L’ostéopathie au service des musiciens :

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.
thibault espérandieu
Messages : 15
Enregistré le : dim. oct. 24, 2010 4:55 pm

L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par thibault espérandieu » dim. oct. 24, 2010 5:37 pm

De nombreux musiciens présentent au cours de leur carrière des douleurs voire même des pathologies liées à leur pratique instrumentale, les obligeant parfois à interrompre celle-ci.
Au cours d’un travail de fin d’étude, nous avons tenté de chercher les facteurs de risque concernant l’apparition de ces douleurs ou de ces pathologies et de les comprendre afin d’émettre des hypothèses de prévention et de traitement.
Il est donc nécessaire d’analyser les facteurs de risque. Ceux-ci sont de deux natures :
- Individuels : liés au sexe, à l’âge, à la morphologie, aux antécédents de chaque individu, à l’hygiène de vie (stress, …)
- Liés à la pratique de l’instrument et donc au type d’instrument, à la posture, au niveau d’exercice professionnel, et au type de musique joué.
Ainsi, il n’existe pas de réel lien entre le nombre d’heure de pratique et l’apparition de douleur mais plutôt entre la position, la gestuelle, le stress et la douleur.
Les douleurs liées à une mauvaise gestuelle apparaissent la plupart du temps le soir après une journée de travail et disparaissent quasiment au cours de l’activité musicale. La douleur n’étant pas présente pendant l’activité, le musicien continue de jouer, ce qui aggrave progressivement la pathologie.
Les premières douleurs sont donc souvent ignorées et la consultation est retardée par rapport à la survenue des troubles. Ce « déni » amène progressivement à la constitution de pathologies de plus en plus gênantes, voire graves, pour la carrière du musicien.
Les positions prolongées inadéquates vont provoquer des restrictions de mobilités au niveau articulaire, musculaire, digestif et vont être à l’origine de la mise en place de compensations à distance, et de douleurs.
L’ostéopathe va, dans un premier temps, réaliser un interrogatoire précis et des tests palpatoires au niveau des articulations, des muscles et des organes thoraciques et abdominaux. Puis, dans un deuxième temps, il va analyser la posture du musicien en la corroborant avec les tests pratiqués au préalable.
L’ensemble de ces données vont permettre à l’ostéopathe de mettre en place un protocole de traitement (afin de restaurer la mobilité et la bonne tension des structures), et des mesures préventives intégrant l’ensemble des facteurs influençant l’apparition des symptômes.
Ces dernières doivent être préconisées, individualisées, pour chaque pathologie. Au delà des musiciens eux-mêmes, elles doivent aussi s’adresser aux familles (pour les plus jeunes) comme aux formateurs en charge de leurs années d’apprentissage .

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11484
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par JBap » dim. oct. 24, 2010 6:01 pm

... oui, et ?
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

thibault espérandieu
Messages : 15
Enregistré le : dim. oct. 24, 2010 4:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par thibault espérandieu » dim. oct. 24, 2010 7:35 pm

Cet article est un résumé d'un mémoire que j'ai écrit sur l'apport de l'ostéopathie par rapport à la douleur chez les violoncellistes. Il a été réalisé grâce à l'aide de professeurs de violoncelle comme Mr Gagnepain au CNR de Boulogne-Billancourt, Mr Pernoo au CNSM DP et de nombreux violoncellistes de l'Orchestre National de France.
L'ensemble des élèves et des professionnels ont été soumis à un interrogatoire puis des tests afin de déterminé les facteurs à l'origine de la plupart des douleurs chez les violoncellistes.
Ce travail a permis par la suite de travailler avec des professeurs d'autres instruments comme l'alto par rapport à la douleurs de certains élèves et d'avoir des résultats du fait de la mise en place d'un traitement et de séances avec et sans instruments instruments (pour évaluer les gestes douloureux), de conseils de posture, de conseils d'exercices à réalisé par le musiciens.
cet article se veut informatif à la fois pour les professionnels : musiciens d'orchestre, de musique de chambre, professeurs, mais aussi pour les élèves et notamment ceux voulant aller jusqu'aux professionnalisme.

Avatar du membre
cappellin
Messages : 19
Enregistré le : dim. janv. 18, 2009 12:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cappellin » lun. oct. 25, 2010 12:08 am

tiens tiens tiens... :welcome:
Bonjour, moi même violoncelliste et très sensible à la posture, je serais très intéressée de lire votre mémoire...
seriez vous d'accord pour partager votre réflexion??? :D
cordialement,
Marjorie Cappellin

Avatar du membre
cellodoc
Messages : 286
Enregistré le : lun. févr. 26, 2007 2:16 am
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cellodoc » lun. oct. 25, 2010 9:48 am

Bien, bien, bien...
Est il possible d'avoir un peu plus de précisions sur la méthodologie employée avant d'énoncer les résultats ?

thibault espérandieu
Messages : 15
Enregistré le : dim. oct. 24, 2010 4:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par thibault espérandieu » mar. oct. 26, 2010 6:53 pm

Tout d'abord merci pour vos messages.
Tout a été effectué grâce à l'aide de professionnels ou professionnels en devenir, et c'est notamment leur expérience qui m'a intéressé. J'ai d'abord voulu savoir ce qui se faisait dans la prise en charge de la douleur chez les violoncellistes. Alors je suis allé rencontrer Mr Chamagne et Mme Campion, kinésithérapeutes de l'association Médecine des Arts pour savoir quels étaient leurs point de vu. Je suis ensuite aller voir de nombreux musiciens pour avoir leur retour : ont-ils déjà eu des douleurs, comment ont-ils procédé? Je voulais avant tout effectuer un bilan.
C'est ensuite que j'ai souhaité étudier la question dans une orientation ostéopathique avec la mise en place de tests ostéopathiques effectués par une autre personne que moi.
Ainsi certains éléments son apparus comme plus fréquents. Alors que Mr Chamagne insistait, dans nombre de ses ouvrages, sur le membre supérieur droit, nous avons pu nous rendre compte qu'il existait également des phénomènes au niveau du membre supérieur gauche.
De plus, nous avons essayer d'effectuer une prise en charge globale du corps intégrant tous les éléments rentrant en compte dans la posture du violoncelle, et c'est peut être là qu'il y a une petite nouveauté.
Mais je ne pense pas avoir tout exploré, et c'est la raison du forum : si vous aussi vous avez des expériences que vous voulez partager quant à la prise en charge, ou à des douleurs déjà ressenties et traitées par quelques voies que ce soit : alors je suis preneur de vos commentaires.
je reste à votre disposition pour toutes vos questions.
Bonne soirée

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11484
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par JBap » mar. oct. 26, 2010 9:15 pm

Le violoncelle présente l'avantage, au contraire du violon par exemple, d'avoir une position de base relativement naturelle, ce qui limite les douleurs. Mais certains, Yoyo Ma par exemple, ont eu ou ont toujours, outre les problèmes de membres gauche ou droit, des problèmes... de dos.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
georges
Administrateur
Messages : 175
Enregistré le : jeu. févr. 24, 2005 3:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par georges » mer. oct. 27, 2010 10:39 am

Je tiens à remercier Thibault pour son précieux message concernant l'ostéopathie.
J'en profite pour préciser que le forum de notre association, s'il doit conserver une ambiance conviviale, ne doit pas se confiner à des enfantillages, lesquels sont susceptibles de décourager nos visiteurs.
Restons modestes et ne nous croyons pas obligés de prétendre tout savoir. Thibault est un spécialiste, et la remarque de jbap me semble totalement incongrue. La position des violoncellistes est tout à fait susceptible d'entraîner des problèmes corporels. Laissons aux médecins le soin de les analyser, et aux professeurs celui d'en tirer les conséquences, comme le font par exemple les prestigieux Xavier Gagnepain ou Jérome Pernoo.
Que nos visiteurs se sentent libres de faire part de leur expérience sur ce sujet, et, éventuellement, de poser des questions à Thibault.

Avatar du membre
cappellin
Messages : 19
Enregistré le : dim. janv. 18, 2009 12:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cappellin » mer. oct. 27, 2010 1:07 pm

Bonjour Thibault, et à tous!
violoncelliste ("myself" d'orchestre mais PAS à plein temps/pédagogue/intervenante crèche/éveil mus 3-6 ans)j'ai eu la possibilité de suivre la formation médecine des arts dispensée par Philippe Chamagne & co il y a 5 ans déjà, mais je n'ai pas encore eu la disponibilité/ courage(?!?) de rendre un/mon mémoire.
Je suis encore à l'heure actuelle trop en réflexion pour formaliser sur papier. La sensibilité à la douleur (et d'ailleurs ou et comment la définir?)est perçue de manière tellement différemment selon les uns et les autres, sans parler du contexte de l'environnement (au sens large du terme), de l’état fluctuant de chacun...
Je me réjouis donc de l'existence de ce forum qui, par l'échange épistolaire, pourra alimenter ce sujet si personnel et qui nous concerne pourtant tous _et pas seulement les instrumentistes!_
Marjorie

Avatar du membre
cellodoc
Messages : 286
Enregistré le : lun. févr. 26, 2007 2:16 am
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cellodoc » mer. oct. 27, 2010 2:06 pm

cappellin a écrit :j'ai eu la possibilité de suivre la formation médecine des arts dispensée par Philippe Chamagne & co
merci pour les "Co"

Avatar du membre
cappellin
Messages : 19
Enregistré le : dim. janv. 18, 2009 12:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cappellin » mer. oct. 27, 2010 2:14 pm

:) bonjour cellodoc, serais tu froissé?
rien de désobligeant de ma part, nommer aurait laisser la possibilité d'oublier quelqu'un... :wink: d'où le "co."
et... voyant le département d'où tu es, nous serions nous déjà croisés???

thibault espérandieu
Messages : 15
Enregistré le : dim. oct. 24, 2010 4:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par thibault espérandieu » mer. oct. 27, 2010 2:22 pm

S'il vous plaît, comme le rappelle Georges, le thème du forum n'a pas été mis en page pour avoir des réflexions non constructives. Je pense que cela ne sert à personne, seulement à écarter de la discussion d'éventuels internautes intéressés en se disant que ce genre de débat ne ressemble vraiment à rien. C'est l'honneur de l'association qui est en jeu. Je ne pensais pas que ce forum créerait tant de messages dans ce genre. Si certains se sentent gêné parce qu'ils ont l'impression que l'on veut prendre leur travail, qu'ils se rassurent ce n'est pas le but. Ma volonté est de lancer une réflexion et non une guerre entre des professionnels de santé . Soyez en sûr, et c'est comme pour une population générale : c'est un débat pluridisciplinaire qui sera gagnant, chacun apportant son lot de compétences.

Cela étant dit, merci Marjorie pour ton message. Est -ce que tu pourrais me donner quelques précisions sur cette formation : combien de temps dure-t'elle, quel est, de manière global, le contenu, qu'est ce que cela t'a apporté dans ta façon de voir les choses?
Merci d'avance.

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11484
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par JBap » mer. oct. 27, 2010 4:11 pm

georges a écrit :la remarque de jbap me semble totalement incongrue. La position des violoncellistes est tout à fait susceptible d'entraîner des problèmes corporels.
Mais ai-je dit le contraire ?????????? C'est fou ca, même toi alors, tu ne lis que ce que tu voudrais lire ????
Mon message avait pour but principal 1. une comparaison avec un autre instrument du point de vue de la posture, et je disais qu'on était plutôt chanceux, en aucun cas qu'on évitait tout problème, au cas où tu l'aurais oublié, je suis violoncelliste, et a une multitude de collègues, dont beaucoup ont des problèmes oui !! Et 2. de soulever le fait qu'on a aussi des problèmes de dos, chose qui n'est pas énoncée dans le message original de Thibault. => Etoffer le sujet.

S'il y a bien quelqu'un qui vient de plomber le sujet, c'est toi, "Georges" !!!

Alors maintenant, si tu veux bien et puisque tu as -à moi et aux autres modérateurs- confié la tâche de gérer le forum, nous laisser le faire, sans intervenir (en tous cas publiquement). Et si ca ne te convient pas, je ne vois aucun inconvénient à être relevé de mes fonctions.

Revenons au sujet, donc. "Capellin", c'est à toi de répondre :)
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
cellodoc
Messages : 286
Enregistré le : lun. févr. 26, 2007 2:16 am
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par cellodoc » mer. oct. 27, 2010 5:30 pm

cappellin a écrit ::) bonjour cellodoc, serais tu froissé?
rien de désobligeant de ma part, nommer aurait laisser la possibilité d'oublier quelqu'un... :wink: d'où le "co."
et... voyant le département d'où tu es, nous serions nous déjà croisés???
Je ne pense pas !
Simplement, avec tout le mal qu'ils se donnent pour essayer de dépasser le dimension Chamagno-chamagnienne (certes y arrivent ils ?...) de la formation... je trouvais ça bien réducteur comme dénomination !!!

terminator2+
Messages : 1817
Enregistré le : lun. oct. 15, 2007 11:55 pm

Re: L’ostéopathie au service des musiciens :

Message par terminator2+ » mer. oct. 27, 2010 5:43 pm

bien d'accord. et oui ils y arrivent. il y a aussi des ostéo ou kinés qui ne pratiquent pas forcément exclusivement en relation avec les musiciens et qui ont une approche intéressante. de toute façon, il n'y a visiblement pas de science exacte, chacun invente son approche et ses solutions.

Répondre