Appréciation d'un violoncelle

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Répondre
Avatar du membre
Kermit
Messages : 212
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Appréciation d'un violoncelle

Message par Kermit » jeu. oct. 26, 2017 5:07 pm

Bonjour à tou(te)s,

Je viens vers vous aujourd'hui pour connaître votre avis sur l'appréciation d'un violoncelle dans le temps ...
(Je ne crois pas avoir déjà lu de sujet là-dessus ici, donc si un fil existe ailleurs sur le forum, n'hésitez pas à le remettre dans la suite)

Voilà, dans quelques mois, je saute le pas et j'achèterai mon premier violoncelle d'étude.
On est bien d'accord que pour avoir un bon violoncelle on commence vers les 1500€.
Or, pour un peu plus du double je pourrais envisager le roumain, puis revendre celui-ci au même prix d'HA, voire, un prix supérieur... selon mon luthier.
Ce qui ne serait donc pas le cas avec le chinois.
Pour qui aurait la somme à investir, cela pourrait être une option intéressante je trouve, surtout si on (...héritiers) souhaite le revendre plus tard pour une raison X ou Y.

Que pensez-vous de cette affirmation ? un violoncelle d'atelier récent d'étude s'apprécierait comme les violoncelles de concert ou de maitre, ou tout simplement comme une œuvre d'art cotée ?...
J'aimerais y croire... ;)

Dites-moi tout !

A+,
=Kermit>
from the balcony...

Avatar du membre
lamajeur
Messages : 1023
Enregistré le : lun. janv. 05, 2009 12:20 pm

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par lamajeur » jeu. oct. 26, 2017 6:42 pm

Le bon violoncelle, c'est celui avec qui tu tu sens bien, qu'il coûte 1500 ou plus ou moins d'ailleurs. C'est une question de moyens financiers certes, mais avant tout il doit être question de tes facultés sur l'instrument.
Quand au débat chinois contre roumains... alors là :lol:
Quand à apprécier les instruments d'atelier, c'est surtout le luthier qu'il faut apprécier, j'ai tellement vu de violoncelle s'auto-démonter et d'autres d'une stabilité exemplaire.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.

Avatar du membre
Sold'eau
Messages : 636
Enregistré le : lun. nov. 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Sold'eau » jeu. oct. 26, 2017 7:55 pm

lamajeur a écrit : ...c'est surtout le luthier qu'il faut apprécier, j'ai tellement vu de violoncelle s'auto-démonter et d'autres d'une stabilité exemplaire.
Dans mes tribulations d'apprenti faiseur de copeaux pour donner au bois une forme d'instrument de musique , ..... j'ai rencontré un de nos grands luthiers avec qui j'échangeais quelques idées sur sur le bois le design les vernis , le son ...... ses paroles coupèrent la discussion ... le monologue que j'avais engagé !

" pensez déjà a faire un instrument qui soit robuste et qui tienne dans le temps "

" Il sonnera toujours et on s'arrangera pour qu'il sonne bien ! "
Souvent les gens ne veulent pas voir ou entendre la vérité, par ce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites - Nietzche

Avatar du membre
Kermit
Messages : 212
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Kermit » jeu. oct. 26, 2017 8:01 pm

Bonsoir Lamajeur,
Et donc tu connaîtrais des luthiers roumains à recommander et d'autres à éviter ??
Pour l'instant je n'ai pas l'info.

Donc tu ne crois pas que le violoncelle roumain pourrait prendre (ou garder) de la valeur si le luthier serait un tant soit peu reconnu ?

-K
from the balcony...

Salambô
Messages : 13
Enregistré le : sam. mars 05, 2016 3:54 pm

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Salambô » jeu. oct. 26, 2017 10:07 pm

Kermit a écrit :Donc tu ne crois pas que le violoncelle roumain pourrait prendre (ou garder) de la valeur si le luthier serait un tant soit peu reconnu ?
Oups... les "si" n'aiment pas les "ré", comme on dit souvent !

(je suis juste de passage pour cette intervention grammaticale, je n'ai pas d'avis autre sur le fond du sujet... Sinon que, si je puis me permettre, les roumains n'ont pas une réputation tellement meilleure que les chinois (mais comme toujours, ça dépendra de quel roumain et quel chinois).)

Avatar du membre
Kermit
Messages : 212
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Kermit » jeu. oct. 26, 2017 11:18 pm

Une sorte de double emploi du conditionnel ou d'emphase... en me relisant ça fait bizarre en effet.
from the balcony...

Avatar du membre
Sold'eau
Messages : 636
Enregistré le : lun. nov. 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Sold'eau » ven. oct. 27, 2017 9:19 am

Concernant le débat Roumain Chinois, je rejoins complètement Lamajeur .

Concernant la valeur de la revente je dirai que les Chinois sur tous les produits s'améliorent d'année en année mais les prix restent les mêmes ou baissent .... regarde bien l'offre d'occasion sur ce type de produit elle très large pas toujours bonne et pas cher .... attention aux instruments qui après quelques années ressemble plus a de futur Puzzle

Si tu veux acheter un instrument ayant une certaine valeur a la revente dans quelques années ... il me semble qu'un instrument ancien avec une petite cote serait la bonne solution ..... mais la nous sommes hors de ton Budget .
Modifié en dernier par Sold'eau le ven. oct. 27, 2017 10:00 am, modifié 1 fois.
Souvent les gens ne veulent pas voir ou entendre la vérité, par ce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites - Nietzche

MarcoR
Messages : 526
Enregistré le : mar. déc. 20, 2016 1:11 pm

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par MarcoR » ven. oct. 27, 2017 9:27 am

Sold'eau a écrit :
lamajeur a écrit : ...c'est surtout le luthier qu'il faut apprécier, j'ai tellement vu de violoncelle s'auto-démonter et d'autres d'une stabilité exemplaire.
Dans mes tribulations d'apprenti faiseur de copeaux pour donner au bois une forme d'instrument de musique , ..... j'ai rencontré un de nos grands luthiers avec qui j'échangeais quelques idées sur sur le bois le design les vernis , le son ...... ses paroles coupèrent la discussion ... le monologue que j'avais engagé !

" pensez déjà a faire un instrument qui soit robuste et qui tienne dans le temps "

" Il sonnera toujours et on s'arrangera pour qu'il sonne bien ! "

Certes, sans robustesse on ne fait rien, mais quand on cherche à acheter un violoncelle on cherche aussi une sonorité ou au moins une absence de gros problèmes dans le son pour les violoncelles premier prix :P

Sinon, quelques remarques en vrac :

- toujours bien avoir en tête que les réglages des violoncelles qu'on peut essayer sont très différents : cordes (qualité, âge, adéquation avec le cello), chevalet (qualité, bien droit ?, position), hauteur des cordes, présence d'ouvertures, loup corrigé ou non etc. Il est donc vraiment très compliqué de déterminer ce qui vient du violoncelle et de ce qui vient des réglages, surtout quand on est pas très expérimenté. Dans tous les cas, il faudra essayer avec ton archet.

- les chinois ne perdent pas forcément de la valeur. Si tu pars sur un chinois bien construit (donc uniquement bois massif, des colles de luthier, des fournitures correctes et le tout monté et réglé par un luthier en France) il ne perdra normalement pas beaucoup de sa valeur, surtout s'il est joué et sonne bien. Par exemple les Jay Haide conservent apparement à peu près leur prix d'origine. Des discussions que j'ai pu avoir, toute la question est de savoir si le violoncelle va pouvoir être joué longtemps sans poser de gros problème un jour et apparement, de nos jours, les chinois à partir de 1500 euros sont tout à fait de vrais violoncelles de ce point de vue. Question son en revanche c'est la loterie et il faut souvent s'attendre à ce qu'un jour le niveau du violoncelliste demande autre chose...

- Je ne crois pas que le fait qu'un instrument soit de l'est garantisse sa valeur, il existe de très mauvais instrument de l'est aussi... C'est du cas par cas... Je ne connais pas les noms de luthiers roumains connus, j'ai l'impression que ce sont des "filières" un peu anonymes mais je peux me tromper.

- Vu que tu es prêt à mettre le double dans un instrument de l'Est peut-être que tu devrais bien définir ton budget maximum, et surtout réfléchir à la possibilité d'économiser encore un peu pour acheter quelque chose de plus cher mais qui va te durer des dizaines d'années. Si je compte bien tu es prêt à débourser 3000 euros, sachant que vers 5000 euros on peut déjà commencer à regarder du coté des anciens... C'est un choix à faire, et je crois que beaucoup commencent effectivement par un premier achat peu onéreux avant de passer à un ancien ou moderne. Il y a aussi la possibilité (plus rare) de trouver des luthiers fraichement installés ou peu connus qui vendent donc à des prix plus bas, mais ça reste plus cher que ton budget actuel.

- Ce que dit lamaneur est très juste, le confort de jeu (au sens large, autant la facilité de mise en vibration que l'aisance sur le manche, l'adéquation entre les réponses du cello et le jeu) c'est le point n°1 surtout lorsqu'on "débute" (au sens large aussi, on débute très longtemps au violoncelle :P ). Et en essayant, on a en général tout de suite une bonne ou mauvaise sensation de jeu (mais attention aux autres facteur notamment les cordes comme dit plus haut). Un violoncelle qui ne demande pas de forcer c'est aussi la garantie de ne pas forcer et donc de ne pas se blesser....

Avatar du membre
Kermit
Messages : 212
Enregistré le : ven. sept. 25, 2015 6:39 pm
Localisation : Lyon

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par Kermit » ven. oct. 27, 2017 12:02 pm

Bonjour et merci à tous ceux qui m'ont déjà répondu :)
Vos avis sont précieux pour moi.

Je vais tâcher d'obtenir le nom du luthier roumain en question dont on m'a parlé; déjà existe-t'il ou bien est-ce juste un "atelier"... je n'en sais rien.
Egalement, j'ai bien l'intention d'en essayer plusieurs pour voir celui qui me correspond le mieux et je serai accompagné par mon professeur logiquement.
Après, si mon premier choix s'arrête finalement sur un de leur luthier roumain et qui nécessite forcément un budget conséquent, là j'aurai déjà un pb de financement car en effet, je ne partirai pas sur cette solution sans être dans un mode "investissement".... d'où ma question, et d'après vos réponses je peux avoir raisonnablement quelques doutes.

Je retiens aussi ce que dis Marcor en dernier, car en effet, si je démarre sur un instrument peu onéreux, je pense qu'à terme je souhaiterai bien évoluer, dès que le (mon) jeu en vaudra la chandelle, vers un ancien, donc un peu coté... mais ça risque de pas être tout de suite (voire...) ;)

Je note aussi toutes vos remarques diverses sur le confort et sensation de jeu lors de mon essai (forcer, pas forcer...) en ayant joué que d'un seul violoncelle jusqu'à maintenant, il va falloir que je sois super vigilant et très à l'écoute de mes sensations ce jour-là.

L'objectif est fixé pour début 2018, je vous tiens au courant.

A+
=Kermit>
from the balcony...

Avatar du membre
cello50
Messages : 618
Enregistré le : jeu. août 26, 2010 2:26 pm

Re: Appréciation d'un violoncelle

Message par cello50 » ven. oct. 27, 2017 1:33 pm

J'ai démarré sur un chinois acheté 700 € chez un luthier en 2007.

Il a été revendu au même prix quelques années plus tard à une jeune élève, après avoir été essayé par un prof.

Je le revois de temps en temps. C'était et c'est toujours un très bon violoncelle pour le prix évidemment.

Ce luthier m'expliquait qu'on trouvait de tout et qu'il prenait le temps de sélectionner des instruments qu'il savaient bons.

Donc acheter un instrument chez un bon luthier est une bonne solution.

Répondre