Les archetiers pleurent le pernambouc

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Luigi_B
Messages : 109
Enregistré le : mar. sept. 04, 2007 11:13 am

Message par Luigi_B » mar. oct. 02, 2007 2:20 pm

Personne ne parle du vrai probleme: d´ou provient le bois nécessaire à la fabrication d´autocollants ? Certainement du brésil. Peut-être même ce pays en profite-t-il pour refourguer ses vieux stocks de pernambouc rendus invendables par la loi !
Le tout manufacturé par des enfants chinois.

Halte aux autocollants :!:

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11509
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Message par JBap » mar. oct. 02, 2007 2:26 pm

TOURTE Frères a écrit :Donc, si je comprend bien :

La France ne peut plus importer du bois de pernambouc brésilien comme elle le voudrait mais elle peut encore acceuillir des brésiliens au bois de Boulogne... :lol: (humour à deux balles, je sais...)
Ben non, elle peut plus, depuis le passage d'Attila... euh pardon de Sarkosy au ministère de l'intérieur !
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
IFred
Messages : 1484
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 5:01 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par IFred » mar. oct. 02, 2007 3:35 pm

@tourte frères
sisi les français ont tout à fait le droit d'importer du pernambouc, ce n'est pas plus compliqué que pour un brésilien d'importer un Tourte de France , surement moins d'ailleurs...

@Acer et Picea
Je concours à ce que tu dis :)

@Luigi_B
ils sont en plastiques

Avatar du membre
Claude-Alain
Messages : 9
Enregistré le : lun. févr. 16, 2009 11:17 am
Localisation : Lyon

Re: Les archetiers pleurent le pernambouc

Message par Claude-Alain » mer. juin 03, 2009 1:42 pm

@ Tous.
Ma foi, tout ceci est fort intéressant, instructif et..."méditatif".
Si j'avais su, en acceptant le conseil de mon Archetier (prendre plutôt le modèle en PERNANBOUC que celui en carbone)
que j'allais contribuer à la déforestation d'un continent, voire l'explosion de la planète entière si ce n'est de l'univers,
pour mes 70 g d'archet,
j'aurais sans doute fait le même choix.
J'admets que la fabrication d'une telle œuvre entraîne des chutes de bois, mais tout de même, en comparaison aux "grands travaux" ,chauffage, "libération d'espace" et sols, charpentes, meubles....palissades,
la consommation de bois pour réaliser des ARCHETS doit être assez modeste, :lol:
d'autant plus que nos Maîtres Archetiers ne travaillent pas en charpentiers.
Soit dit sans vouloir manquer de respect aux charpentiers qui œuvrent également, mais dans un autre domaine et avec d'autres essences.

:jesors: C'était mon 1/4 d'h MARRE DE LA PENSEE UNIQUE, fut elle "écococolo"
Plus d'honneur que d'honneurs
Devise des Adhémars
La difficulté du violoncelle c'est de passer d'une note à la suivante.
Pablo Casals

Avatar du membre
loulou35
Messages : 932
Enregistré le : mar. août 29, 2006 11:21 am
Localisation : Rue de la Soif (Rennes)

Re: Les archetiers pleurent le pernambouc

Message par loulou35 » jeu. juin 04, 2009 10:31 am

1/ A la louche, 100 000 archets annuels consommant 300 grammes (4 à 5 fois le poids final), ça fait, ça fait, ça fait... 30 tonnes, soit la production de, de, de, de... 4 hectares plantés (200mètres * 200 mètres)

2/ Vous multipliez par le nombre d'années où cette légumineuse arrive à maturité, ça reste ridicule à l'échelle du Nord Est du Brésil. Exemple: s'il faut 25 ans, on arrive à un carré de 1km sur 1km.

3/ S'il y a pénurie sur le permambouc, ce n'est pas de la faute des grands méchants archetiers travaillant à la solde de l'infâme ligue des instrumentistes à cordes mondiaux, c'est sans doute à cause du bois d'œuvre.

4/ S'il y a vraiment pénurie, le Brésil est évidemment dans son rôle en régulant les ventes de ce bois, et peut se donner facilement les moyens de préserver la production mondiale d'archets.

5/ Quant à la non exportation de semences, les arbres sont de très loin les espèces dont la prolifération est la plus facile à juguler: ils poussent lentement et ne se déplacent pas. Là, c'est plutôt une attitude du type "chasse gardée" coté Brésil, qui n'empêchera du reste jamais un "oiseau" migrateur d'emporter ses graines avec lui.
Modifié en dernier par loulou35 le ven. juin 05, 2009 6:04 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11509
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Les archetiers pleurent le pernambouc

Message par JBap » jeu. juin 04, 2009 11:06 am

Oui... enfin avec ce principe, on peut tout justifier. C'est comme ne pas reparer un robinet qui goutte, a l'echelle nationale, c'est rien du tout ! N'empeche que si tout le monde le fait...! Reste donc que les archets bas de gamme fabriques semi-industriellement sont des archets n'exploitant pas les qualites du pernambouc, et obtiennent finalement tres souvent un meilleur rapport qualite-prix en carbone (meme gamme de prix). Ca represente pourtant la majeure partie de la consommation de pernambouc concernant la fabrication d'archets, du coup les artisans ont de plus-en-plus de mal a trouver du bois, les industries achetant la majeure partie en tres grosses quantites. Et ces industries n'utilisent du pernambouc QUE parce que le nom fait vendre. Donc bon... pour 300 euros, preferer un archet carbone ou fait avec une autre essence de bois que le pernambouc, ce n'est pas faire de l'ecologie a 2 balles, c'est permettre a son niveau de faire perdurer l'archetterie artisanale.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Répondre