Boyau

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Kev LB
Messages : 44
Enregistré le : sam. janv. 07, 2017 12:11 pm
Localisation : Ariege

Re: Boyau

Message par Kev LB » jeu. mai 10, 2018 5:00 pm

Je disais que c est dans la maniere de carresser la corde qu il obtient cette sonnorite a 50 pour cent je pense... ily a une video ouil explique ca https://www.youtube.com/watch?v=vP2HqfFkQkk
https://www.youtube.com/watch?v=VjgixRNrxdc
Quand au cordes dont je parle elles sont synthetique et valent le detour.

François 2
Messages : 63
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: Boyau

Message par François 2 » lun. mai 21, 2018 8:01 am

Marc Genevrier a écrit :
lun. janv. 22, 2018 10:31 pm

Bylsma (on peut bien parler de lui s'il s'agit de jouer Bach) avait quatre cordes en boyau nu sur son Goffriller lorsqu'il jouait en solo, mais trois cordes filées sur son Pressenda, avec lequel il jouait en musique de chambre (cf. tous les enregistrements de l'Archibudelli). Et je ne crois pas que c'était dû au diapason, car je crois bien qu'il a toujours joué Bach à 440. Et avec un archet de Peccatte, comme quoi il n'avait rien d'un puriste !
Je ne connais personne qui joue ou ait joué de nos jours avec un do en boyau nu. A l'époque de Bach les cordes filées étaient déjà en usage.
Dans son premier enregistrement des suites de Bach (1979) , Byslma utilise do et sol en boyau filé, ré et la en boyau nu, et un archet en copie de baroque, comme le montre la photo du coffret de disques. Je l'ai entendu deux fois interpréter ces suites en concert (en 94, puis au début des années 2000) avec ce type de cordes et d'archet.
C'est dans son second enregistrement, réalisé en 1992 sur le grand Stradivarius "Servais" de Washington, qu'il se sert d'un archet de Peccatte (sauf pour la sixième suite, qu'il joue sur un cello à cinq cordes avec un archet baroque).
Le répertoire plus tardif de l'Archibudelli (époque classique et début du romantisme) justifie naturellement l'emploi d'un archet de type Tourte.
Le sol en boyau nu me semble avoir été en usage encore au début XVIIIe siècle. Il y a aujourd'hui quelques très rares interprètes qui l'utilisent.
En ce qui concerne le diapason, le premier enregistrement des suites est autour de 410, le second est à 435. Dans les vidéos qu'on peut trouver, Byslma joue autour de 430.
La question du diapason est relativement secondaire, surtout quand on joue seul : 415 est une "norme" commode adoptée aujourd'hui par les baroqueux, car elle permet aux musiciens de ne pas avoir à changer en permanence de cordes ou d'instrument (pour les vents en particulier). Cette norme est loin d'être historiquement absolue : en France, à l'époque de Lully, on était à 392 (un ton au-dessous du la actuel). Monteverdi à Venise flirtait avec les 465 (un demi-ton au-dessus de 440). En Allemagne, dans la première moitié du XVIIIe siècle, il pouvait y avoir une tierce mineure d'écart entre le diapason de la cour et celui de l'église d'une même ville.

Avatar du membre
Cello-mania
Messages : 178
Enregistré le : mer. déc. 13, 2017 7:23 pm
Localisation : Aix

Re: Boyau

Message par Cello-mania » lun. mai 21, 2018 8:59 am

C'est encore un drôle d'idée de jouer avec des cordes en boyau. :mrgreen:

Je sais... Il y a des orchestres qui ce sont spécialisés et jouent à l'ancienne mais c'est très spéciale, il faut le reconnaitre.Personnellement je deteste ... Ce n'est jamais très juste, les instruments ce désaccordent tout le temps, ça n'a pas de pêche sonore et très franchement on a l'impression d'être au milieu d'une communauté Amish.
:roll:

Jouer avec des cordes en boyau c'est comme pour un golfeur qui utiliserait encore des clubs en bois ou un joueur de tennis qui prendrait une raquette à petit tamis.Il y a aussi un paradoxe là dedans : Investir dans un bel instrument et le brider avec des cordes médiocre. C'est comme si on achetait une Ferrari pour la brider à la vitesse d'une voiturette.

Quand je joue une Larsen Solo c'est whaou... ça sonne c'est tout mon violoncelle qui s'exprime.

Je précise également , qu'il y a quelques années j'ai joué dans un concert à St Moritz; un programme consacré à la musique ancienne. Et franchement avec nos instruments et nos cordes I-tech ça sonnait du feu de dieu. Ce fut un très grand moment d'émotion et je ne pense pas que des cordes en boyau puissent offrir ce niveau de qualité dans un spectacle. Il faut oublier ces cordes boyau elles sont d'un autres temps.

cellotonic
Messages : 3887
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Boyau

Message par cellotonic » lun. mai 21, 2018 9:19 am

Il faut aussi oublier la musique ancienne :mrgreen:

Apparté sur les boyaux : un fabricant bien connu fabrique des boyaux pour raquettes (tennis, badminton) et pour instruments anciens. Les joueurs avertis de viole de gambe (entre autres) montent des boyaux pour raquettes, beaucoup moins chers et au rendu similaire. Le seul problème c'est que le nombre de calibres est limité.

J'adore le son des boyaux sur les instruments prévus pour cela, mais j'aime bien aussi les cordes métal.

Le metal : du Sidi-Brahim, excellent pour le couscous ;
Le boyau : du Yquem, le complément idéal d'un foie gras de qualité.
:mrgreen:

Djip
Messages : 1686
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Boyau

Message par Djip » lun. mai 21, 2018 10:55 am

Franchement, avoir une idée sur les choses c'est bien, mais raconter n'importe quoi de façon péremptoire c'est vraiment pénible. Les cordes en boyau sonnent différemment des cordes en métal, c'est un autre timbre. C'est faux? Qu'est-ce qui est faux, la corde en elle-même?
Sur mon violoncelle ça ne se désaccorde pas plus que les cordes en métal une fois qu'elles sont un peu faites.
C'est sûr que c'est plus difficile à jouer, mais ça dépend de ce qu'on recherche.
C'est marrant parce que je fréquente plusieurs forums, assez divers, et celui-là est le seul sur lequel sont faites des affirmations aussi péremptoires par des gens qui apparemment n'ont pas une énorme expérience.
Tu penses que Christophe Coin, quand il joue, sonne moins bien que toi? Ou Ophélie Gaillard? Ou Cocset?
Arrêtez d'affirmer des âneries, il y a des gens qui débutent ou qui n'ont pas les connaissances sur le sujet qui peuvent y croire. Un forum est un lieu d'échange et d'information, pas de désinformation.

cellotonic
Messages : 3887
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Boyau

Message par cellotonic » lun. mai 21, 2018 11:11 am

Ce que j'ai constaté sur ma viole :

Les boyaux nus (re, la, mi) sont particulièrement stables ; ce sont les boyaux filés (do, sol, re, la) qui bougent, en fonction de l'hygrométrie surtout et non pas de la temperature comme le pensent certains. Je n'ai pas trouvé d'explication.

Djip
Messages : 1686
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Boyau

Message par Djip » lun. mai 21, 2018 11:15 am

Ca dépend de l'instrument aussi, de la stabilité de celui-ci. L'hygrométrie change la consistance du bois, et donc la tension. Si je me trompe dites-moi.
Ca fait 4 mois que j'ai mis des boyaux filés et ça ne bouge quasiment pas.

cellotonic
Messages : 3887
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Boyau

Message par cellotonic » lun. mai 21, 2018 11:53 am

La réponse d'un luthier serait la bienvenue.

je pense que l'hygrométrie a une grande influence sur "mes" cordes filées car les nues ne bougent pas. Sur le bois bien sûr aussi mais dans quelle proportion ?

Ceci dit, j'ai pris l'habitude de réaccorder entre deux morceaux, c'est hyper rapide. Les pros peuvent réaccorder pendant un morceau mais je suis loin d'en être arrivé à ce point.

Avatar du membre
Cello-mania
Messages : 178
Enregistré le : mer. déc. 13, 2017 7:23 pm
Localisation : Aix

Re: Boyau

Message par Cello-mania » lun. mai 21, 2018 12:00 pm

Djip a écrit :
lun. mai 21, 2018 10:55 am
Tu penses que Christophe Coin, quand il joue, sonne moins bien que toi? Ou Ophélie Gaillard? Ou Cocset?
Arrêtez d'affirmer des âneries, il y a des gens qui débutent ou qui n'ont pas les connaissances sur le sujet qui peuvent y croire. Un forum est un lieu d'échange et d'information, pas de désinformation.
Doucement Djip... Je pense qu'en ayant fait la Hochschulen de Basel ( l'équivalent du CNSM de Paris) j'ai plus qu'un minimum de compétence et d'expérience dans le violoncelle, même si finalement je n'ai pas choisi cette voie professionnelle. Si tu aime jouer avec des boyau ok pas de problème, mais personnellement je pense avoir le droit d'estimer que c'est sans intérêt. J'ai eu de longue discussions avec des maitres du Violoncelle à Bâle et ils pensaient la même chose que moi.

-J'ai écouté le dernier CD de O.Gaillard qui interprète le Don quichotte de Strauss et c'est une catastrophe les articulations sont très approximatives les tempo sont délirant et ne respecte en rien les valeurs du romantisme et les idées de l'auteur.

Quand on a étudier le violoncelle "moderne" comme je l'ai fait, on a forcément un regard plus critique. Un lieu d'échange comme tu le dit ce n'est pas un stade de foot où l'on tacle par plaisir.
Modifié en dernier par Cello-mania le lun. mai 21, 2018 12:04 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Cello-mania
Messages : 178
Enregistré le : mer. déc. 13, 2017 7:23 pm
Localisation : Aix

Re: Boyau

Message par Cello-mania » lun. mai 21, 2018 12:02 pm

cellotonic a écrit :
lun. mai 21, 2018 11:53 am
La réponse d'un luthier serait la bienvenue.
Voilà une réponse constructive :cool:

Djip
Messages : 1686
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Boyau

Message par Djip » lun. mai 21, 2018 12:09 pm

J’ai aussi étudié de façon moderne mais je suis désolé t’es affirmations concernant le boyau sont péremptoires, Hochschule ou pas. La façon de jouer Bach aujourd’hui n’est plus la même qu’il y a 30 ans et beaucoup de choses ont évolué. Il y a une différence entre ne pas aimer le son du boyau et affirmer de but en blanc que ça n’a pas d’intérêt. Je n’ai pas entendu le Don Quichotte d’Ophelie Gaillard mais là aussi je ne vois pas ce qui te permet de dire qu’elle ne respecte pas les intentions de Strauss, et en quoi nous pourrions les connaître mieux qu’elle? Je vais essayer d’ecouter.

cellotonic
Messages : 3887
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Boyau

Message par cellotonic » lun. mai 21, 2018 12:25 pm

Vous avez dit boyau ... Un peu de dérapage, désolé :oops:

Mon vélo de course est monté boyaux, mais je ne m'en sers plus. Ça c'était le top ! C'était léger et on pouvait gonfler super fort. J'imagine qu'il y a des trucs synthétiques maintenant.

Avec les boyaux, il fallait une trousse de couture pour réparer. :?

Avatar du membre
Cello-mania
Messages : 178
Enregistré le : mer. déc. 13, 2017 7:23 pm
Localisation : Aix

Re: Boyau

Message par Cello-mania » lun. mai 21, 2018 2:22 pm

Djip a écrit :
lun. mai 21, 2018 12:09 pm
Je n’ai pas entendu le Don Quichotte d’Ophelie Gaillard mais là aussi je ne vois pas ce qui te permet de dire qu’elle ne respecte pas les intentions de Strauss, et en quoi nous pourrions les connaître mieux qu’elle? Je vais essayer d’ecouter.
J'ai étudié le Don Quichotte dans une MasterClass ce qui m'a apporté pas mal de repères. Mais il faut aussi avoir lu le livre pour en ressentir tous les sentiments (Strauss l'a lu c'est indiscutable).

Premier point, ce n'est pas une comédie mais bien une tragédie.
Dans la variation 1 par exemple, on doit jouer comme le pas du cheval Rossinante et contre l'orchestre.
Dans la deuxième partie de la variation 3 on doit jouer comme une déclaration d'amour faite à Dulcinée.
La Variation 5 comme dans un profond sommeil perturbé par une mouche qui vous réveille de temps à autre.
Le final doit être joué tout en retenu et certainement pas au pas de charge. On doit ressentir toute la tristesse de Don Quichotte, toute la souffrance intérieur d'un homme blessé.
La dernière note, un Ré en glissando sur une octave, doit être joué comme le film de sa vie qui défile juste avant de rendre l'âme.

Tous cela malheureusement on ne le retrouve pas dans ce nouvel enregistrement d' O.Gaillard.

Selon mes convictions la version qui fait référence est celle de Rostropovich & Karajan, celle de Yo-yo Ma est intéressante mais un peu en dessous. Celui qui à mis la barre très très haut et certainement pour très longtemps c'est Pablo Ferrandez.
A voir absolument :

https://youtu.be/Bo7KAGhrrIs

Ceci est juste un aparté dans ce post sur les cordes Boyaux

cellotonic
Messages : 3887
Enregistré le : ven. févr. 15, 2008 8:28 am
Localisation : Ille et Vilaine

Re: Boyau

Message par cellotonic » lun. mai 21, 2018 3:01 pm

Aparté très intéressant :cool:

François 2
Messages : 63
Enregistré le : sam. juin 18, 2005 4:38 am

Re: Boyau

Message par François 2 » lun. mai 21, 2018 4:30 pm

Cello-mania a écrit :
lun. mai 21, 2018 12:00 pm
Je pense qu'en ayant fait la Hochschulen de Basel ( l'équivalent du CNSM de Paris) j'ai plus qu'un minimum de compétence et d'expérience dans le violoncelle, même si finalement je n'ai pas choisi cette voie professionnelle. Si tu aime jouer avec des boyau ok pas de problème, mais personnellement je pense avoir le droit d'estimer que c'est sans intérêt. J'ai eu de longue discussions avec des maitres du Violoncelle à Bâle et ils pensaient la même chose que moi.
Ce n'est pas l'idée qui est problématique, c'est la nature des arguments utilisés, et en particulier :
1. J'ai étudié dans telle ou telle grande institution, donc ma compétence et mon niveau valident mon opinion sur les cordes en boyau : c'est sans intérêt.
2. Cette opinion est partagée par des "maîtres du violoncelle"

On trouvera aisément, sans chercher bien loin, des violoncellistes qui affirmeront :
1. Je suis diplômé du CNSM de Paris ou de Lyon (ou d'un équivalent étranger), je trouve que le boyau c'est intéressant.
2. Mon opinion est partagée par des professeurs de cette institution et des solistes reconnus (Philippe Muller, Jérôme Pernoo, Jean-Guihen Queyras, et bien d'autres).

Les arguments d'autorité ont une valeur bien relative...

Répondre