Page 1 sur 1

Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 3:57 pm
par doudoulaura
J'ai une questions assez urgente concernant la relation des notes musicales et des lettres de l'alphabet (c'est urgent, parce que c'est pour un enterrement qui a lieu lundi ...)

Voilà, je sais qu'on peut écrire des œuvres sur le noms de ... pour Bach ou Cage pas de problème ... Mais pour un nom comme Sacher ? Comment ont-ils fait pour trouver des notes correspondantes au S et au R ? J'ai besoin de savoir ça, car nous souhaiterions trouver une équivalence musicale au nom de la personne décidée qui ne contient pas que des lettres de A à H !

Merci pour vos réponses que j'espère rapides !!

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 4:44 pm
par drougaya
Ginastera: Punena No. 2, Op. 45a Fortner: Zum Spielen für dem 70 Geburtstaga. Henze: Capriccioa. Beck: Drei Epigramme für Paul Sachera. Dutilleux: Trois strophes sur le nom de Sachera. Lutostawski: Sacher Variations b. Berio: Les mots sont allésb. C. Halffter: Variations on the theme eSACHERe8. Britten: TemaSachert'. K. Huber: Transpositio ad infinitumt'. Holliger: Chaconneb. Boulez: Messagesquissetc.

It was Rostropovich's idea to invite 12 composers to contribute to a seventieth birthday gift for the uminent Swiss conductor Paul Sacher in 1976. Given Sacher's enlightened sponsorship of contemporary music over the previous 40 years there was no shortage of talent, and even if the compositions as a group are not exactly light-hearted, they represent an imposing array of individual voices, amounting almost to a survey of the state of music in the mid 1970s.
All the composers were asked to make use of the six musical letters of Sacher's surname - E flat, A, C, B, E and D - and a couple of them find ways of translating 'Paul' as well. The results are nothing if not diverse. Most poignant, by far, is the brief, plangent incantation composed by Benjamin Britten in the last year of his life. The most senior composer by date of birth, Conrad Beck (1901-89) provided a rather dry set of miniatures, but another senior figure, Wolfgang Former (1907-87) showed how an austere serial style could acquire elements of warmth and flexibility within a restricted time-frame.

Source : site internet de la revue gramophone.
La traduction suit dans le prochain post...

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 4:57 pm
par drougaya
drougaya a écrit :Ginastera: Punena No. 2, Op. 45a Fortner: Zum Spielen für dem 70 Geburtstaga. Henze: Capriccioa. Beck: Drei Epigramme für Paul Sachera. Dutilleux: Trois strophes sur le nom de Sachera. Lutostawski: Sacher Variations b. Berio: Les mots sont allésb. C. Halffter: Variations on the theme eSACHERe8. Britten: TemaSachert'. K. Huber: Transpositio ad infinitumt'. Holliger: Chaconneb. Boulez: Messagesquissetc.

It was Rostropovich's idea to invite 12 composers to contribute to a seventieth birthday gift for the uminent Swiss conductor Paul Sacher in 1976. Given Sacher's enlightened sponsorship of contemporary music over the previous 40 years there was no shortage of talent, and even if the compositions as a group are not exactly light-hearted, they represent an imposing array of individual voices, amounting almost to a survey of the state of music in the mid 1970s.
All the composers were asked to make use of the six musical letters of Sacher's surname - E flat, A, C, B, E and D - and a couple of them find ways of translating 'Paul' as well. The results are nothing if not diverse. Most poignant, by far, is the brief, plangent incantation composed by Benjamin Britten in the last year of his life. The most senior composer by date of birth, Conrad Beck (1901-89) provided a rather dry set of miniatures, but another senior figure, Wolfgang Former (1907-87) showed how an austere serial style could acquire elements of warmth and flexibility within a restricted time-frame.
C'était l'idée de Rostropovitch que d'inviter 12 compositeurs au 70e anniversaire donné en l'honneur de l'éminent chef d'orchestre suisse Paul Sacher en 1976. Etant donné le mécénat éclairé de Sacher envers la musique contemporaine durant les 40 années précédentes, cela ne manqua pas de talent, et même si les compositions en groupe ne sont pas spécialement légères, elles représentent une rangée imposante de voix individuelles, comptant presque comme une vérification de l'état de la musique au milieu des années 70. On demanda à tous les compositeurs d'utiliser les 6 lettres musicales du nom de sacher - mi b, la, do, si, mi et ré - et deux d'entre eux trouvèrent le moyen de transcrire également "Paul"[/b] (mais là on ne nous dit pas comment ! ! !). etc...

Sois indulgente avec mes fautes de traduction, il y avait urgence, et j'ai arrêté l'anglais au lycée ! ! !
En tout cas, je pense qu'il faut, pour pouvoir transcrire un plus grand nombre de lettres, mélanger plusieurs systèmes de notations, voire remplacer certaines lettres par d'autres, pour simplification.

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 4:57 pm
par doMi
Laura, même en Allemagne t'as jamais entendu parler des "es" etc..?

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 5:05 pm
par drougaya
Pfff... je me suis fatiguée pour rien, il y avait déjà un poste à ce sujet !!!
viewtopic.php?f=10&t=5539

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 8:54 pm
par doudoulaura
domi, si, je connais ... seulement ça expliquerait pour S, mais pour R ??

Et puis, dans le nom de notre ami défunt, il y a des M, N, J, R, I, E, U, T .......... Comment je pourrais transcrire ça en note musicale ?

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : sam. sept. 12, 2009 11:37 pm
par JBap
Le R, on reprend notre gamme, Ré (c'est du moins ce qu'ont fait les compositeurs pour Sacher) .
Pour le reste, on pourrait imaginer mi bemol pour M (EMoll), mi bécarre pour N (ENatural), u comme UT... mais ca marche pas des masses vu que ca se chevauche avec les autres lettres "normales"... faut voir. Les quarts de ton ? Ou imaginer une nuance, un coup d'archet representant une lettre ? Apres tout, pourquoi se limiter aux seules hauteurs de notes pour representer les lettres...
les idees me viennent, je les mets en vrac, c'est surement nul : chaque lettre pourrait aussi evoquer un trait de caractere du defunt, et donc faire l'objet d'une phrase ou d'un motif musical representatif desdits traits de caractere ?

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : dim. sept. 13, 2009 9:59 am
par drougaya
Pour j et I, je mettrais un si, en suivant Guido d'Arezzo : en latin, c'est la même lettre (Iesu), et il l'a utilisée pour inventer le nom "si", à partir de "Sancte Iohannes".
Je souscris à l'idée du do pour le U, et du ré pour R. J'ai d'ailleurs l'impression que ce sont des solutions souvent employées par les compositeurs dans ta position.
Sinon, tu peux aussi calculer la place de la lettre dans l'alphabet, et, à partir du nombre trouvé, décider d'une analogie avec la place des notes dans la gamme. Exemple : N : 14e lettre. 1+4 = 5. la cinquième lettre c'est do. Evidemment, ça ne donne pas des notes avec altération, mais je cherche d'autres idées.

Pourquoi aussi ne pas essayer, comme JBap l'a dit, de trouver une symbolique aux lettres ? Evidemment, ça risque de prendre un peu plus de temps.

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : dim. sept. 13, 2009 11:14 am
par doudoulaura
Je vous remercie tous pour votre aide !

On a pu bien avancer dans cette idée, en espérant que ça ait pu plaire au défunt ...

A défaut, ces infos pourront toujours servir pour des analyses ou des compositions :)

Re: Relation note-lettre de l'alphabet

Posté : dim. sept. 13, 2009 10:45 pm
par JBap
de rien ! le principal, c'est que ca plaise surtout a ceux qui survivent au defunt, que ca les aide a surmonter leur peine et a se souvenir de cette personne ! :wink: