staccato et spiccato

Vous avez ou recherchez des informations sur la pédagogie, c'est ici!
Répondre
Avatar du membre
cellosolo
Messages : 501
Enregistré le : jeu. oct. 16, 2008 12:36 am
Localisation : Allier

staccato et spiccato

Message par cellosolo » mer. juin 10, 2009 10:26 am

Une âme charitable pourrait-elle m'apporter un peu d'aide :oops:

Quelle est la différence entre le staccato (=martelé) et le spiccato (=sautillé/jeté) ?
Quelles techniques utiliser ? exécution au Milieu / talon / pointe de l'archet ? mouvement du poignet, bras , etc .

Le top serait de joindre un court extrait audio de chaque type de mvt afin que je me fasse une idée de ce que ça donne "en vrai".
Y'a-t-il un volontaire pour s'enregistrer ? :wink:

Merci d'avance !

phil
Messages : 842
Enregistré le : jeu. mars 16, 2006 2:58 pm

Re: staccato et spiccato

Message par phil » ven. juin 12, 2009 12:42 pm

il me semble que pour le staccato, tu restes en contact avec la corde, tu tires, tu t'arr^te net, tu tires....en gardant la pression et tu peux le faire sur tout l'archet. le mouvement de l'archet horizontal
Pour le spicatto: c'est un rebond naturel, plus facile vers le point d'équilibre de l'archet (mais possible ailleurs).tu imagines le mouvement de l'archet vertical avec peu de mouvement de l'avant bras (plutôt le poignet avec des doigts souples)

mais comme il y a plusieurs types de staccoto (volant,...) et spicatto je ne suis pas exhaustif

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11523
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: staccato et spiccato

Message par JBap » ven. juin 12, 2009 1:05 pm

Grande question... deja, de vocabulaire ! Les gens ne sont pas d'accord entre eux. Et dire que le staccato équivaut au martelé, yen a bcp qui crieraient au blasphème, mais je suis incapable de te dire pourquoi, étant incapable de définir ce qu'est précisément le martelé !
Quant au spiccato, oui, pour moi c'est équivalent au sautillé. ca se passe effectivement autour du point d'équilibre de l'archet (generalement situé autour du 1er tiers) : plus le spiccato va etre lent, plus ca va se passer vers le talon, et inversement. On parle (je crois) de staccato volant quand l'archet rebondit de lui-meme grace a la vitesse, et que le fait qu'il decolle de la corde n'est pas due a une action dédiée de la part du joueur, mais une conséquence.
Le jeté, par contre, c'est autre chose : on jette l'archet sur la corde en ne le plaquant pas, en se servant du rebond (dont on controle la vitesse grace a l'index, en l'appuyant plus ou moins) pour faire l'effet voulu.

TOUS les coups d'archets viennent du bras. Je veux dire que le mouvement est toujours initié a cet endroit, meme si parfois c'est imperceptible, comme dans un spiccato rapide, ou on a l'impression que le poignet travaille. Il n'en est rien, le poignet au contraire contient plus ou moins les mouvements inities par le bras, et joue le role d'amortisseur (je veux dire par la que qd tu regardes l'amortisseur d'une voiture, tu le vois bouger, pourtant il n'initie aucun mouvement, au contraire il contient d'autres mouvements). Apres, selon le type de coup d'archet, l'avant-bras peut etre mis en jeu, le poignet, les doigts... mais a aucun moment le bras ne sera totalement immobile.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

verysma
Messages : 81
Enregistré le : jeu. févr. 05, 2009 12:32 am
Localisation : du côté de toulouse

Re: staccato et spiccato

Message par verysma » ven. juin 12, 2009 1:10 pm

ça fait rêver... est ce qu'un jour je saurai faire des trucs pareils ? :lol:

Est ce quelqu'un aurait des liens (ou des enregistrements vidéo perso!) à nous proposer pour nous aider à visualiser ces coups d'archet ?

Avatar du membre
cellosolo
Messages : 501
Enregistré le : jeu. oct. 16, 2008 12:36 am
Localisation : Allier

Re: staccato et spiccato

Message par cellosolo » ven. juin 12, 2009 9:41 pm

Merci Phil et Jbap de m'avoir éclairé sur le sujet.

C'est justement le vocabulaire employé qui m'as mis le doute.
Je n'ai rien inventé, j'ai simplement trouvé ça en 1ère page des Variations de O.Sevcik (cliquer pour agrandir)

Image

Dans cette légende , le symbole que je connais comme celui de la note piquée est indiqué comme étant le "staccato" ou "martelé".
Et un autre symbole que je ne connaissais pas est indiqué comme étant le "spiccato" ou "sautillé".

Voilà tout. Je planche sur la variation n°2 qui utilise le symbole du spiccato si on se réfère à la légende.

Si d'autres avis peuvent être donnés ...

Avatar du membre
Eloïse
Messages : 2048
Enregistré le : sam. févr. 02, 2008 5:31 pm
Localisation : Au milieu des Monts d'Ardèche

Re: staccato et spiccato

Message par Eloïse » ven. juin 12, 2009 10:22 pm

Je suis les avis proposés. Le staccato on me le fait faire avec des coups d'archets presque imperceptibles, et en utilisant juste un mouvement du poignet, très court. Le spiccato ce serait le rebondisssement de l'achet sur la corde, j'ai senti la différence entre les deux parce que j'avais tendance à faire le mouvement du second à la place du premier, et que le m'on en ait fait la remarque. Je n'avais pas senti la différence au départ.
JBap, merci pour ton explication... :wink:

Avatar du membre
cellosolo
Messages : 501
Enregistré le : jeu. oct. 16, 2008 12:36 am
Localisation : Allier

Re: staccato et spiccato

Message par cellosolo » lun. juin 15, 2009 5:22 am

merci à tous pour votre aide.

Avatar du membre
loulou35
Messages : 934
Enregistré le : mar. août 29, 2006 11:21 am
Localisation : Rue de la Soif (Rennes)

Re: staccato et spiccato

Message par loulou35 » jeu. juin 18, 2009 4:09 pm

Dans mon jeune temps, on m'avait appris que le spiccato, c'était plutôt un sautillé de la pointe, beaucoup plus difficile à réussir que le sautillé traditionnel autour du point d'équilibre de l'archet.

Ce n'était pas forcément parole d'Evangile, je ne l'ai d'ailleurs retrouvée nulle part sur le web, et d'autres acceptions existent (http://books.google.fr/books?id=pvqfua5 ... t&resnum=1, mais c'est celle que j'ai retenue.

J'ai réalisé récemment que, comme pour les voitures à roues arrières motrices dite propulsion ou les avions de chasse modernes dont le centre de gravité est situé devant le centre de poussée et sont donc naturellement instables et plus aptes aux manœuvres rapides, le spiccato donne beaucoup plus de degrés de liberté aux instrumentistes (dont je ne suis pas) qui le maîtrisent (vitesse, puissance,...).

Encore un rêve: savoir passer en continu du jeté d'archet au staccato volant. Mon intuition me dit qu'en poussant c'est exceptionnellement l'annulaire qui mène le bal, et qu'en tirant c'est l'index, mais je n'y suis pas.

Deux questions maintenant:

-> final du concerto de Sibelius: jeté d'archet, staccato volant, ou autre?
-> Dvorak 2nde page: staccato volant ?

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11523
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: staccato et spiccato

Message par JBap » jeu. juin 18, 2009 4:47 pm

loulou35 a écrit :Dans mon jeune temps, on m'avait appris que le spiccato, c'était plutôt un sautillé de la pointe, beaucoup plus difficile à réussir que le sautillé traditionnel autour du point d'équilibre de l'archet.
???? Du sautillé a la pointe ?? alors la, loulou, va falloir m'expliquer comment tu fais, parce que c'est pas juste difficile, c'est impossible, et pire, ca sert a quoi ??
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
loulou35
Messages : 934
Enregistré le : mar. août 29, 2006 11:21 am
Localisation : Rue de la Soif (Rennes)

Re: staccato et spiccato

Message par loulou35 » jeu. juin 18, 2009 5:19 pm

A la pointe = troisième tiers (faut pas pousser le masochisme trop loin, quand même)

Comment je fais? Je ne fais pas, puisque je ne fais pas partie des instrumentistes qui maîtrisent cela.

A quoi ça sert? Plus instable donc beaucoup plus de degrés de liberté, rapidité supérieure...

En très gros, pour illustrer sur des domaines plus communs, si tu accélères en virage en conduisant une propulsion, elle a, c'est bien connu, tendance à survirer. L'effet est supérieur à l'impulsion qu'on croit donner et le contrôle est moindre.

Si JBap, tu as des réponses sur Sibelius et Dvorak (certains violoncellistes plus très jeunes jouent la seconde page de ce dernier au troisième tiers de l'archet, d'ailleurs), je suis preneur...

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11523
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: staccato et spiccato

Message par JBap » jeu. juin 18, 2009 5:37 pm

Non je ne connais pas les termes... ca ne sert pas a mieux jouer de le savoir d'ailleurs (heureusement pour moi :D )
Concernant ce bariolage, oui ca saute, mais uniquement parce que l'archet rebondit d'une corde a l'autre si on maitrise bien le rebond naturel avec l'index. Mais ca se passe vers la moitie de l'archet. Je te rejoins dans le sens ou plus tu vas vite en sautille, plus tu t'eloignes du point d'equilibre vers le pointe. Les sautilles les plus rapides se font donc vers la moitie de l'archet, mais au-dela, non, je ne vois pas ! Et encore moins un sautille qui serait lent...
"plus instable donc bcp plus de degres de liberte", voila une conclusion bien peremptoire. Pourquoi la stabilite serait synonyme d'entrave ?
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
loulou35
Messages : 934
Enregistré le : mar. août 29, 2006 11:21 am
Localisation : Rue de la Soif (Rennes)

Re: staccato et spiccato

Message par loulou35 » jeu. juin 18, 2009 6:07 pm

JBap a écrit : "plus instable donc bcp plus de degres de liberte", voila une conclusion bien peremptoire. Pourquoi la stabilite serait synonyme d'entrave ?
On considère en général en physique qu'un état est stable lorsque qu'un déplacement léger autour de cet état se solde finalement par un retour à l'état stable. C'est la bille dans le fond d'un lavabo (avec une bonde fermée). Tu la déplaces dans le lavabo, et hop elle revient, comme un chien auprès de son écuelle quand il a faim (j'arrête les comparaisons)

La notion de degré de liberté que j'utilise n'est d'ailleurs pas vraiment celle qu'on peut apprendre en technologie, mais j'espère que cela se comprend néanmoins.
Modifié en dernier par loulou35 le jeu. juin 18, 2009 6:30 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11523
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: staccato et spiccato

Message par JBap » jeu. juin 18, 2009 6:10 pm

Mais faut que tu me montres un exemple video de ton sautille au 3eme tiers la, parce que je vois pas...
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
ANN
Modérateur
Messages : 3311
Enregistré le : mar. juil. 06, 2004 9:34 am

Re: staccato et spiccato

Message par ANN » ven. juin 19, 2009 9:18 am

me demande s'il ne s'agit pas d'un "jeté" maîtrisé, d'ailleurs....
rien n'est sûr, mais c'est une piste!

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11523
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: staccato et spiccato

Message par JBap » ven. juin 19, 2009 11:28 am

Ah oui, un jete, 3eme tiers, la d'accord, mais ce n'est pas un sautille...
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Répondre