Page 1 sur 5

un instrument s'ouvre en étant joué : mythe ou réalité ?

Posté : lun. janv. 15, 2007 4:07 pm
par lorill
Je viens de tomber sur ce lien, qui relate une expérimentation pour tenter de voir l'influence du jeu sur l'évolution d'un instrument.

C'est en anglais, mais je résume brièvement :

* Un luthier à construit, du même bois, deux violons très similaire : un a destination d'un musicien, l'autre d'un musée.
* Apres construction, les deux instruments sont analysés (par informatique et a l'oreille), ils sont très similaires.
* Trois ans passent, un violon étant joué et réglé régulièrement, l'autre restant dans le musée.
* Les tests sont refaits.

Résultat de l'étude :
* le musicien est capable de reconnaitre son instrument, avec peu d'erreurs (mais on ne sait pas si c'est au son ou a l'aide de sensations tactiles)
* par analyse du spectre, on voit une différence
* a l'ecoute, le jury ne voit pas de différence notable entre les deux instruments.

Conclusion : si un instrument s'ouvre en étant joué, on ne s'en rend pas compte apres trois ans.

Le lien vers l'article, avec des mp3 des gammes faites sur les deux instruments apres trois ans :
http://www.phys.unsw.edu.au/~jw/powerhousetwins.html

Le lien vers l'étude complète : http://www.phys.unsw.edu.au/~jw/reprints/IntaViolin.pdf

Vous en pensez quoi, vous ?

Re: un instrument s'ouvre en étant joué : mythe ou réalité ?

Posté : lun. janv. 15, 2007 4:14 pm
par Madame Irma
lorill a écrit :
Vous en pensez quoi, vous ?
... que ça va à l'encontre de tout ce qu'on lit et de ce que j'espère pour mon chinois acheté neuf il y a un an!!!
Je sens et j'entends une différence mais c'est aussi (surtout?) parce que mon propre jeu a évolué et s'est amélioré pendant cette année...

Posté : lun. janv. 15, 2007 4:25 pm
par lorill
oui, enfin la ca ne parle pas de l'évolution tout court, mais de l'évolution comparée de deux instruments viellissants, l'un joué l'autre non. Leur etude n'exclue pas que les deux instruments se soient ouverts.

Posté : lun. janv. 15, 2007 4:50 pm
par doMi
Je pense que 3 ans est beaucoup trop court pour vraiment s'apercevoir et prendre conscience des petits changements. Les strad datent du 18ème, donc à ce stade, l'expérience peut être menée sérieusement.. Cette étude me semble un peu légère.

Posté : lun. janv. 15, 2007 5:03 pm
par lorill
Les strad datent du 18ème, donc à ce stade, l'expérience peut être menée sérieusement.
sauf qu'on a pas deux instruments similaires, fait du même bois, datant de cette époque, de surcroit l'un étant resté dans un musée.

Posté : lun. janv. 15, 2007 5:31 pm
par doMi
lorill a écrit :
Les strad datent du 18ème, donc à ce stade, l'expérience peut être menée sérieusement.
sauf qu'on a pas deux instruments similaires, fait du même bois, datant de cette époque, de surcroit l'un étant resté dans un musée.
Oui bien-sûr que c'est impossible. Mais ce qui commencerait à être intéressant serait de mener l'expérience sur 10 à 20 ans au moins, à partir de maintenant..
Le prob c'est bien-sûr que très peu de monde patiente jusque là sans donner des résultats prématurés.

Posté : lun. janv. 15, 2007 5:33 pm
par Madame Irma
dans ce cas là, la question ne me concerne pas trop directement : je compte bien revendre mon chinois et acheter "un cran au dessus" avant 20 ans (et même 10)!

Posté : lun. janv. 15, 2007 5:45 pm
par Emmanuel B.
Dans le dernier numéro de la revue, il y a un article sur les réglages et le luthier interrogé dit qu'un instrument met seulement quelques jours, voire quelques semaines pour se mettre en place et qu'il est dangereux d'acheter un instrument en pensant qu'il va s'ouvrir au fil des années, car on risque d'être déçu.

Pour ma part, je serais plutôt d'accord avec le luthier et j'ai l'impression que ceci est très subjectif, puisqu'il y a plein de paramètres qui entrent ligne de compte, l'instrument lui-même, le réglage, les cordes, l'archet utilisé, la quantité et le type de colophane utilisée, le temps qu'il fait, l'état d'esprit du violoncelliste, etc.

Bref, c'est complexe. :) ;)

Je pense que ce qui est important, c'est surtout de trouver l'instrument qui va bien avec l'instrumentiste. ;)

Posté : lun. janv. 15, 2007 6:15 pm
par Jérémy
Et bien je peux te dire qu'après quelques mois de jeu le son de ma viole a déjà bien muri, et ça c'est pas du chiqué!!!

Posté : lun. janv. 15, 2007 6:43 pm
par Lya
Je comprends pas ce que vous entendez par "l'ouverture de l'instrument".. :oops:

Posté : lun. janv. 15, 2007 7:00 pm
par isabelle R
[quote="Emmanuel B."]Dans le dernier numéro de la revue, il y a un article sur les réglages et le luthier interrogé dit qu'un instrument met seulement quelques jours, voire quelques semaines pour se mettre en place et qu'il est dangereux d'acheter un instrument en pensant qu'il va s'ouvrir au fil des années, car on risque d'être déçu.

Pour ma part, je serais plutôt d'accord avec le luthier et j'ai l'impression que ceci est très subjectif, puisqu'il y a plein de paramètres qui entrent ligne de compte.


Mon luthier m'a dit exactement la même chose. Alors, l'ouverture relève t-elle plus d'un mythe que de la réalité ?
Qu'en disent les pros ?

Posté : lun. janv. 15, 2007 8:06 pm
par lorill
Jérémy a écrit :Et bien je peux te dire qu'après quelques mois de jeu le son de ma viole a déjà bien muri, et ça c'est pas du chiqué!!!
aurait-il aussi muri si tu avais laissé la viole dans un coin ? c'est ca la question (ou du moins, c'est ca qu'ils comparent).

Domi, pour la durée de l'étude, ils esperent refaire le test dans quelques temps pour voir comment ca évolue.

Posté : mar. janv. 16, 2007 12:13 am
par ad lib
quand j'ai acheté mon instrument, il était resté 50 ans sans être joué, et j'ai vraiment senti une évolution

c'est sûr que les instruments neufs vont travailler, le son peut s'arrondir, mais dans une certaine mesure, et un instrument moyen ne devient hélas pas un strad, et on peut entendre leurs caractéristiques d'emblée

Posté : mar. janv. 16, 2007 10:00 am
par Fabienne
Voici quelques réflexions matinales :
-deux instruments même construits en parallèle par le même artisan sont toujours différents.
-plus on joue un instrument plus on "l'apprivoise" et mieux on le connaît.
-chacun d'entre nous a un idée du son qu'il cherche et met tout en oeuvre pour y parvenir sur son violoncelle.
-un instrument neuf a besoin dêtre reréglé car il se façonne peu à peu.
-Certains musiciens font sonner des "crêpes" ou des "mulets" tandis que d'autres ont un son pourri sur n'importe quel instrument :wink:
-c'est sûr qu'il y a plus de fcilité a jouer agréablement sur un bon instrument que sur un moulé bas de gamme.

Posté : mar. janv. 16, 2007 10:11 am
par ad lib
je n'avais jamais entendu l'expression jouer un mulet :D :D

je trouve que c'est très bien trouvé: il est têtu et ne veut pas avancer!