Carnet de notes d'un vrai débutant

Vous avez ou recherchez des informations sur la pédagogie, c'est ici!
Répondre
Altura
Messages : 51
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 12:39 pm
Localisation : IDF
Contact :

Carnet de notes d'un vrai débutant

Message par Altura » dim. nov. 19, 2006 5:04 pm

Afin de ne pas me disperser dans des multitudes de posts, je vais tenter de suivre mes expériences dans la pratique du violoncelle dans ce gentil petit post.

Attention, je ne prêtant pas donner des informations valables ni des conseils avisées mais seulement faire partager mes expériences avec ceux qui pourraient suivre le même parcours que moi dans le monde du violoncelle ou ceux qui voudraient bien se marrer en voyant les déboires d'un pauvre débutant.
Je compte sur la gentillesse et la patience des habitués de ce forum pour m’aider à rectifier les erreurs et les absurdités de mes écrits… et je vais en mettre un bon paquet…promis :mrgreen:

Pour commencer, voilà où j’en suis :
Je n’avais jamais touché un violoncelle depuis hier où j’ai reçu mon violoncelle par la poste (sacrilège hein!…ben oui je fais partie de la génération Internet où j’achète tout par le net, la musique, les films, la voiture, le violoncelle….). C’est un instrument pour débutant pas très cher mais ça me conviendra pour un temps.

Préparation du violoncelle :
Il faut monter le chevalet et accorder le violoncelle.

1- chevalet :
Le chevalet est dissymétrique (les 4 encoches prévues pour les cordes ne sont pas à la même hauteur), je pense qu’il faut le monter en respectant la pente du manche. Je le positionne en faisant en sorte que la corde la plus aiguë soit la plus basse sur le chevalet (c’est clair ?).

J’ai positionné le chevalet à peu près à mi-parcours entre le cordier et la fin du manche.

2- accordage
Avec l’aide de bonnes âmes de ce forum j’ai accordé en Do-Sol-Ré-La (de la corde grave à l’aiguë)
C’est une quinte de différence par corde successive (contrairement à la guitare où l’on a quatre quartes et une tierce entre les cordes )

Le La (corde la plus aiguë) est obtenue grâce au téléphone (La 440) mais avec 1 octave en dessous du téléphone (contrairement au la de la guitare qui est 2 octaves en dessous… (merci Emmanuel B. ))
J’ai donc commencé par accorder le violoncelle par le La (corde la plus aiguë) mais je ne suis pas sur de la pertinence de ce choix (risque de casser la corde en continuant à tendre les autres cordes ?).
En tout cas, je n’ai rien cassé.

La difficulté est de procéder par accordage itératif des cordes (accorder une nouvelle corde désaccorde les cordes déjà accordées car la tension générale change, il faut donc revenir sur les cordes déjà faites). Ca demande un peu de patience mais ce n’est si difficile.
Le truc un peu ennuyeux est la tendance des clés à ce dévisser toutes seules, il faut donc bien les enfoncer dans leur emplacement quand on tend la corde.

Le passage d’une corde à l’autre étant systématiquement formé par une quinte, on peut déduire la position de la note pour avoir la tonalité de la corde suivante plus grave (si l’on commence par le La comme j’ai fait). C’est à dire une quarte en plus (complément de la quinte pour avoir l’octave supérieure) d’où un quart de la distance corde à vide chevalet sur la corde aiguë (i’me suit ?). Pour la théorie, la fréquence d’ondulation est doublée à l’octave supérieure, ce qui fait que la fréquence d’une quarte est le quart de celle de l’octave.

En résumé, il suffit de tapoter la corde au premier quart du manche (en partant de le tête) sur la corde la plus aiguë (La) pour avoir la note de la corde précédente (Ré) une octave plus haute.
On fait de même avec la corde de Ré pour avoir la corde de Sol ainsi qu’avec le Sol pour la corde la plus grave (Do). Fastoche non ? il y a peut être mieux mais j’ai trouvé ça assez simple.

Une fois le violoncelle accordé grossièrement avec les grosses clés de la tête (quelle honte, je connais pas le nom de ces grosses clés…) il suffit d’accorder précisément avec les petiotes mollettes côté cordier.

Voilà, il n’y a plus qu’à apprendre le violoncelle maintenant. :mrgreen:
Ce sera le prochain sujet de ce topic.
Ceci dit j’ai déjà un peu commencé depuis hier et j’ai déjà pleins de choses à raconter...position du pouce, tenu du violoncelle, vitesse de l’archet selon la position sur les cordes...

En tout cas, quelle beauté cet instrument et quelle sonorité…

Avatar du membre
Pirouette
Messages : 139
Enregistré le : mar. oct. 17, 2006 11:03 am

Message par Pirouette » dim. nov. 19, 2006 6:07 pm

:shock: Hum, il y a des faux débutants ? Et puis, si tu arrives à "construire" ton violoncelle (car le placement d'un chevalet c'est donné en général à un luthier, si je ne m'abuse), c'est que tu t'y connais déjà en musique non ? :wink:

Altura
Messages : 51
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 12:39 pm
Localisation : IDF
Contact :

Message par Altura » dim. nov. 19, 2006 6:53 pm

Disons, que je n'avais jamais touché ni vu de prés un violoncelle avant hier.
Par contre ça m’est arrivé de bricoler un peu mes guitares mais la pose du chevalet de violoncelle n’est pas difficile.

Je continue ma découverte de l’instrument et je crois que la corde a vide qui sonne le mieux sur mon violoncelle est le Sol (elle possède une résonance très profonde).

J’ai donc commencé par jouer les cordes à vides et je me rends compte d’une différence de son et de vitesse de l’archet nécessaire pour faire sonner les cordes selon que l’on frotte les cordes très près du cordier ou pus près du manche.

Lorsque je joue très près du manche le son semble plus diffus et enveloppé (plus chaud). A cet endroit, il faut frotter l’archet relativement vite afin de produire un son pas trop désagréable.
A l’opposé, si je frotte les cordes en me positionnant l’archet proche du cordier, le son est plus incisif et percutant. Par contre, le mouvement de l’archet est plus lent et même peut être vraiment très lent.

Tout ceci me laisse dire que l’on peut adapter le nombre de notes à jouer dans un mouvement d’archet en le déplaçant plus ou moins loin du cordier (s’il nous reste plus de place pour jouer les dernières notes, il suffit de se rapprocher du cordier… ça peut ce faire ça dans la pratique ?)

Deuxième constatation, la fin du mouvement de l’archet est vraiment dure à gérer. Pour éviter le son désagréable de crissement.
Pour éviter ça, j’essaye de préparer le mouvement inverse de l’archet en opérant un mouvement d’inertie de l’archet (mouvement coulé) lorsque je change la direction de l’archet. Ca à l’air d’aller mieux comme ca. Des conseils là dessus ?

Troisième constatation, j’ai la main droite crispée… il va falloir que je fasse quelque chose pour ça.

Je vais continuer à donner mes impressions et j’espère que cela pourra intéresser certains d’entre vous ou faire réagir d’autres, en tout cas ça me motive. :wink:

A+
Modifié en dernier par Altura le lun. nov. 20, 2006 2:21 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Emmanuel B.
Modérateur
Messages : 2493
Enregistré le : mar. nov. 29, 2005 12:24 am
Localisation : Basses Alpes
Contact :

Message par Emmanuel B. » dim. nov. 19, 2006 7:00 pm

C'est sympa de mettre en ligne tes aventures avec le violoncelle. :)

Les grosses clés s'appellent des chevilles ... :wink:

Je te conseille de jeter un oeil sur ce site qui explique quelques trucs sur la technique du violoncelle :

http://perso.orange.fr/uci/technique%20 ... 0cello.htm

Bon courage à toi. ;)

Avatar du membre
thibaut_63
Messages : 324
Enregistré le : dim. févr. 27, 2005 5:58 pm
Localisation : Pau

Message par thibaut_63 » dim. nov. 19, 2006 8:17 pm

Bravo à toi pour le chevalet d'abord.

Mais sinon le nombre de notes que l'on peut mettre dans un archet ne dépend pas du fait que l'on soit proche du chevalet ou pas mais de la vitesse d'archet.

Altura
Messages : 51
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 12:39 pm
Localisation : IDF
Contact :

Message par Altura » dim. nov. 19, 2006 8:28 pm

Mais la vitesse d'archet semble être liée à la distance au chevalet...je me demandais donc si l'on pouvait s'en servir pour se récuperer si l'on etait un peu court...
Mais j'imagine que les violoncellistes ne sont jamais "trop court";

...et là c'est une autre constatation que j'ai vite fait: le dosage de l'archet pour remplir le nombre de notes (l'image est là...je sais pas trop comment l'exprimer autrement) est assez délicat.
Je vais essayer de jouer au métronome pour bien doser la vitesse d'écoulement de notes dans un mouvement d'archet.

...ni trop gourmant, ni trop fainéant...il faut avaler les notes avec en maitrisant le débit.

Avatar du membre
solène
Messages : 839
Enregistré le : mar. mars 07, 2006 10:41 pm
Localisation : reims

Message par solène » dim. nov. 19, 2006 8:34 pm

le nombre de notes que l'on peut mettre dans un archet depend de plusieurs choses :

la main gauche doit etre assez veloce , et il faut que l'archet soit le plus lent possible, donc on cherche effectivement a aller vers le chevalet ou al resistance a la corde est plus grande, le poids exercé sur l'archet doit etre en rapport avec la vitesse qu'on lui donne sinon ça risque de craquer. pour ne pas etre embété en fin d'archet, il vaut mieux economiser en debut d'archet.

Avatar du membre
thibaut_63
Messages : 324
Enregistré le : dim. févr. 27, 2005 5:58 pm
Localisation : Pau

Message par thibaut_63 » dim. nov. 19, 2006 8:34 pm

Moi aussi j'ai énormément de mal à bien économiser mon archet et il m'arrive parfois, que dis je souvent, de me retrouver au bout avec plein de notes à faire.

Sinon, je voulais dire tout à l'heure que c'est ton bras qui commande et pas le violoncelle. Si tu veux jouer un passage pianissimo en double croche, il vaudrait mieux que tu soit prés de la touche que du chevalet.

Avatar du membre
solène
Messages : 839
Enregistré le : mar. mars 07, 2006 10:41 pm
Localisation : reims

Message par solène » dim. nov. 19, 2006 8:39 pm

ou alors ne pas mettre la meche a plat si tu veut du timbre qd meme.

Avatar du membre
Intermezzo
Messages : 1444
Enregistré le : ven. déc. 30, 2005 7:51 pm
Localisation : Campagne Seine-et-Marnaise

Message par Intermezzo » lun. nov. 20, 2006 12:09 am

Bravo à toi !
Mais si je me souviens bien , la pose du chevalet n'est pas si facile que ça ! Elle est importante et celle de l'ame aussi ! Tu l'as mise comment ? :shock:
En tout cas, c'est super d'être aussi débrouillard !

Je pense quand même que tu devrais aller voir un luthier pour qu'il te fasse partir sur de bonnes bases..
"La musique, c'est du bruit qui pense." Victor Hugo

Avatar du membre
ANN
Modérateur
Messages : 3308
Enregistré le : mar. juil. 06, 2004 9:34 am

Message par ANN » lun. nov. 20, 2006 1:16 am

as-tu bien mis les pieds du chevalet à égale distance des ouïes?
as-tu placé les pieds du chevalet en face des encoches des ouies?(ces encoches sont justement des repères pour placer le chevalet) très exactement le milieu de la patte de chaque pied?
les pattes du chevalet adhèrent-elles très exactement à la table en épousant strictement la courbure de la table? Généralement chaque chevalet est ajusté à la main....
rien n'est sûr, mais c'est une piste!

lorill
Messages : 1523
Enregistré le : mer. juin 15, 2005 2:22 pm
Localisation : Alsace
Contact :

Message par lorill » lun. nov. 20, 2006 9:04 am

et surtout : as-tu bien fait attention a ce que l'ame soit en place ? sinon, tu risques de défoncer ta table. :?

Altura
Messages : 51
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 12:39 pm
Localisation : IDF
Contact :

Message par Altura » lun. nov. 20, 2006 1:45 pm

Oui, il n'y a pas de problème avec l'ame. Elle etait déjà en place.
De toute manière, il faut visiblement un materiel particuliers pour le mettre en place.

Ann, merci de ces précisions. Du coup j'ai un peu mieux replacé le chevalet pour qu'il respecte tes conseils.

En tous cas, ne craignez rien, le violoncelle n'a pas encore souffert de mes manipulations hasardeuses :D
(je vois bien la frébilité avec laquelle les passionnés répondent .... )

merci encore pour vos conseils et vos encouragements.

Avatar du membre
cellosoleil
Messages : 4692
Enregistré le : sam. mars 19, 2005 8:25 pm
Localisation : Plein sud

Message par cellosoleil » lun. nov. 20, 2006 2:05 pm

Je le crois pas, on vend des violoncelles en kit ?????

Shame on me, quand j'ai commencé, je suis aller en louer un tout prêt chez le luthier ... j'ai l'impression d'avoir triché mais je ne crois pas que j'aurais réussi à faire tout ça toute seule ... surtout la "pause" (j'adore !) du chevalet !
Bravo à toi !

On te conseille quand même un prof, ça peut aider, si, si !

Avatar du membre
Intermezzo
Messages : 1444
Enregistré le : ven. déc. 30, 2005 7:51 pm
Localisation : Campagne Seine-et-Marnaise

Message par Intermezzo » lun. nov. 20, 2006 2:31 pm

Altura a écrit :Oui, il n'y a pas de problème avec l'ame. Elle etait déjà en place.
:roll:
Je suis curieuse et un peu têtue.. : tu avais le chevalet à part ? Et qu'est-ce qui maintenait la pression sur la table ? Parce que si j'enlève mes cordes et mon chevalet, mon âme tombe..
"La musique, c'est du bruit qui pense." Victor Hugo

Répondre