La "resistances" des notes

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Répondre
MarcoR
Messages : 566
Enregistré le : mar. déc. 20, 2016 1:11 pm

La "resistances" des notes

Message par MarcoR » mar. févr. 19, 2019 12:30 pm

Bonjour à tous,

J'aimerai avoir votre avis et en particulier celui de nos amis luthier sur un phénomène que je trouve assez perturbant. Sur mon violoncelle, certaines notes sont très faciles d'émission (notamment et de manière normale les notes supportées par des cordes à vides) et d'autres beaucoup moins (le cas extrême étant une note qui roule carrément). Dans mon cas F# roule mais j'ai également une sensation de quasi-roulement (sans roulement, juste une resistance sous l'archet différente des autres notes) sur le sol# de la corde de Ré qui est difficile à faire sortir et surtout qui est plus fort en niveau sonore (presque comme un loup donc). Chose étrange, si je modifie la position de l'anti-rouleur (quel que soit le type d'anti-rouleur) notamment en le rapprochant du chevalet je peux modifier la répartition de ces résistances et faire par exemple que le Mi corde de Ré soit à la limite du roulement, faire du Fa la note qui roule alors que Fa# et Sol# sont faciles d'émission mais un peu "vides". De la même manière, si mon La harmonique n'est pas bien juste (un peu trop bas), il peut rouler (cohérent avec le Sol # qui résiste ?) et Sol harmonique aussi peut rouler (mais lui lorsque joué avec Do à vide seulement sinon ça va :lol: ). Bref, j'ai beaucoup de mal à comprendre la logique de tout ça.

Mon luthier ne trouve rien à redire au réglage après essai rapide de 5 minutes :? Sauf que bon, c'est moi qui en joue tous le jours et qui connait par coeur ses réactions, donc oui le violoncelle fonctionne et même plutôt bien mis à part ces détails, mais est-ce courant d'avoir des notes qui sont beaucoup plus difficiles à émettre ? Est-ce le signe d'un réglage perfectible ? D'une âme trop courte/longue ou qui pourrait être placée plus efficacement (j'avoue que c'est un peu ma conviction mais je vais me faire taper dessus :P ) ? D'une mauvaise gestion du loup ? (Je précise que les cordes sont neuves, le chevalet bien droit etc). Dans l'absolue, cela ne me gêne pas de manière trop importante car une fois le loup F# traité les autres cas arrivent relativement rarement, mais cela me stresse un peu de savoir que ça peut rouler sur un La harmonique ou que je ne peux pas faire Sol harmonique + Do à vide ou que je doive faire attention à mon Sol#... c'est déjà suffisamment compliqué de jouer :lol:

Voila voila :D

Avatar du membre
wolf note
Messages : 3153
Enregistré le : lun. avr. 07, 2008 10:51 pm
Localisation : Lisbonne
Contact :

Re: La "resistances" des notes

Message par wolf note » mar. févr. 19, 2019 4:16 pm

Ces notes délicates sont en effet liées à des roulements (au pluriel) car même si un roulement est plus évident (lié à la fréquence de la caisse de résonance de l´instrument, le mode B1+) d´autres fréquences, si elles sont très actives, le mode de résonance de la cavité d´air de la caisse, celui de la table, celui du fond, celui de la volute, peuvent perturber la vibration de la corde.

MarcoR
Messages : 566
Enregistré le : mar. déc. 20, 2016 1:11 pm

Re: La "resistances" des notes

Message par MarcoR » mar. févr. 19, 2019 4:29 pm

Ah merci ! J'espérais justement avoir une réponse de ta part !

Donc c'est entièrement lié à la configuration du cello lui-même (caisse + manche quoi), rien à voir avec un réglage plus ou moins bon (même si je me doute que tu vas me dire que ça peut aussi jouer, ça serait trop simple sinon).

Du coup, qu'est-ce ce qui se passe dans ce cas quand tu règles le violoncelle d'un pro et que le cello présente des notes délicates ? On en tient pas compte et on cherche le maximum de sonorité globale car de toute façon la technique dudit pro lui permet de ne pas s'en soucier plus que ça ? Par exemple, même si une note comme mon Sol# est à la limite du roulement et sonne toujours trop résonnante par rapport au reste le pro n'a aucun soucis pour sortir la nuance qu'il veut ? Ou alors on cherche à résoudre le "soucis" en identifiant d'où il vient etc

Avatar du membre
wolf note
Messages : 3153
Enregistré le : lun. avr. 07, 2008 10:51 pm
Localisation : Lisbonne
Contact :

Re: La "resistances" des notes

Message par wolf note » mar. févr. 19, 2019 8:28 pm

Souvent, meilleur est le réglage, plus on risque une réponse inégale sur les différentes notes, certaines étant plus amplifiés que d´autres à cause du rendement acoustique. Les bons instruments Italiens du 17 et 18ème ont souvent de ces notes ÉNORMES, ayant une résonance plus marquée que la note immédiatement à coté. Un Vuillaume ou un Bernardel aura moins cette tendance, plus "aseptisé", moins "vivant"
La notion de "pro" ne veux rien dire, le prof de violoncelle de l´école de Fouzy-les-Ridelles et Lynn Harel sont tous les 2 "pro".
Certain musiciens cherchent le plus de son possible, d´autres acceptent des compromis pour se faciliter un peu la vie.

MarcoR
Messages : 566
Enregistré le : mar. déc. 20, 2016 1:11 pm

Re: La "resistances" des notes

Message par MarcoR » mer. févr. 20, 2019 10:51 am

Quand je disais pro, c'était pour designer une personne dont la technique est très avancée, des solistes, musiciens des grands quatuors, trios, des grands orchestres etc

En tout cas merci pour tes réponses, ça me rassure un peu, y'a donc plus qu'à bosser :lol:

Répondre