais pas encore joué. Et quand tu joues ta notes, tu te dis "ouf c'est bon je l'ai, quelle est la suivante ?"
Sans penser que l'auditeur, lui, ce qu'il entend, c'est la note que tu es est en train de jouer. Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas anticiper dans ta tête ! Mais ton chant intérieur doit être dans le moment présent. Une note, elle a un début, une vie, puis une fin. Soit elle laisse place à la suivante, soit elle s'envole vers d'autres cieux, mais elle meurt rarement. Enfin elle devrait. Maintenant que tu connais bien ce concerto, arrête de t'inquiéter de savoir si la prochaine note sera juste ou pas. Inquiète-toi de savoir si la note que tu joues, a une vie, une signification par rapport aux autres notes. Inquiète-toi de la musique que tu fais, au commencement des notes, pendant les notes, mais aussi entre les notes. C'est là que tu vas découvrir toute la complexité mais aussi l'incroyable (et effrayante) liberté que peut avoir l'interprète, tout en respectant scrupuleusement le texte!


Pour ajouter de l'eau au moulin de JBap, un extrait de la préface de Yehudi Menuhin dans le livre de Volker Biesenbender: "Plaidoyer pour l'improvisation dans l'apprentissage
instrumental".
Ce bouquin est une véritable mine d'or!!



"On ne peut en aucun cas "émouvoir", même par l'interprétation dite "fidèle" d'une composition classique, si le jeu ne possède pas cet élément de l'improvisation immédiate (c'est-à-dire dans l'instant présent, comme lorsqu'on conduit une voiture).

ou encore:

"C'est pourquoi il est extraordinairement important de transmettre par l'enseignement et par l'exemple des interprétations éclairantes et vraies - c'est-à-dire fidèles à l'esprit qui est derrière les notes, et dont les notes, comme dans un roman policier, ne sont que des indices."

Ceci dit, je n'en suis pas encore là! :?
Modifié en dernier par deb 06 le mer. juil. 09, 2014 11:38 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Eloïse
Messages : 2048
Enregistré le : sam. févr. 02, 2008 5:31 pm
Localisation : Au milieu des Monts d'Ardèche

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par Eloïse » mer. juil. 09, 2014 8:08 pm

Comme c'est beau!

Merci Pmelet.

pmelet
Messages : 278
Enregistré le : mar. avr. 15, 2014 4:13 pm
Localisation : Antibes

Re: Dvorák, 2nd mouvement

Message par pmelet » jeu. juil. 10, 2014 10:57 am

deb 06 a écrit :les notes, comme dans un roman policier, ne sont que des indices.
Intéressant ! Et poétique ...
Mais comment retranscrire dans la réalité ... a mon humble avis, c'est quelque chose qui nécessite énormément de travail: une fois la technique suffisamment acquise et intégrée, on peut alors évoluer là-dessus.
Eloïse a écrit :Comme c'est beau!
Merci , Eloïse
"La vie est trop courte pour être prise au sérieux." George Bernard Shaw

Répondre