Page 1 sur 2

À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 11:10 am
par *Alice*
Plutôt que de pourrir le fil de ce pauvre nicolasmarty qui ne doit rien comprendre à ce qui lui arrive, je propose de lancer un vrai débat ici, avec de vrais arguments, le genre de ceux qui respectent l'interlocuteur, que celui-ci se targue de longues années d'expériences, ou au contraire du bonheur de vivre le truc dans le moment présent. Parce que chaque point de vue importe. Alors zou, sujet :

"Some music teachers have been enormously helpful to me - one of them, in way I was not to realize for many years. But for the most part I am self taught in music, and this book is also about that self-teaching. Part of the art of learning any difficult act, like music, is knowing both how to teach yourself and how best to use the teaching of others, how to gain from the greater experience and skill of other people without becoming dependent of them." John Holt, Never too late.

Vous avez 4h 8)

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 1:24 pm
par CeBe
"How best to use the teaching of others". Posé comme ça, il n'y a même pas de débat : on apprend par imitation.

Un prof, finalement, qu'est-ce que c'est ? Je dirais : un exemple, un guide, un passeur de savoir.
Je fais la distinction avec le savoir-faire qui est du ressort de l'apprenant. Et pour que ce savoir-faire ne parte pas en vrille dès le départ, il faut bien que quelqu'un soit présent pour aiguiller dans la bonne direction, non ?

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 2:00 pm
par Hazmat
Je pense que la technique utilisée aujourd'hui pour jouer du violoncelle, ou du piano ou du cor ou même du triangle, est le fruit d'un très grand nombre d'essais, d'échecs et de réussites que des générations de musiciens ont accumulés aucours des siècles, laissant sur le côté ceux qui n'avaient pas les bonnes idées dans une sorte de sélection naturelle à l'efficacité et au résultat.
Sauf à avoir le coeur, les dispositions et surtout le temps pour refaire ce très long chemin depuis scratch, pourquoi refuser de repartir avec ceux qui sont déjà tout en haut de l'échelle ?
A moins que le but ne soit pas de simplement jouer mais d'expérimenter les difficultés de tous les prédécesseurs, prendre le conseil de ceux qui savent permet de gagner un temps précieux et surtout de ne pas s'enfermer dans une technique stérile.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 2:10 pm
par demoiselle
Je rejoins Hazmat : quand on choisit (je dis bien choisir, et non quand être contraint) d'apprendre par soi même, c'est parfois également parce que l'on aime simplement parcourir ce chemin d'essais et d'erreurs, par simple plaisir de découvrir les choses par soi-même. Evidemment, pour une technique aussi élaborée que violoncelle (puisque c'est lui qui nous intéresse), c'est se donner un sacré handicap si le but final est de savoir jouer de l'instrument.

A mon sens, l'idéal est d'avoir à la fois l'esprit curieux et aventureux de l'autodidacte, reposant sur de vrais cours. Ainsi on peut explorer, essayer, éventuellement découvrir l'une ou l'autre chose, mais sans risquer de tourner en rond. Mais je ne dois pas être objective, vu que je suis une bidouilleuse de première :)

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 2:55 pm
par Kataway
Je pense que la majeure partie du travail du musicien se fait en solitaire, en travaillant énormément sur ses buts à atteindre. Un prof pendant des années durant n'est pas un gage de réussite. Ça peut aider et orienter mais si l'élève ne travaille pas, les deux, le prof et l'élève, vivent des frustrations bien différentes mais toujours des frustrations. L'imitation demeure encore un outil fort appréciable. Les gitans le font dans leur style de musique. Rien n'est écrit au départ dans leur musique. C'est une transmission "orale"...ou si vous voulez, de l'instrumentiste à l'élève qui regarde, écoute imite, etc..

Est-ce que le style de musique importe? Il semble bien que oui. Pour jouer la musique classique, il faut apprendre le langage. Tout comme dans le jazz ou tout autre style. Si on veut faire parti d'un orchestre symphonique il faut étudier cette musique mais aussi avoir une image de cet orchestre. Je ne vois pas comment un musicien de ce genre d'orchestre pourrait se permettre d'élever son instrument dans les airs comme on le voit souvent avec un saxo en jazz par exemple, alors qu'il joue une note en haut du registre. Les mouvements de ce dernier reflètent son état d'esprit alors qu'il se rend aux limites du registre de son instrument. Un violoniste d'orchestre est beaucoup plus réservé...même si on en ressent toute l'intensité. Et c'est correct comme ça. Pour ma part j'apprécie les deux sans distinction de valeurs ou de performances. Tout ceci finalement pour parler de la posture qui semble si importante pour jouer de tel ou tel instrument.

Excellent sujet de conversation.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 3:00 pm
par JBap
Il ne faut pas confondre 2 choses: l'apprentissage de la musique, et l'apprentissage d'un instrument. Dans le cas de la musique, c'est comme lire: on peut se faire sa culture et construire ses goûts seul. Lorsqu'il s'agit d'apprendre la technique d'un instrument pour produire de la musique, c'est une autre histoire, et on peut aller plus ou moins loin sans prof ou "guide". Avec le violoncelle, on s'arrête aux balbutiements...

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 6:00 pm
par *Alice*
Merci pour vos messages :)

C'est marrant parce que je vois justement plutôt le savoir comme la partie théorique, et donc accessible de manière dématérialisée, alors que le savoir-faire est dans la pratique, et donc la présence matérielle rend les choses plus directes. Comme pour apprendre à conduire, en quelque sorte, même si l'essentiel reste de toute façon dans les km de routes qu'on s'enfilera en face à face avec notre volant.

Sinon je suis une bidouilleuse de nature aussi. J'aime bien changer de prof, parce que je trouve que chacun a un truc à m'apprendre, et que je n'ai pas envie de coller à la vison d'une personne particulière entièrement et sans retenue. Peut-être que ça viendra, peut-être que je trouverai "le bon", le prof-gourou, mais j'ai des doutes. Ça a fait pareil du temps où je cherchais un psy, j'ai finalement renoncé :mrgreen:

Personnellement je vois l'apprentissage comme une suite de rencontres humaines... Les profs évidemment, mais aussi les œuvres et leurs compositeurs, mais aussi aussi les gens d'internet qui sont bel et bien des gens et qui prennent le temps d'échanger sur ce forum ou via des vidéo youtube. Tout cela, il me semble, participe de la transmission.

Je ne sais pas si je parle de musique ou d'instrument, pour ma part je découvre les deux en même temps.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : mer. déc. 10, 2014 6:34 pm
par Phapha
CeBe a écrit : Et pour que ce savoir-faire ne parte pas en vrille dès le départ, il faut bien que quelqu'un soit présent pour aiguiller dans la bonne direction, non ?
Oui complétement d'accord car dans l'apprentissage, si on s'engage sur une impasse, on peut passer des heures de travail dessus sans avancer d'un pouce. Un prof il voit directement le problème, il nous aiguille et on peut passer à une autre étape.

A moins de s'apercevoir soi même qu'on va dans la mauvaise direction mais ça c'est archi difficile quand même.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 1:12 am
par Kataway
J'aime bien l'idée d'aller voir plusieurs profs, question de percevoir la vision de chacun.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 2:14 am
par JBap
C'est bien, mais il ne faut pas aller les voir dans la même période de temps :)

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 8:16 am
par cellotonic
Self-teaching = Selbststudium ?

Die Autodidakten ist?

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 8:18 am
par cellotonic
JBap a écrit :C'est bien, mais il ne faut pas aller les voir dans la même période de temps :)
Pourquoi ? :shock:

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 8:33 am
par *Alice*
cellotonic a écrit :
JBap a écrit :C'est bien, mais il ne faut pas aller les voir dans la même période de temps :)
Pourquoi ?
Parce que s'ils te disent des choses différentes sur une même difficulté, ça va juste t'embrouiller. Je pense.

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 10:40 am
par JBap
Voilà...
Chaque prof a sa méthode et sa manière de voir les choses. Et parfois, ça peut se télescoper! Alors c'est bien de voir tous les points de vue, mais pas en même temps, car sinon, tu ne profites de rien :)

Re: À propos du self-teaching...

Posté : jeu. déc. 11, 2014 8:24 pm
par Kataway
JBap a écrit :Voilà...
Chaque prof a sa méthode et sa manière de voir les choses. Et parfois, ça peut se télescoper! Alors c'est bien de voir tous les points de vue, mais pas en même temps, car sinon, tu ne profites de rien :)
Ou bien tu sèmes le doute dans l'esprit des deux profs en les confrontant dans leur enseignement... :roll: