Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés?

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.
Leezie

Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés?

Message par Leezie » mer. déc. 21, 2011 1:02 pm

Aujourd'hui, que signifie être musicien? Quels sont les métiers que l'on peut exercer? Comment vit-on le métier de musicien?
Peut-on mettre avec ces métiers les professions "parallèles", luthier, professeur?

Avez-vous des tuyaux à donner, des conseils, à des jeunes qui veulent faire ces métiers?

Leezie

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Leezie » mer. déc. 21, 2011 1:09 pm

Un premier lien sur le forum, à relire :

viewtopic.php?f=10&t=4530

Djip
Messages : 1843
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Djip » jeu. déc. 22, 2011 7:29 pm

Etre musicien aujourd'hui n'est pas forcément une chose aisée. Tout d'abord, parlons de ceux qui vivent uniquement des concerts. Je ne parle pas des salriés des orchestres, puisque je ne connais pas cette situation. Mais pour les intermittents, dans la musique non classique, les conditions se sont nettement dégradées depuis dix ans. Les salaires ont baissé. Ils n'ont pas stagné alors que la vie continue d'augmenter. Ils ont diminué. Aujourd'hui, on gagne moins qu'avant pour la même prestation. Les conditions également se sont dégradées: les hébergements, les repas etc... La considération pour le métier est faible, et le plus souvent, c''est le mépris qui prévaut, notamment lorsque l'on veut louer un appartement ou obtenir un crédit. Donc, choisir d'être musicien aujourd'hui est à mes yeux un choix quasiment politique, puisque la vie qui accompagne le métier va la plupart du temps à l'encontre des standards de la réussite actuellement, qui sont une fiche de paye importante et une situation stable. En même temps, l'indépendance et la liberté que procurent ces choix sont inestimables.

Leezie

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Leezie » jeu. déc. 22, 2011 8:34 pm

Le standard de réussite aujourd'hui, ce n'est pas le bon salaire, ni la situation stable. Si tu as ça aujourd'hui, tu es juste considéré comme une vache bonne à donner du lait au maximum. Tu es juste toléré, disons, parce que tu es utile aux actionnaires en achetant, à condition évidemment que tu achètes au maximum.
Le standard de réussite, actuellement, ce n'est pas le travail, c'est le patrimoine, l'argent qui "travaille"à la banque et la ou les propriétés que ta famille a amassée(s) pour toi auparavant.
Tous ceux qui travaillent, que ce soit de manière stable ou pas, sont soit ignorés, soit méprisés, soit utilisés.

Djip
Messages : 1843
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Djip » jeu. déc. 22, 2011 8:42 pm

En fait c'est ce que je voulais dire...

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Testore » jeu. déc. 22, 2011 8:52 pm

oui .
la réussite c'est un concept très subjectif. Comme peut l'être toute considération sur
le but en soi.
à part ça, pour en revenir à la considération du musicien, sa vie, etc..
je ne pousserai pas mes enfants à devenir pro en Freelance.

..
et puis, on le sait bien .. la musique classique est morte depuis 2007, quoi qu'en dise les détracteurs violoncellistes amatrices pro Sarko du forum.

Leezie

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Leezie » jeu. déc. 22, 2011 8:53 pm

Par rapport de nouveau au standard : cela a changé il n'y a pas tellement longtemps, d'ailleurs, moi aussi j'ai vécu la période dont djip parle où le standard de réussite était le gros salaire, avec tout ce qui allait avec (maison principale et secondaire, voiture etc.). Mais ce n'est plus le cas. Pour être considéré comme importants, les gens doivent avoir, non des gros revenus, mais beaucoup d'argent en réserve ici ou là, dans les actions ou l'immobilier.

Pour la liberté, c'est délicat, c'est une sensation personnelle, on pourrait se sentir plus libre en ayant plus d'argent, je ne sais pas. Mais je pense que c'est un compromis entre ce que tu gagnes et ton mode de vie. Plus ton mode de vie est dépouillé et simple, plus tu es libre (je trouve).

Bon, donc déjà, comme métiers de musicien, il y a : intermittent (le plus hasardeux mais aussi le plus artistique), musicien d'orchestre salarié (et aussi musicien qui fait des cachets comme supplémentaire, je suppose?).
Et tout de suite, je suppose qu'il y a la question des subventions : le classique est subventionné, le contemporain, jazz, baroque etc. non ou presque pas... ? (je demande).

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Testore » jeu. déc. 22, 2011 8:58 pm

le mot d'ordre pour les nouvelles subventions :
attribuées au jazz et à la variété.
le Classique est moribond.

autre metier de la musique qui rapporte :
ingénieur son .. le salaire journalier est hallucinant.
le jour ou je gagne 600 euros HT par jour, je vous fait signe, hein..(près de 3,4 fois un bon salaire de musicien pro..)
oui, on peut dire que d'un coté, c'est assez..énervant.

Djip
Messages : 1843
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Djip » jeu. déc. 22, 2011 9:01 pm

Ingénieur du son, ça n'est pas musicien. Mais je suis d'accord avec toi Testore. Mais pour le classique moribond, les salaires ne sont pas vraiment les mêmes que dans le jazz, et les musiciens de classique ont un train de vie nettement plus élevé quand même. Et, comme toi, je n'encouragerai pas vraiment mes enfants à suivre ma voie. Quoique...

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Testore » jeu. déc. 22, 2011 9:08 pm

Ingénieur du son, ça n'est pas musicien
humm.. ils font souvent la direction Artistique .. plus plan de montage (quand l'Artiste a de la chance) et mastering.

Les ingé sons que je connais sont donc bien musiciens ! :D
mais nous n'avons pas le même salaire .. probablement pour rentabiliser leurs micros achetés à prix d'Or, pas comme nos cellos pourris :lol:

Leezie

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Leezie » jeu. déc. 22, 2011 9:21 pm

Ingé son, d'accord, ça n'est pas être musicien, mais en général (toujours) ils sont musiciens.
Je trouve que ça fait partie des métiers que j'appelais "parallèles" au départ, que les musiciens peuvent être amenés à faire : profs, par exemple, ou luthiers. Il y en a sûrement d'autres (accordeur de piano, tiens, par exemple).

Avatar du membre
juliecello
Messages : 59
Enregistré le : sam. juin 07, 2008 8:15 pm
Localisation : 35
Contact :

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par juliecello » jeu. déc. 22, 2011 11:32 pm

Testore a écrit :autre metier de la musique qui rapporte :
ingénieur son .. le salaire journalier est hallucinant.
le jour ou je gagne 600 euros HT par jour, je vous fait signe, hein..(près de 3,4 fois un bon salaire de musicien pro..)
oui, on peut dire que d'un coté, c'est assez..énervant.

tiens , c'est curieux, je ne dois pas vivre sur la même planète que vous , je ne connais aucun ingé son gagnant 600 euros par jour, ils vivent où ces chanceux-là ?

Djip
Messages : 1843
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Djip » ven. déc. 23, 2011 8:31 am

En général; quand l'ingé-son gagne 600, on gagne quand même pas mal. En tout cas pas 4 fois moins. Enfin pas moi...

Avatar du membre
octavine
Messages : 33
Enregistré le : jeu. déc. 01, 2011 3:52 pm
Localisation : 45

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par octavine » ven. déc. 23, 2011 12:27 pm

Salut !

Prof, je dirais que c'est une solution stable pour vivre de son instrument.
Sachant que si tu veux bien gagner ta vie, il te faut la fibre pédagogique, un DE, un CA... Et encore ce n'est pas gagné car même avec de super qualités, une super expérience et un super diplôme dans la poche, tu devras trouver ta place quelque part, comme pour la question de l'ingé son, je ne doute pas qu'on puisse bien gagner sa vie, encore faut-il que trouver les bons contrats !

L'essentiel, est de faire ce que tu ressens :D
"Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez lui d'abord votre bonne humeur." Spinoza

Djip
Messages : 1843
Enregistré le : dim. juin 13, 2004 5:43 pm

Re: Etre musicien aujourd'hui : les métiers? les difficultés

Message par Djip » ven. déc. 23, 2011 12:40 pm

Prof, dans la plupart des cas, tu es fonctionnaire ou agent territorial. Et tu as quand même moins la pression de l'instrument, sauf quand tu as un poste à CA dans un gros conservatoire, ce qui est très minoritaire. Mais bon, c'est effectivement une des branches du boulot. Mais au niveau des conditions, ce n'est pas du tout comme ingé-son, puisque tu dépends des grilles de salaire de la fonction publique. Et avoir le CA c'est carrément dur.

Répondre