Lecture à vue

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.

Lecture à vue

Message par Kataway » Mer Mars 29, 2017 12:54 am

Bonjour à tous,

je ne poste pas souvent mais je viens vous lire fréquemment...

Si certains se souviennent bien de ce que j'ai mis en ligne ici, ils se remémoreront facilement que j'aime beaucoup l'improvisation. Je l'ai fait sur d'autres instruments et j'y trouve une belle liberté.

Par contre, au début des années '80 je me suis imposé l'apprentissage de la lecture à vue à la guitare...donc en clé de sol. Il y a quelques années j'ai fait un peu la même chose en clé de fa mais sur la basse, instrument qui est accordé en quartes.

Là je travaille beaucoup sur le cello à acquérir ce côté qui me fait cruellement défaut. Étant donné que j'aime travailler sur mes faiblesses, je peux vous dire que j'en "bave" un coup...lol. La justesse fout le camp...lol. Je dois vraiment travailler en double afin d'être bien concentré et lire doucement afin d'arriver à une coordination yeux, mains, archet et tout le tralala. Et en plus je veux travailler un style de musique que je n'ai jamais joué dans ma vie (si peu à la guitare)...la musique classique.

Il y a un groupe près de chez moi qui se rencontre tous les samedis matin entre 9h et midi et mon but est d'arriver à y jouer quelques pièces. C'est un groupe amateur qui se compose autant d'ados que d'un monsieur violoncelliste qui a 80 ans. Il voudrait bien que j'y aille le plus tôt possible mais je vois bien que je ne suis pas prêt. Je suis donc un conseil qu'un trompettiste m'avait dit au début des années '80...la seule façon d'arriver à lire à vue, c'est de lire tous les jours et si possible plusieurs pièces différentes. Je m'y applique donc avec une régularité de montre suisse...lol. Je ne deviendrai jamais un violoncelliste de concert mais j'ai encore des petits buts à atteindre comme vous pouvez le constater.
Avatar de l’utilisateur
Kataway
 
Message(s) : 897
Inscription : Mer Oct 21, 2009 4:28 pm
Localisation : Grand-Mère, Qc, Canada

Re: Lecture à vue

Message par daguero » Mer Mars 29, 2017 4:13 am

Chapeau.

Je dirige par coeur, c'est la seule manière que je connais pour être libre.
Je lis très lentement.
Chef de l'Orchestre AMA Pays d'Aix http://www.meetup.com/AIXLSO depuis 2014
2017-2018 : Oeuvres de Charpentier, Rameau, Giordani, Bizet, Puccini, Mondonville.
Avatar de l’utilisateur
daguero
 
Message(s) : 1728
Inscription : Dim Mai 09, 2010 11:11 pm
Localisation : Aix-en-Provence en semaine, Saint-Germain-en-Laye les WE

Re: Lecture à vue

Message par MarcoR » Mer Mars 29, 2017 7:53 am

Beau défi, la lecture à vue.

Je dirais qu'il faut d'abord savoir raison garder : il n'est pas nécessaire de lire à vue de manière parfaite pour jouer du violoncelle ou improviser, même si cela aide, ne pas se mettre une trop grande pression au début. Beaucoup de pro ne sont pas capables de lire à vue d'une traite avec toutes les indications dès le premier coup une partition complexe qu'ils ne connaissent pas. Si tu vas voir des petites formations amateurs (trio, quatuor, quintettes, groupes et ensembles), même les bons déchiffreur font souvent des choix dans leur lecture à vue (jouer les premières et dernières notes d'un passage trop rapide, ne jouer que la mélodie et pas les doubles cordes d'accompagnement, pour le piano ne jouer qu'une partie d'un accord trop complexe etc). Encore une fois, ne pas viser trop haut tout de suite.

Je dirais aussi qu'il ne faut bien entendu pas confondre le déchiffrage du travail d'une oeuvre. Le déchiffrage est souvent la première étape où l"on joue sans les détails l'oeuvre et qui mène ensuite à travailler dans les détails une fois que l'oeuvre commence, c'est l'ébauche. Mais effectivement, plus cette ébauche est déjà soignée, plus on gagne du temps et plus on est capable de produire quelque chose qui se tient du premier coup, c'est ce que tu cherches.

Je peux te résumer les différents conseils que j'ai glané à droite à gauche :

- Première chose, il faut bien entendu maitriser les différents symbole solfégique que tu es susceptible de rencontrer à ton niveau. En avançant tu vas probablement tomber sur quelques symboles que tu ignores mais il faut tout de même être à l'aise avec les bases.
- déchiffrer tous les jours des partitions différentes d'un niveau très inférieur au sien (pour aller vite)
- varier les styles : baroque, classique, romantique, jazz, variété, transcriptions, accompagnements (des valeurs parfois très longues que l'on doit savoir apprivoiser) etc C'est important car tu vas rencontrer dans ces styles des indications spécifiques, des rythmes différents, des formes plus ou moins classiques et prévisibles/imprévisibles mais le plus dur est de "comprendre" ce que chaque compositeur/période entend par "trémolo" "diminuendo" "trille" "mordant" car ce n'est jamais exactement la même chose. Sur ce point, un très bon prof saura peut-être t'aider car c'est difficile de tout maitriser.
- se fixer un temps donné pour déchiffer et essayer d'aller le plus loin possible dans ce temps mais ne surtout pas s'accorder une seconde de plus par rapport à ce temps
- une fois commencé le déchiffrage essayer en priorité de ne jamais s'interrompre pour réfléchir ou se demander quoi faire, même si on fait n'importe quoi, tout faire pour rattraper le fil quelque part
- prendre quelques instant avant de déchiffrer pour regarder la tonalité, les changement d'armure/clé s'il y en a et commencer à entrer dans son tempo/pulsation mais ne pas lire toute la partition avant de jouer, le but reste de rencontrer des situation non prévue et de savoir y réagir
- l'objectif n'est pas, en lisant, de passer par la notion de "note" (typiquement : "je joue un fa puis un do, ah non, le fa était dièse mince") mais d'associer directement la position sur la partition avec un mouvement physique et de voir les groupes de notes comme des vagues qui augmentent ou diminuent, bref de faire de l'ensemble "vision de taches sur la partition/son émis" un réflexe. Il ne faut, à terme, plus penser mais faire dès qu'on voit.
- anticiper d'au moins une mesure (d'où la nécessité de commencer par des partition très très très simples) par rapport à la mesure que l'on joue
- "ouvrir" notre champ de vision, c'est à dire, essayer de lire le plus d'information possible sans bouger le regard. La différence entre un bon et un mauvais lecteure à vue se situe également dans le fait que le bon va capter dans son regard une plus grande section de la partition horizontalement que le mauvais (non ce n'est pas l'histoire du bon et du mauvais chasseur :lol: )

Je pense que tous ces conseils se réalisent plus ou moins à force de jouer du violoncelle mais faire un effort spécifique pour y souscrire permet normalement de progresser plus vite dans le déchiffrage. Personnellement, je suis trop débutant en violoncelle pour avoir des difficulté de lecture (mes partitions sont déjà très simples, c'est plus la technique qu'il me manque), mais je prends grand soin d'essayer de déchiffrer chaque nouvelle micro étude que ma prof me donne avant de vraiment la travailler, et je revient aux premières leçon dont j'ai oublié les mélodies afin de les redéchiffrer.

Bon courage sur ce sentier difficile et ne te décourage pas si c'est vraiment ce que tu veux :ok:
Dernière édition par MarcoR le Mer Mars 29, 2017 8:40 am, édité 3 fois.
MarcoR
 
Message(s) : 103
Inscription : Mar Déc 20, 2016 1:11 pm

Re: Lecture à vue

Message par lamajeur » Mer Mars 29, 2017 7:57 am

Kataway, personnellement je ne lis plus les notes, je les joue là où elles doivent être, c'est ce qui découle des longues heures à jouer, de plus en plus vite. A un moment tu n'as plus le temps de "dire" tes notes. Ce qui est confusant c'est qu'une note peut avoir plusieurs emplacements. D'où l'importance de ne pas trop se fixer mentalement sur la 1ere position.
Daguero d'accord avec toi.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.
Avatar de l’utilisateur
lamajeur
 
Message(s) : 689
Inscription : Lun Jan 05, 2009 12:20 pm

Re: Lecture à vue

Message par Kataway » Mer Mars 29, 2017 1:39 pm

De nombreux (et pertinents) conseils. Merci.
Avatar de l’utilisateur
Kataway
 
Message(s) : 897
Inscription : Mer Oct 21, 2009 4:28 pm
Localisation : Grand-Mère, Qc, Canada

Re: Lecture à vue

Message par Aurélien D » Jeu Avr 06, 2017 11:14 am

lamajeur a écrit :Kataway, personnellement je ne lis plus les notes, je les joue là où elles doivent être, c'est ce qui découle des longues heures à jouer, de plus en plus vite. A un moment tu n'as plus le temps de "dire" tes notes. Ce qui est confusant c'est qu'une note peut avoir plusieurs emplacements. D'où l'importance de ne pas trop se fixer mentalement sur la 1ere position.
Daguero d'accord avec toi.


Je pense qu'il ne faut pas faire ça. J'ai utilisé ce raccourci pendant 10 ans je pense, c'est à dire que je ne lisais plus un "do" sur la partition avant de jouer un do sur mon violoncelle, mais j'associais directement la place de la note sur la partition à une position de la main sur mon violoncelle, sans savoir quelle note je jouais.
Je me suis forcé à relire les notes il y a 3 ou 4 ans je pense, car cette méthode de tricheur, bien que permettant de déchiffrer certaines choses faciles à toute vitesse à bien des limites selon moi. Finalement je connaissais très mal mon manche et me retrouvais vite perdu dés qu'il s'agissait de quitter la première position. Pour tout ce qui était au delà de la 4° position j'étais complètement au pif, et j'apprenais par mémorisation mélodique. Ca pose donc de grosses difficultés lors du déchiffrage dans des choses un peu complexes dans des positions hautes par exemple.
Un autre problème concerne le par coeur. Avant je retenais par mémorisation mélodique et par réflexes du corps en gros, mais si à un moment un de ces deux réflexes lache, étant donné que je ne sais pas sur quelle note j'étais et quelle note je dois jouer ensuite, impossible de repartir. C'est redoutable pour jouer du Bach par exemple, quand on a fréquemment des passages qui se ressemblent.
En fait c'est un niveau de sécurité en plus lors de l'exécution par coeur. Je suis certain d'être beaucoup plus sur de moi dans ce cadre depuis que je relis les notes ^^

Et puis globalement, on voit et on comprend beaucoup mieux tout ce qui se passe, au niveau de l'harmonie etc. Je pense que c'est un gros plus au niveau analytique, et surtout quand il s'agit d'improvisation.

C'est ce que je pense :) Après peut être que quelqu'un qui aurait 25 ans de métiers n'a plus besoin de "lire" véritablement les notes, je ne peux pas dire.

Pour moi, mon
Aurélien D
 
Message(s) : 26
Inscription : Jeu Déc 11, 2014 10:45 pm

Re: Lecture à vue

Message par daguero » Jeu Avr 06, 2017 11:36 am

Quand j'apprends par coeur, en fait j'apprends deux fois.

D'abord j'apprends la musique. J'appelle ca "avoir la musique en moi", indepéndemment de l'instrument (j'aurais pu le jouer au piano par exemple).
Ensuite je mémorise la musique sur le violoncelle. C'est cette partie celle qui me prend le plus de temps.
Et à AUCUN moment je perds de vue la note que joue.

Je sais, c'est laborieux, mais je confirme, c'est redoutablement efficace.
Chef de l'Orchestre AMA Pays d'Aix http://www.meetup.com/AIXLSO depuis 2014
2017-2018 : Oeuvres de Charpentier, Rameau, Giordani, Bizet, Puccini, Mondonville.
Avatar de l’utilisateur
daguero
 
Message(s) : 1728
Inscription : Dim Mai 09, 2010 11:11 pm
Localisation : Aix-en-Provence en semaine, Saint-Germain-en-Laye les WE

Re: Lecture à vue

Message par lamajeur » Jeu Avr 06, 2017 1:11 pm

Tu as raison Aurelien, tu décris parfaitement ceux pour qui l etude du Loeb se limite a deux octaves.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.
Avatar de l’utilisateur
lamajeur
 
Message(s) : 689
Inscription : Lun Jan 05, 2009 12:20 pm

Re: Lecture à vue

Message par Sold'eau » Jeu Avr 06, 2017 1:23 pm

@ La majeur

Peux tu préciser l'étude du Loeb .
Avatar de l’utilisateur
Sold'eau
 
Message(s) : 154
Inscription : Lun Nov 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest

Re: Lecture à vue

Message par lamajeur » Jeu Avr 06, 2017 4:37 pm

L'étude d'un instrument doit suivre quelques règles qui sont remise en cause régulièrement par quelques génies, s'adressant à des amateurs qui le sont de plus en plus. Aussi il est bon de ne pas mélanger le loisir avec le haut niveau de soliste ou de musicien d'orchestre.
Les élèves (qui d'ailleurs le sont de moins en moins "élèves") demande à interpréter de plus en plus tôt des œuvres dont ils ne connaissent ni les fondements, ni la technique permettant d'accéder sans difficulté majeur à leur exécution. La faute à un enseignement même pas basique, je dirais plutôt primaire. Déjà cet ordre des positions si long à acquérir dans le sens haut-bas et inversement dont il faut impérativement mémoriser le numéro, ensuite le pouce, le saint graal... A merde, j'ai oublié les déplacements latéraux, quasiment jamais travaillés.
C'est con tout ça, n'est-ce pas... Pourtant tout ça c'est dans l'étude des gammes, le Loeb, le Feuillard, Grutzmacher, Bazelaire, Barbier et tant d'autre.
Voilà comment j'ai appris, voilà pourquoi je ne lis plus les notes, comme on sous-entend lire un livre, j'en ai une perception qui ne m'est pas personnelle, j'ai une tonalité, un chemin, des écarts, et c'est pas vraiment de la triche que d'avoir travaillé comme ça durant 46ans. Aurélien, je te trouve un poil arrogant (pour une fois).
Sold'eau : Loeb à écrit un cahier avec toutes les gammes, dans tous les genres, et sur 4 octaves, ce qui t'emmène en bas de la touche. Très bien pour apprendre les déplacements et doigtés dans les tonalités. Prendre l'exemple de Réb favori de Debussy ou plus proche de nous la chanson "j'ai encore rêver d'elle" :lol: sans apprendre tout ce qui va dans cet tonalité, ben bon courage, pour résumer sol et do M m'a tuer par l'habitude aurait dit Omar, Rare sont ceux qui finissent ce cahier, pourtant il est dans un grand nombre de cartable.
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.
Avatar de l’utilisateur
lamajeur
 
Message(s) : 689
Inscription : Lun Jan 05, 2009 12:20 pm

Re: Lecture à vue

Message par Sold'eau » Jeu Avr 06, 2017 6:18 pm

@ Lamajeur

Ok je comprends mieux maintenant .

Je ne suis pas pro .. juste un petit amateur au violon et débutant au violoncelle.
Il est vrai que de mon temps je me suis tapé outre les gammes dans toutes les positions, des cahiers d'études de Mazas et de Dont..... a n'en plus finir , qui donnent effectivement une lecture de la partition ... intéressant et surtout qui permet de lié une même note a plusieurs doigts sans même y réfléchir en fonction de la position ou l'on se trouve ( j'espère que j'exprime bien ma sensation) ....

Quand je compare la touche d'un violon a celle de mon nouveau compagnon le violoncelle .... une immensité ou les doigts peuvent se perdre..... sans parler du pouce ... notre référence ... je ne vois pas comment aborder une partition sans avoir eu la possibilité de cartographier pour mes petits doigts cette immensité par des cahiers d'études et de gammes que je n'ai pas encore dans mon cartable ... juste le feuillard
Avatar de l’utilisateur
Sold'eau
 
Message(s) : 154
Inscription : Lun Nov 14, 2016 2:41 pm
Localisation : Sud Ouest


Retour vers Le violoncelle, la musique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invité(s)