Page 1 sur 1

modification sur mes chevalets

Posté : sam. sept. 29, 2018 10:20 pm
par Broder D. Balzer
Dernier temps j'avais un problème « d'attaque » avec mon violoncelle (je ne sais pas le mot correcte) notamment sur ma corde Ré, mais aussi un peu sur le Sol. Ça faisait comme si la mèche de mon archet était très vieux ou plutôt engraissé par endroits. Ça glissait sur la corde sans produire du son, il y avait des trous du son, surtout dans les passages liés, avec un archet assez lent. Par endroits il fallait beaucoup d'effort pour gripper la corde.

J'ai donc changé la mèche, mais le problème restait le même. Puis j'ai fait des creusements dans mon chevalet, comme je l'avais fait avant sur mes autres instruments, sur mon violon, alto et contrebasse. (voir le photo). L'idée était de faire un peu l'envers d'une sourdine, comme une « anti-sourdine », car j'avais pensé, que la masse qui est situé au dessus de la corde est celle, qui peut gêner le son. C'est peut être le même effet comme avec un chevalet bien fine, (comme le fait un copain luthier, qui a fabriqué mon alto), sauf que le son ne devient pas nasale n'a pas des tendances de devenir criard. Avec cette forme du chevalet j'avais cherché de profiter des avantages d'un chevalet fine d'épaisseur, tout en gardant un son assez rond et moelleux.
Je n'avais jamais changé le chevalet de mon violoncelle, parce que j'avais pris habitude dans mon jeu de compenser ses difficultés d'attaque, qui s'empiraient après que j'avais un petit accident, je suis tombé sur mon violoncelle et j'avais cassé la tête (non pas le mien, celui de mon violoncelle) Puis, comme la fente traversait juste le trou pour les chevilles, j'ai installé une mécanique de la basse électrique. Çà rendait la tête du violoncelle un peu plus lourd.
Hier, j'en avais marre de devoir forcer pour un bon son, donc j'ai creusé le chevalet, comme sur mes autres instruments, même un peu plus. Et miracle ! Le son est nettement mieux, les corde de ré et sol répondent tout facilement, c'est une merveille...
Il faut savoir, que je joue (à l'exception de mon alto) sur des instruments très bon marché, qui viennent de la Chine. Donc une petite bricolage ne risque pas une fortune.

Broder

Re: modification sur mes chevalets

Posté : sam. sept. 29, 2018 10:54 pm
par Broder D. Balzer
J'essaye d'attacher un photo...

Re: modification sur mes chevalets

Posté : sam. sept. 29, 2018 11:16 pm
par daguero
Tu ne pourras pas. Je te recommande de la monter sur le site, copier l'URL (son adresse en haut du navigateur) et le coller sur un message puis déclarer que c'est une image.

Re: modification sur mes chevalets

Posté : sam. sept. 29, 2018 11:39 pm
par Broder D. Balzer
Merci, Daguero, mais je ne comprends pas. Qu'est-ce que ca veut dire: monter sur le site?

Broder

Re: modification sur mes chevalets

Posté : dim. sept. 30, 2018 8:50 am
par wolf note
Broder D. Balzer a écrit :
sam. sept. 29, 2018 10:20 pm
Puis, comme la fente traversait juste le trou pour les chevilles, j'ai installé une mécanique de la basse électrique.

Broder
😳😳

Re: modification sur mes chevalets

Posté : dim. sept. 30, 2018 10:58 am
par daguero
Broder D. Balzer a écrit :
sam. sept. 29, 2018 11:39 pm
Merci, Daguero, mais je ne comprends pas. Qu'est-ce que ca veut dire: monter sur le site?

Broder
Il y a des serveurs sur Internet qui accueillent des photos ou des documents.
Moi j'utilise Free ou Dropbox, d'autres utilisent Mega, enfin, il y en a beaucoup.

Une fois que j'envoie ("monter" ou "upload", en anglais) un fichier sur le site , il est connu sur l'internet avec un nom. Ce nom s'appelle l'URL (Universal Resource Locator).

Maintenant, quand tu écris un commentaire dans le forum de levioloncelle.com, si tu références une image de l'Internet (icône de la montagne et le soleil) via son URL, le site levioloncelle.com télécharge ("descend" ou "download") l'image et l'insère dans la réponse, comme tu le voulais.

Il convient que l'image ne soit pas trop grande.

Voici un exemple d'URL et ce qui se passe quand tu déclares que c'est une image https://www.dropbox.com/s/5jbyqwkpjwj22 ... 3.JPG?dl=1

Image

Re: modification sur mes chevalets

Posté : dim. sept. 30, 2018 1:20 pm
par Broder D. Balzer
Merci beaucoup, Daguero, alors j'ai compris!

Ce matin j'avais déjà fait un vidéo et téléchargé sur mon youtube channel.
C'est un peu maladroit, mais si on arrête le vidéo aux bons moments, ça fait comme des photos...

voici le vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=c_0lZOQbJn4


Wolf Note: Oui, j'avoue que c'est un peu choquant, surtout pour les professionnels du métier, mais comme ce bois chinois est tout légère et assez mou, je n'avais pas osé de tenter la réparation qu'il fallait faire, si je ne me trompe pas ( boucher les trous et percer des nouveaux trous pour les chevilles). Le confier à un luthier n'était pas une option, d'abord il n'y avait pas ici dans la région, et en plus le prix de la réparation n'était pas en relation avec le prix d'instrument. Comme j'étais pressé aussi, c'était fixé dans une soirée. Là, ça tient bien depuis bientôt deux années, et des collèges et élèves j'avais des réaction comme : « tiens, jamais vue ça », mais personne ne trouvait ça particulièrement moche. Bien sur, je n'aurais jamais fait ça sur un instrument artisanale fait à la main...

Bonne journée,
Broder

Re: modification sur mes chevalets

Posté : dim. sept. 30, 2018 2:18 pm
par cello50
Je trouve la tête plutôt bien réussie et pas choquante du tout.

Pour le chevalet ... si ça fonctionne bien pourquoi pas. Je trouve même cela esthétique.

En poussant l’exercice plus loin, y a t-il eu des essais de 4 pseudos chevalets plus indépendants, reliés très bas, comme celui-ci mais avec des fentes plus longues ?

Re: modification sur mes chevalets

Posté : dim. sept. 30, 2018 5:13 pm
par Broder D. Balzer
Merci, cello50,
je ne sais pas, s'il y avait des essais avec des chevalets relies plus bas. Mais j'imagine que le plus longues les fentes sont, le moins directe est la transmission de la vibration de la corde vers la table d'instrument. Çà doit être une question d'équilibre : D'un coté, ces creusements (ou fentes) facilitent la tâche de la corde de bouger le chevalet. D'autre coté, on perd un peu de la vibration en route entre la corde et les pieds du chevalet, parce que est plus flexible. Donc il ne faut probablement pas exagérer le creusement non plus. Mon idée initiale était de tout façon, d'enlever de la masse au dessus des cordes, qui fonctionne comme une petite sourdine.

Broder

Re: modification sur mes chevalets

Posté : lun. oct. 01, 2018 9:07 am
par loulou35
Chevalet étonnant: après les Dents de la Mer, les Dents de la Musique !

Re: modification sur mes chevalets

Posté : lun. oct. 01, 2018 9:23 am
par daguero
Broder D. Balzer a écrit :
dim. sept. 30, 2018 1:20 pm
(...)Le confier à un luthier n'était pas une option, d'abord il n'y avait pas ici dans la région(...)
Je ne peux pas croire qu'il y ait un seul village de l'Allemagne sans un luthier à moins de 30 km !

Re: modification sur mes chevalets

Posté : lun. oct. 01, 2018 10:25 am
par Broder D. Balzer
Si, je suis à Weener, nord-ouest d’Allemagne, quelques kilomètres de la frontière néerlandaise.

Il y un luthier à Oldenburg (79), un à Groningen (62 km) un autre à Bremen (127 km) puis un à Münster (169 km)
Puis il y a depuis cette année un amateur-luthier à Leer (15km), un médecin à la retraite, qui a fait des stages chez Dictum au sud d'Allemagne.
Il y a environ 15 ans, que j'étais responsable pour l’entretien des cordes de notre école, je faisais toujours le trajet à Groningen, ou il y a un très bon luthier, qui a fait mon bon violon et mon alto. Comme l'école de musique est très grande (environ 8000 élèves et 90 collègues), je faisais tout le temps ce trajet à Groningen. Puis il venaient sur le marché les instruments pas chère et de qualité suffisamment bon d'Asie, et tout d'un coup beaucoup des dommages étaient des pertes totales, car les frais de la réparation dépassent le valeur d'instrument, ou - au moins- il était pour l'école moins chère d'acheter un nouveau instrument, que de faire réparer l'ancien.
Puis j'ai commencé de réparer moi-même, et je crois, que j'ai sauvé plus que 100 instruments de la poubelle depuis.
Donc, ce n'est pas seulement une question de distance vers le prochain luthier.
Mais je veux souligner que à mon avis, les luthiers on parfaitement raison de demander leurs prix, car leur métier est un art du grand qualité, et je suis sur qu'il y auraient toujours des clients pour des beaux instruments fait à la main d'un maître luthier.

Broder