Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Répondre
vespa1160
Messages : 8
Enregistré le : dim. déc. 13, 2015 4:27 pm

Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par vespa1160 » mer. avr. 20, 2016 10:51 am

Bonjour à tous,
Lors de mes différentes investigations pour l'achat d'un violoncelle, on m'en propose avec des versions vernies différentes, à savoir, soit vernies à l'huile, soit vernies à l'alcool.
Quelqu'un pourrait-il me dire la différence entre ces deux techniques de vernis, les avantages et inconvénients au niveau de l'instruments, du son, de l'entretien, etc....
Merci à vous tous :ok:

Collegno
Messages : 21
Enregistré le : lun. mai 09, 2011 12:37 pm

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par Collegno » ven. avr. 22, 2016 2:32 pm

Bonjour
La différence est importante : les vernis à l'alcool ou vernis "maigres" sont constitués de résines (naturelles ou pas) dissoutes dans de l'alcool (ou éventuellement un autre solvant) . Ils sèchent par évaporation du solvant (l'alcool, donc) et le vernis sec ne sera constitué que des résines (plus événtuellement d'autres adjuvants comme des plastifiants, etc..). Ces vernis sont par conséquent fragiles, peu résistants aux frottements et aux impacts car les résines solubles dans l'alcool sont friables. Les vernis à l'huile ou vernis "gras", par contre, sont constitués de résines (les mêmes, souvent) incorporées à une huile siccative (comme l'huile de lin ou de noix). Ils sèchent par polymérisation de cette huile ce qui aboutit à un film plus épais mais bien plus résistant : l'huile en effet ne disparaît pas mais se combine aux résines et change chimiquement de nature. Voilà, pour faire court, la différence essentielle entre ces deux catégories de vernis. Maintenant la qualité des vernis eux-même va dépendre fortement des éléments qui les constituent (résines, huiles, plastifiants, siccatifs,etc..) ainsi que de la manière dont ils ont été préparés, appliqués et sèchés...Les vernis à l'alcool ont été utilisés surtout pour les instruments vernis à l'aerosol ou au pistolet car ils sèchent très vite et sont adaptés à ce mode de vernissage. Les vernis à l'huile demandent plus de temps et sont moins adaptés à une production industrielle. Voilà, j'espère avoir répondu à votre question .

vespa1160
Messages : 8
Enregistré le : dim. déc. 13, 2015 4:27 pm

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par vespa1160 » ven. avr. 22, 2016 4:34 pm

Merci Collegno pour ta réponse :cool:

Orliac
Messages : 246
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par Orliac » sam. avr. 23, 2016 8:43 am

On a longtemps vanté les qualités supérieures des vernis à l'huile, seuls dignes des grands instruments, et pourtant, je crois savoir que le fameux vernis de Crémone était à base d'alcool ou d'essence grasse.
Ce que je sais aussi, de par ma modeste expérience, c'est que les vernis à l'alcool ou à l'essence sont très difficiles à étaler correctement au pinceau. Ils sèchent si vite qu'on ne peut pas revenir en arrière.

Collegno
Messages : 21
Enregistré le : lun. mai 09, 2011 12:37 pm

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par Collegno » dim. avr. 24, 2016 4:49 pm

La deuxième affirmation est exacte mais pas la première : toutes les analyses effectuées sur les vernis de Cremone font apparaître l'utilisation d'une huile siccative et de di-terpènes (résines naturelles type colophane, sandaraque ) . Voir par exemple la dernère analyse scientifique de Jean Philippe Echard et Balthazard Soulier (qui ont pu utiliser un cyclotron !!!) : http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html
Ce n'est pas parce qu'un procédé est difficile à maîtriser qu'il est forcément meilleur .

Orliac
Messages : 246
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par Orliac » lun. avr. 25, 2016 9:05 am

Je ne suis pas chimiste et je n'ai pas compris certains termes que vous utilisez, mais permettez-moi de mettre en doute cet article du Monde ou en tous cas ses conclusions.
Simone Sacconi, qui a passé une grande partie de sa vie à étudier les vernis de stradivari a démontré, à mon sens, que le solvants principal des vernis de crémone était l'alcool auquel il ajoutait parfois de l'essence de térébenthine de mélèze, de la résine de sandaraque ou de la laque garance à la colophane. On pouvait ajouter un peu d'huile de lin pour épaissir la composition, et ralentir le séchage, mais ce n'était pas le support principal. L'huile d'olive était utilisée pour lustrer le vernis avec de la poudre d'os de seiche.
Quant l'élégante formule : "traire les abeilles", il faut savoir que la propolis figurait dans la composition de presque tous les vernis de l'époque. Son intérêt: donner de la souplesse au vernis pour éviter le brider le son. Sacconi dont je ne veux pas mettre en doute la parole précise: " Aujourd'hui encore, en ramollissant le vernis avec de l'alcool pur, on peut sentir l'arôme caractéristique de la propolis".
J'ajoute que je n'ai jamais dit qu'un procédé difficile à maîtriser était meilleur que les autres. Je voulais simplement préciser que l'on a souvent soutenu que les vernis à l'alcool étaient inférieurs aux vernis à l'huile, et qu'on les réservait aux instruments de deuxième catégorie. La vérité, c'est que sur ces instruments (vernis au pinceau, je précise), on se contentait de teinter le bois et d'appliquer une couche de vernis incolore à l'alcool qui ne présentait pas les inconvénients des vernis colorés.

Avatar du membre
wolf note
Messages : 3150
Enregistré le : lun. avr. 07, 2008 10:51 pm
Localisation : Lisbonne
Contact :

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par wolf note » mar. avr. 26, 2016 11:33 am

Le problème de Sacconi même si son livre est une bible pour les gens de ma génération, est, comme me l'avait expliqué Charles Beare, qui avait été son assistant , qu'il découvrait chaque semaine la recette du vernis de Stradivari. Son article sur les vernis correspond donc juste à ce qu'il pensait au moment de la parution du livre . quant à la propolis elle est très peu relaté dans les recettes de l' époque et même dans les analyses scientifiques suivantes .
Les recettes les plus proches de stradivarius sont celles relatées par le conte Cosio Di Salabue dans son livre il Carteggio.
Même si le conte était persuadé que la recette du vernis était à l'huile , toutes les recettes qui lui sont transmises par les gens ayant connu Stradivari sont des recettes de vernis à l'alcool . Les analyses de vernis effectué en Allemagne par le chercheur Meyer montrent que à partir de 1725 on trouve très souvent des traces de gomme laque dans le vernis de Stradivari. Un des problèmes des analyses scientifiques récentes est que, sitôt que l'on trouve un composant de vernis à l'alcool on l'écarte aussitôt en disant qu'il s'agit d'un raccord. Je ne défends aucune thèse , pour ma part je ne sais pas , mais je pense que le jeu n'est pas encore totalement fermé, il est tout à fait possible qu'après les années 1720 1725 les luthiers cremonais aient adopté un vernissage sechant plus vite .

Agric
Messages : 46
Enregistré le : dim. oct. 10, 2010 11:01 am
Localisation : ile de France

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par Agric » jeu. juin 02, 2016 7:44 pm

Peut on, à l'oeil, reconnaître une vernis à l'huile ou à l'alcool ? (et/ou à l'odorat, au toucher etc..) sans besoin de le faire analyser chimiquement ?

Avatar du membre
wolf note
Messages : 3150
Enregistré le : lun. avr. 07, 2008 10:51 pm
Localisation : Lisbonne
Contact :

Re: Différence entre vernis à l'huile et vernis à l'alcool

Message par wolf note » jeu. juin 02, 2016 10:00 pm

En ce qui me concerne, je n'en suis pas capable, à part certains vernis qui sont de toute évidence à l'alcool (traces de pinceau dans la couleur, quoi que!) ou d'autres, de toute évidence à l'huile (pas secs au bout de 5 ans)

Répondre