prelude de la suite de bach n.1

Le répertoire, les oeuvres pour violoncelle, ...
François 2
Messages : 61
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par François 2 » sam. juin 23, 2018 5:49 am

lamajeur a écrit :
lun. déc. 14, 2015 10:02 am
Toutes les copies (et manuscrites) montrent que un des 2e et 4e croches (des doubles croches) de chaque battement doivent être joués dans doubles cordes parce qu'ils ont une double tige.
Il me semble que l'on avait déjà discuté Jbap ?
Je ne crois pas. Il y aurait une incohérence musicale à jouer des la "simple corde" à partir de la mesure 31, puis à passer en double corde mesure 33. C'est simplement une manière de noter le bariolage (jeu alternatif sur deux cordes). Le thème se joue sur la corde de ré, la bariolage sur la corde de la. Les queues de notes du dessous donnent le rythme (quatre doubles croches par temps). Quand la ligne du thème passe au dessus de celle du bariolage, les queues du dessus signifient que ces notes doivent être jouées sur la corde supérieure (celle de la) tandis que le thème (queues vers le bas) continue à être joué sur la corde de ré. Une notation avec de simples doubles croches conduirait l'interprète à tout jouer sur la corde de la à partir de la mesure 33, et on perdrait ainsi l'effet voulu par le compositeur.
Jouer des la en double corde à cet endroit conduirait à leur donner un poids particulier, alors qu'au contraire ces notes (placées sur les parties faibles du temps) doivent être allégées.

François 2
Messages : 61
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par François 2 » sam. juin 23, 2018 6:09 am

sandydidou a écrit :
sam. juin 23, 2018 12:22 am
Je me permets de rebondir sur ce post car je suis à la recherche de morceaux du niveau de ce prélude (voire plus simples) mais surtout d'une longueur équivalente.
Sachant que j'aime énormément les pièces pour cello SOLO, plutôt lentes, et comme style de musique : classique, tout ce qui est oriental ou arabo-andalou, voire folklorique. Et que l'aspect mélodique prime sur le rythmique en ce qui me concerne (à titre d'exemple, je préfère jouer Greensleeves qu'un Tango).
J'espère avoir été suffisamment claire car je suis en manque. De partoches.
Un grand MERCI d'avance !
Je suggèrerais certains des Capricci de D'all'Abaco (le fils), en particulier les 4, 6 et 10, simples et qu'on peut prendre à un tempo mesuré, ou le 2, lui aussi très accessible.

Avatar du membre
Cello-mania
Messages : 148
Enregistré le : mer. déc. 13, 2017 7:23 pm
Localisation : Aix

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par Cello-mania » sam. juin 23, 2018 8:24 am

François 2 a écrit :
sam. juin 23, 2018 5:49 am
lamajeur a écrit :
lun. déc. 14, 2015 10:02 am
Toutes les copies (et manuscrites) montrent que un des 2e et 4e croches (des doubles croches) de chaque battement doivent être joués dans doubles cordes parce qu'ils ont une double tige.
Il me semble que l'on avait déjà discuté Jbap ?
Je ne crois pas. Il y aurait une incohérence musicale à jouer des la "simple corde" à partir de la mesure 31, puis à passer en double corde mesure 33. C'est simplement une manière de noter le bariolage (jeu alternatif sur deux cordes). Le thème se joue sur la corde de ré, la bariolage sur la corde de la. Les queues de notes du dessous donnent le rythme (quatre doubles croches par temps). Quand la ligne du thème passe au dessus de celle du bariolage, les queues du dessus signifient que ces notes doivent être jouées sur la corde supérieure (celle de la) tandis que le thème (queues vers le bas) continue à être joué sur la corde de ré. Une notation avec de simples doubles croches conduirait l'interprète à tout jouer sur la corde de la à partir de la mesure 33, et on perdrait ainsi l'effet voulu par le compositeur.
Jouer des la en double corde à cet endroit conduirait à leur donner un poids particulier, alors qu'au contraire ces notes (placées sur les parties faibles du temps) doivent être allégées.

Dans mes bras mon François :welcome: . c'est une très bonne analyse!

Pour l'étude de ce passage, je recommande de jouer dans un premier temps uniquement le thème corde Ré à la croche ( Sol, La, Si, Ré, La etc...) on oublie donc la corde de La.
Une fois que le cerveaux à bien pigé où sont les temps forts et les changements de positions. On peut ajouter les LA corde à vide et ainsi bien travailler les passages d'archet.

Je vais encore me faire des amis en disant cela :ok: mais on devrait retarder le plus longtemps possible l'étude des suites de Bach. Bach c'est comme une bonne bouteille de vin, il faut savoir patienter pour en découvrir toutes ces saveurs.

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11314
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par JBap » sam. juin 23, 2018 12:36 pm

Cello-mania a écrit :
sam. juin 23, 2018 8:24 am
on devrait retarder le plus longtemps possible l'étude des suites de Bach. Bach c'est comme une bonne bouteille de vin, il faut savoir patienter pour en découvrir toutes ces saveurs.
Pas pour moi. Au contraire, je trouve que les suites (surtout les 3 premières) sont comme le Petit Prince de St Exupéry: on peut le lire à 6 ans, comme à 15, à 30, à 60 ans... Et y trouver toujours d'autres choses. Et tous les niveaux de lecture se valent.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
sandydidou
Messages : 35
Enregistré le : mar. mai 27, 2014 3:06 am

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par sandydidou » sam. juin 23, 2018 1:22 pm

JBap a écrit :
sam. juin 23, 2018 12:36 pm
Cello-mania a écrit :
sam. juin 23, 2018 8:24 am
on devrait retarder le plus longtemps possible l'étude des suites de Bach. Bach c'est comme une bonne bouteille de vin, il faut savoir patienter pour en découvrir toutes ces saveurs.
Pas pour moi. Au contraire, je trouve que les suites (surtout les 3 premières) sont comme le Petit Prince de St Exupéry: on peut le lire à 6 ans, comme à 15, à 30, à 60 ans... Et y trouver toujours d'autres choses. Et tous les niveaux de lecture se valent.
Merci JBap !
Bien qu'étant une quiche absolue (et non, je n'exagère pas, je suis lucide), aborder ce prélude est à ce jour ce qui m'a donné le plus de plaisir et me récompense d'avoir "osé" commencer le violoncelle à 46 ans. De plus, je trouve le parallèle avec le Petit Prince absolument pertinent.

Et merci encore à la personne qui m'a indiqué des morceaux précis un peu plus haut, je vais aller essayer de les trouver.

François 2
Messages : 61
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par François 2 » sam. juin 23, 2018 2:27 pm

Cello-mania a écrit :
sam. juin 23, 2018 8:24 am
Dans mes bras mon François :welcome: . c'est une très bonne analyse!

Pour l'étude de ce passage, je recommande de jouer dans un premier temps uniquement le thème corde Ré à la croche ( Sol, La, Si, Ré, La etc...) on oublie donc la corde de La.
Une fois que le cerveaux à bien pigé où sont les temps forts et les changements de positions. On peut ajouter les LA corde à vide et ainsi bien travailler les passages d'archet.

Je vais encore me faire des amis en disant cela :ok: mais on devrait retarder le plus longtemps possible l'étude des suites de Bach. Bach c'est comme une bonne bouteille de vin, il faut savoir patienter pour en découvrir toutes ces saveurs.
Comme quoi on peut de temps en temps être d'accord...
Par contre je partage l'opinion de JBap ; il n'y a pas de raison d'attendre des lustres pour se plonger dans les suites. Beaucoup d'adultes viennent au violoncelle et à ce répertoire parce qu'ils ont entendu le premier prélude (auquel il est difficile d'échapper, ne serait-ce que dans la pub).
Il me semble qu'on peut commencer par travailler des passages de ce premier prélude, par exemple le début en première position, pus les mesures 31 et suivantes, quand on maîtrise la quatrième position (en utilisant la bonne suggestion de Cello-mania : d'abord le thème seul sur la corde de ré, puis intégration de la corde de la). Cela ne peut que renforcer la motivation d'un débutant qui aime cette musique. De plus, quand il écoutera une interprétation au disque ou en concert, il aura une écoute différente, en comprenant mieux ce qui se passe.
Je connais un musicien qui dans les années 80 étudiait la clarinette dans le conservatoire d'une grande ville. Il rêvait de jouer l'adagio du concerto de Mozart. Un jour qu'il attendait son professeur dans la salle de cours, il a esquissé le début de ce mouvement. Le professeur est entré à ce moment-là et l'a quasiment insulté : comment un misérable ver de terre osait-il toucher à ce chef d’œuvre? Le jeune homme a tout arrêté et s'est mis avec succès à la flûte traversière.

cellotonic
Messages : 3843
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par cellotonic » sam. juin 23, 2018 3:52 pm

Au risque de me faire haïr et bannir, je n'aime pas les suites de Bach au violoncelle.

Je n'aime que ses pièces pour orgue. Bach et Buxtehude, je passerais des heures à les savourer dans une église.

En ai-je le droit ? :oops:

Ma nouvelle prof de flûte traversière, sachant que je faisais également du violoncelle, m'a présenté une adaptation pour flûte de la 6ème suite.

Conclusion : après avoir acquiescé dans un premier temps on est passés à Debussy, Syrinx pour commencer.

François 2
Messages : 61
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: prelude de la suite de bach n.1

Message par François 2 » dim. juin 24, 2018 5:55 am

sandydidou a écrit :
sam. juin 23, 2018 1:22 pm
Et merci encore à la personne qui m'a indiqué des morceaux précis un peu plus haut, je vais aller essayer de les trouver.
Le manuscrit peut se récupérer sur IMSLP.
Pour se faire une idée, on peut télécharger la troisième image de cette page (caprice n°4) en édition moderne :
https://www.stretta-music.com/en/dallab ... 13130.html
Pour ma part, je travaillerais ce caprice d'abord tout en détaché, en essayant de trouver un phrasé convaincant, puis j'intégrerais éventuellement des liaisons telles que celles qui sont proposées dans les premières mesures.
Un exemple de la manière de phraser en détaché une série de croches: Elinor Frey dans le capriccio 6
https://www.youtube.com/watch?v=1gLhc3QqUvQ

Répondre